Une fois encore, l’AMF met en garde le public

Trading, forex, CFDs, options binaires Nicolas Gaiardo Publié le 9 octobre 2020 à 14:20    Temps de lecture: 3 min
AMF autorité des marchés financiers

Dans le souci de mieux sécuriser le marché des changes, l’autorité des marchés financiers ne ménage aucun effort pour rendre ce secteur moins vulnérable. Dans cette optique, elle met en garde l’opinion publique contre les activités illégales qui s’opèrent dans le secteur du trading ou des biens divers.

Une nouvelle mise à jour des sites non autorisés qui interviennent dans ces différents secteurs est alors mise en ligne depuis peu. Découvrez de plus amples informations à travers le présent article.

L’AMF et les investissements en biens divers et en trading d’option binaire 

Un investissement en biens divers permet à un investisseur d’effectuer un placement de capitaux dans un système de type assurance-vie. Contrairement aux investissements traditionnels, l’épargnant réalise ses placements dans des produits particuliers sous couvert d’un vœu de rendement élevé. Les produits englobent entre autres les œuvres d’art, les bois ou les vins.

Par ailleurs, en raison de nombreuses infractions, l’AMF a introduit plusieurs lois définissant le statut de l’activité des intermédiaires. En ce qui concerne le trading d’option binaire, il s’agit d’un ensemble d’outils permettant d’émettre des hypothèses servant à parier sur le marché financier. Cependant, l’option binaire est exclusivement accessible en ligne sur les brokers d’options binaires (les sites spécialisés).

En raison de la pluralité des sites non autorisés qui proposent du trading, l’autorité chargée du marché financier (AMF) veille à ce que les parieurs investissent sur les sites certifiés. Pour ce fait, avant de se lancer dans le trading d’option binaire, il est recommandé de consulter au préalable la liste de l’AMF.

Liste des sites non autorisés identifiés dans le secteur des biens divers et du trading

Sur le marché des biens divers, l’autorité responsable du marché financier a répertorié les sites non autorisés tels que:

Dans la catégorie des investissements en trading d’options binaires, l’AMF a mis à jour sa récente liste en y ajoutant le site 24primeoption.com. Il faut rappeler que toutes les opérations commerciales d’options binaires à l’endroit des clientèles non professionnelles sont considérées comme illégales en France.

En dehors de cela, il faut notifier que la liste est habituellement mise à jour en raison de l’apparition régulière de nouveaux sites. Vous pourriez consulter le registre de l’ensemble des sites non autorisés sur le site internet Assurance Banque Épargne Info Service. En outre, pour vous assurer de l’authenticité des offres qui vous sont proposées, l’idéal serait de consulter la liste blanche, accessible sur le site internet de l’AMF. Vous pouvez également consulter notre liste Noire

Nicolas Gaiardo

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo
Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

Publicités

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
logo balance ton escroc

Devenez annonceur

Cet emplacement publicitaire est libre.

Si vous souhaitez acheter cet emplacement publicitaire sur notre site. Vous trouverez la marche à suivre dans ce document.
N'hésitez pas à nous contacter pour plus de précisions.

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter