Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Bitcoin Era: avis sur cette nouvelle arnaque au trading crypto

bitcoinera.app commence à nuire considérablement aux épargnants en France. Nous avons donc scruté cette situation de près.

Malgré son historique de 1608 jours, bitcoinera.app nécessite une prudence constante. Bien que la longévité puisse inspirer confiance, elle n’est pas toujours garante de légitimité. Les escrocs peuvent maintenir l’apparence de fiabilité sur le long terme en acquérant des domaines abandonnés. Bitcoin Era et des plateformes similaires exploitent souvent les pertes des utilisateurs, prétendant générer des revenus par des commissions tout en récupérant les fonds perdus.

Les conseillers de ces plateformes utilisent des tactiques comparables à celles des croupiers, promettant des gains futurs alors que la plupart des utilisateurs subissent des pertes. La popularité croissante des cryptomonnaies a ouvert la voie à une augmentation des escroqueries, les fraudeurs exploitant la technologie blockchain. Bitcoin Era utilise des techniques d’optimisation pour les moteurs de recherche pour attirer davantage de victimes. En somme, il est crucial de rester vigilant et de faire preuve de prudence lors de l’interaction avec ces plateformes.

L’origine de bitcoinera.app remonte à plusieurs années, mais la prudence reste de mise

L’examen Whois pour bitcoinera.app révèle que ce domaine existe depuis 1608 jours. En général, un site web qui est en ligne depuis longtemps est plus digne de confiance. Cela constitue un indicateur interessant, bien que non exclusif. Nous avons eu connaissance d’escroqueries hébergées sur des domaines qui n’avaient qu’un ou deux ans, et parfois davantage, quand des fraudeurs décident d’acheter un nom de domaine abandonné.

Les escrocs utilisent cette manœuvre pour s’offrir une apparence de légitimité sans grand effort. Dans le cadre de certaines tromperies élaborées, les arnaqueurs font tout pour rester incognitos le plus longtemps possible, avec le but d’amasser plus de profits et d’éviter une détection précoce. Si nécessaire, ils peuvent proposer des remboursements aux plaignants ou offrir des intérêts, prouvant ainsi leur prétendue fiabilité et encourageant davantage de dépôts. Cela constitue pour eux un investissement dans la confiance de leurs proies. Ce sont ces escroqueries, parmi les plus élaborées, qui génèrent les gains les plus élevés pour les fraudeurs.

Vous réclamez justice ?
Vous cherchez d’autres victimes ?

BITCOINERA.APP vous a causé un préjudice, vous considérez que vous êtes une victime et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Remplissez ce formulaire pour être ajouté à la liste des victimes de cette arnaque. Vous serez automatiquement mis en relation avec d’autres victimes et vous aurez accès à des offres de services juridiques personnalisées. Si la police ou la gendarmerie nous contactent, nous les mettrons en relation avec vous.

Mise en relation

En réalité, pourquoi des sites comme bitcoin Era constituent des escroqueries?

Si votre espoir est de faire fortune grâce à bitcoin Era, vous commettez probablement une grave erreur. Vous risquez plutôt de contribuer à l’enrichissement de bitcoin Era. Ce que bitcoin Era oublie de mentionner, c’est qu’il profite de vos échecs. Les plateformes de trading affirment tirer leurs revenus de commissions. Toutefois, à l’instar des casinos, elles ont la capacité de s’approprier les fonds perdus par les utilisateurs. C’est le secret qu’ils gardent précieusement, à l’insu de la majorité de leurs clients.

Avant de vous précipiter pour ouvrir un compte chez bitcoin Era, notez que 90% des utilisateurs de ces plateformes subissent des pertes, comme l’atteste une recherche rigoureuse menée par l’Autorité des Marchés Financiers. Considérant que vos pertes les enrichissent, leur motivation à vous faire perdre est évidente… Cela dénote un profond conflit d’intérêt qui sous-tend l’immoralité prédominante dans ce secteur largement frauduleux.

Les agents de ces plateformes ont été maintes fois critiqués pour des pratiques s’apparentant davantage à celles de croupiers qu’à celles de conseillers financiers. `Vous allez vous rétablir`, `voyez ce que vous pourriez gagner en investissant d’avantage`, `je vais vous faire devenir riche` sont des exemples de discours qu’ils peuvent tenir, que vous ne verrez jamais adoptés par un banquier sérieux.

En Israël, une investigation de 2014 révélée par le Times of Israël a exposé les méthodes de ce secteur sans scrupules, provoquant un débat national et un scandale public. En France, la quantité d’argent extorquée aux épargnants par l’ensemble de ces sites d’investissements frauduleux s’élève à plus de 7 milliards d’euros. Ce nombre nous semble sous-estimé car il ne considère quasiment pas les escroqueries structurées légalement depuis des pays de l’Union européenne, tels Chypre, en se focalisant sur les plateformes supposément illégales.

Pourquoi les escroqueries foisonnent-elles dans l’univers des cryptomonnaies?

Pour les fraudeurs, l’ascension des cryptomonnaies représente une aubaine, une chance extraordinaire. En effet, en 2021, les délits et larcins liés aux cryptomonnaies ont crû de 600%. À noter également qu’un quart des plaintes portées à l’AMF, le garde financier français, se rapporte aux actifs cryptographiques. Les propositions d’investissements dans les cryptomonnaies sont souvent jonchées de scandales éclatants, à l’instar de l’affaire retentissante Onecoin, responsables de plus de 4 milliards de dollars de pertes. Et nous signalons régulièrement des fraudes patentes dans ce secteur.

La blockchain, technologie sous-jacente des cryptomonnaies, est intrinsèquement propice à ces abus. Élaborée pour fonctionner sans l’état, qui dans les démocraties sert normalement à veiller au bien général, les cryptomonnaies incarnent une philosophie anarchiste dans laquelle chaque individu est censé déterminer ce qui lui est avantageux se basant sur les informations fournies par un marché de l’information libre. Le résultat direct de cette vision du monde est la prolifération d’offres frauduleuses, où la tromperie devient la norme et l’intégrité l’exception. Il y a de fortes raisons de suspecter que bitcoin Era fasse partie de cette catégorie…

Un site de désinformation pour manipuler le référencement sur Google

La structuration de ce site web et la rédaction de ses articles s’alignent parfaitement et de manière éclatante avec les recommandations pour booster le référencement d’une page sur un moteur de recherche. On nomme cela l’« optimisation pour les moteurs de recherche » ou SEO, acronyme anglais.

Internet a bouleversé l’écosystème de l’information en permettant à des publications de dominer l’espace médiatique, non car leur contenu est pertinent, mais car elles monopolisent l’attention médiatique. Un moteur de recherche tel que Google tente d’automatiser la promotion de la pertinence des contenus, ce qui donne l’opportunité à des sites comme Droit du Net de prétendre à une pertinence non méritée.

Google ne parviendra jamais à égaler la capacité d’analyse d’un esprit humain et il est donc relativement simple d’expérimenter avec les critères de Google pour les déjouer. Par exemple, Google valorise les titres phrasés sous forme de question. Presque tous les titres dans les articles de Droit du Net adoptent cette forme interrogative, ce qui n’est pas un hasard. Mais cela ne prouve en rien la sincérité d’un auteur. Ainsi, il devient aisé de tromper Google.

Chez Warning Trading, nous faisons souvent face à des entités publiant des informations fallacieuses, que Google classe néanmoins comme hautement pertinentes. Le SEO est un champ de bataille, et ignorer cette réalité est dangereux car l’industrie de l’escroquerie en ligne est forte et impunie. Il serait judicieux de réviser les lois pour rendre les moteurs de recherche responsables et complices de ces entités malveillantes.

Comment bitcoin Era représente ce qu’on nomme un « site de capture »?

En réalité, bitcoin Era appartient à ce qu’on désigne sous le terme « site de capture » ou « page de capture ».

Un « site de capture » est conçu pour collecter des informations personnelles d’une cible potentielle, pour ensuite vendre ces données à des fraudeurs. Ces derniers utiliseront ces informations pour solliciter ces personnes avec des escroqueries qui, contrairement au site initial, n’arborent pas le même nom. Il est donc difficile d’établir un lien entre le site de capture et la fraude subie par l’individu ayant fourni ses coordonnées.

Les critères suivants permettent de reconnaître un tel site :

  • Les sites de capture sont systématiquement anonymes, leurs propriétaires restant introuvables. Cette opacité s’explique par leur connaissance de l’illégalité de leurs agissements et leur volonté de se soustraire aux forces de l’ordre.
  • Un formulaire est toujours présent pour recueillir les informations personnelles, telles que le nom, numéro de téléphone et adresse email.
  • Ils se présentent comme une impasse numérique, ne menant nulle part ailleurs, représentant un point final plutôt qu’un point de départ. Néanmoins, les utilisateurs arrivent dessus via des liens promus contre rémunération sur le web.
  • Ils arborent fréquemment un design rudimentaire et stéréotypé. Leur ressemblance est due à leur durée de vie limitée et éphémère.

Selon nous, bitcoin Era est effectivement une tromperie

Au vu des éléments évoqués, il est incontestable que bitcoin Era s’inscrit dans les schémas de l’arnaque financière.

La fraude financière en ligne évolue en un secteur prospère, dans lequel cette entité adopte malheureusement les pratiques caractéristiques : illégalité, supercherie, anonymat, usurpation… Si vous hésitez à leur accorder votre confiance, passez votre chemin. Si vous êtes déjà une de leurs proies, ci-dessous, vous trouverez des recommandations.

Victime de bitcoin Era?

Si bitcoin Era vous a arnaqué, vous pouvez consulter notre guide spécifique destiné à soutenir les victimes de fraudes financières.

Essentiel à savoir pour les victimes de bitcoin Era! Vos informations se retrouvent désormais dans des listes de victimes d’escroqueries. Elles risquent d’être partagées entre différents escrocs, vous exposant à de nouvelles tentatives de fraude. À présent informé, vous serez vigilant face aux sollicitations ultérieures.

Si cette volonté de résister aux escrocs vous anime, n’hésitez pas à leur demander le plus d’informations possibles sur la fraude qu’ils vous proposent, dans le but de nous les transmettre. Nous ne manquerons pas de rédiger un nouvel article à ce sujet, qui pourrait empêcher d’autres de tomber dans le piège.

Il se peut que bitcoin Era vous ait requis de leur fournir des pièces d’identité (passeport, carte nationale d’identité ou permis de conduire) et un justificatif de domicile. Le devenir de ces documents entre les mains de conseillers fictifs ne peut être prédit. Dans d’autres cas, nous avons découvert que des identités de victimes étaient utilisées à des fins frauduleuses. Par conséquent, il est crucial de porter plainte.

Attention aux appels prétendument de Warning-Trading.com!

Nous sommes souvent sollicités par des individus rapportant avoir été contactés en notre nom. Ces appels sont l’œuvre d’usurpateurs se faisant passer pour Warning Trading, avec pour buts de soustraire encore plus de fonds à leurs victimes et de nuire à notre site, qui affecte grandement le milieu des arnaqueurs. Nous faisons face à plusieurs types d’attaques du même ordre.

L’arnaque de la récupération de fonds consiste à convaincre des victimes d’escroqueries qu’il est envisageable de récupérer leur argent… moyennant un coût supplémentaire. Pour ces fraudeurs, c’est une manière d’augmenter leurs profits. Cette manœuvre est parfois nommée la « revente », les « chambres de récupération » ou l' »arnaque sur arnaque ». Donc, si vous êtes approchés de cette façon, ne donnez pas suite ou tentez de récolter un maximum d’informations en jouant les naïfs pour les publier dans un commentaire sous l’un de nos articles.

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x