Déjà plus de 29 500 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Petites arnaques n°14 : Crypto coffre

Le site que nous vous présentons ce jour est pour le moins drôle. Et ennuyeux à la fois. Vous verrez bientôt pourquoi.

1-     Petits signaux d’une arnaque d’amateurs

Il faut dire que ces signaux sont sans envergure seulement pour tous ceux qui ont pris l’habitude de lire nos avis sur les sites suspects et ceux qui confirmés frauduleux. Ceux-là pourront aisément se rendre compte des signaux que nous voulons relever ici.

  • Encore un qui a gagné des prix

Vous vous souvenez sans doute de la fameuse image des trophées pour broker excellent ? Eh bien, ce site aussi l’affiche. Et comme tous les sites d’escrocs qui arborent cette image, l’année de délivrance du prix est bien antérieure à l’année de création dudit site. En conséquence, les responsables n’ont reçu aucun prix et leur intention est juste de se rabattre sur vos ressources et de vous spolier. Généralement, ce premier signal est toujours un indicateur d’une multitude d’autres signes. Ce site n’a pas dérogé à la pratique.

fausses distinctions
  • Incohérence entre l’adresse et le numéro de téléphone

S’il faut croire le site (bien sûr, nous ne le croyons pas, et avant la fin de ce paragraphe, vous verrez que nous avons raison), le siège social de Crypto-Coffre est au Royaume-Uni : Kemp House, 160 City Road, EC1V 2NX, United Kingdom. Comment comprendre alors que le numéro de téléphone affiché ait un préfixe français : 0033184259426. On peut certes arguer que c’est un numéro donné pour les internautes français, mais alors pourquoi ne pas afficher l’adresse du siège en France. Pour une entreprise affirmant avoir 5 ans d’expérience, et prétendant satisfaire 260 000 investisseurs dans 66 pays, c’est bien peu plausible.

  • Déclarations gratuites : « Pour assurer la sécurité des transactions, la rapidité et son autonomie, nous avons décidé de se (sic) tourner vers les plus grandes banques européennes pour conserver vos fonds. Les fonds sont placés en garantie dans ces établissements. » Le site ne nous dit rien cependant sur ces établissements financiers pour que nous ayons la possibilité seulement de vérifier si la société Crypto-coffre est réellement en partenariat avec une telle Banque. Les affirmations généralisantes ne suffisent nullement.

2-     Un site irrégulier

Comme on peut bien s’en douter, le site n’est enregistré ni auprès de la FCA, ni auprès de l’AMF. Aucune autorité dans l’espace européen ne lui a donné l’autorisation pour conduire des activités de courtage sur le marché financier européen. En conséquence, ce serait vraiment prendre des risques inutiles que d’investir sur un site qui ne vous donne aucune garantie que vous recouvrirez votre investissement.

3-     Le registrar est anonyme

C’est un site créé en décembre 2017. Il s’agit d’un site assez récent ce qui est généralement perçu comme une raison de se méfier. Il est en effet, toujours mieux de laisser un site acquérir une certaine bonne presse avant d’y investir. Mais le site cryptocoffre.com, en plus d’être récent, est enregistré sous anonymat, ce qui ne permet pas d’en connaître le registrar.

Face à tant d’indices, il semble plus prudent de se tenir à l’écart de ce site.

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin