Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

CFX fund: une arnaque au trading à notre avis

cfxfund.com

cfxfund.com commence à semer la désolation chez les investisseurs français. Nous avons examiné ce dossier.

Résumé de l’article

La plateforme CFX Fund, avec son domaine cfxfund.com, n’a été créée que récemment, il y a seulement 213 jours. Cette jeunesse soulève des doutes quant à sa fiabilité, d’autant plus que les escroqueries dans le domaine des cryptomonnaies sont fréquentes. Les investisseurs individuels sont souvent les principales victimes, perdant des sommes considérables. Même les plateformes réglementées peuvent adopter des pratiques douteuses, incitant les clients à investir davantage pour accroître leurs pertes.

De plus, le prétendu enregistrement au Royaume-Uni ne donne pas à CFX Fund le droit de fournir des services financiers aux épargnants français. Les mentions légales présentées sur le site sont insuffisantes, ne respectant pas les critères législatifs français. De plus, l’inscription sur la liste noire de l’Autorité des services et marchés financiers belge confirme que CFX Fund est une escroquerie. En conclusion, il est clair que cette plateforme est conçue pour extorquer de l’argent aux investisseurs, faisant partie d’une industrie d’escroquerie bien organisée.

cfxfund.com est un portail trop récent pour ne pas éveiller les soupçons

Un indicateur clé pour vérifier si un site web ou une adresse URL donnée est frauduleux est la durée de son existence.

Le fonds CFX possède une adresse URL qui a vu le jour le 3 octobre 2023, ou il y a exactement 213 jours. Ce laps de temps est extrêmement bref pour proposer de tels services financiers ! Cela constitue un premier signal d’alarme qui éveille notre suspicion.

90% de investisseurs individuels subissent des pertes financières

Les plateformes de trading telles que CFX fund ainsi que les tromperies liées aux prétendus investissements ont délesté les investisseurs français de plus de 7 milliards d’euros au cours des dix dernières années, qu’ils soient autorisés ou non, légitimes ou illicites. Et encore, ce chiffre est probablement sous-évalué puisque les escroqueries « légitimes » par des sites officiellement installés dans l’UE, tels que ceux basés à Chypre, sont souvent minimisées.

Les plateformes de transaction en ligne se multiplient sur la toile car elles sont très lucratives pour leurs fondateurs. Ce que les utilisateurs ignorent souvent, c’est que ces entreprises peuvent recouvrer les déficits de leurs clients, une pratique similaire à celle des casinos. Or, il est avéré que 90% des consommateurs des plateformes de trading voient fondre leur capital quand ils spéculent sur ces sites. Par conséquent, si vous dirigez un site de trading capable de vous approprier leurs pertes, cela devient une manne financière formidable qui a corrompu de nombreuses consciences.

Que les plateformes de trading soient réglementées ou non, elles ont été montrées du doigt en raison de leurs méthodes. Elles incitent leurs clients à placer plus d’argent, en d’autres termes, à accroître leurs pertes. En Israël, berceau de cette industrie florissante, la mise au jour de ces pratiques et la puissance de ce secteur ont provoqué un tollé national et des débats houleux qui ont conduit à l’adoption d’une loi.

L’illusion d’autorisation au Royaume-Uni pour offrir ces services…

Malgré la distance, une certaine proximité… Suite au Brexit, plusieurs sociétés et sites web continuent de se comporter comme si… le Brexit n’avait pas eu lieu. Depuis cette séparation, les firmes basées de l’autre côté de la Manche ne sont plus autorisées à proposer leurs services financiers au sein de l’Union européenne. Les Britanniques ont perdu ce qu’on nomme le « passeport financier européen », qui permettait à une entreprise enregistrée dans un État membre de l’UE d’étendre ses services à tous les autres États membres.

En conséquence, le Brexit a généré une migration massive d’entités financières vers l’Union, pour conserver leur activité commerciale avec les Européens, ce qui a par suite occasionné la perte de plusieurs milliers d’emplois pour la City… Londres est devenue la capitale financière mondiale en se muant en havre fiscal et réglementaire dès les années 50. Encore aujourd’hui, l’ensemble formé par Londres et les vestiges de l’empire britannique est de loin le plus grand refuge fiscal de la planète. Ainsi, même si le fonds CFX prétend résider au Royaume-Uni, cela ne lui octroie en aucun cas le droit de proposer des prestations financières à des épargnants français. Si des complications surviennent, irez-vous déposer une plainte à Londres ?

Des dispositions légales de façade

Les mentions légales soumises par CFX fund sont largement insuffisantes. Il est évident que cfxfund.com tente de se parer d’une apparence honorable en exposant des mentions légales. Pourtant, celles-ci ne répondent pas aux critères stipulés par la législation française du 21 juin 2004. Selon cette législation, tout site internet accessible depuis la France doit présenter des mentions donnant la possibilité d’identifier avec exactitude les responsables du site. Cela constitue un point d’achoppement pour une plateforme qui vous propose d’augmenter votre réserve monétaire.

Identification de cette structure sur la liste noire de l’Autorité des services et marchés financiers belge

Après contrôle, il apparaît clairement que nous sommes en présence d’un acteur illégal au regard de son inscription sur la liste noire de l’Autorité des services et marchés financiers belge. Ce détail est crucial et doit vous conduire à la plus grande prudence envers CFX fund et ses représentants. Aucune justification avancée par votre interlocuteur ne devrait vous convaincre.

L’évaluation de Warning-Trading : CFX fund est bel et bien une escroquerie

Il n’y a aucun doute pour nous, CFX fund constitue une escroquerie et doit être traitée comme telle.

Les personnes lésées peinent souvent à accepter que d’autres individus investissent autant de ressources, d’intelligence et d’effort pour les dépouiller. Pourtant, il s’agit bel et bien de la réalité : cette URL vise à extorquer de l’argent aux investisseurs et cette activité soutient de nombreux complices. Les escroqueries 2.0 sont devenues un secteur industriel.

Vous avez transféré des fonds ? Optez pour le rappel de fonds d’urgence

Si par malheur, vous avez transmis de l’argent à ces fraudeurs de CFX fund via un virement bancaire, il est impératif de demander un rappel d’urgence de fonds ou callback.

Car le virement bancaire offre cette spécificité : il vous autorise à solliciter des retours de capitaux, même plusieurs semaines plus tard, pourvu que le compte destinataire des fonds soit toujours actif et à condition d’établir que ce transfert monétaire est lié à une fraude avérée.

De plus : dès que votre organisme bancaire est notifié de la fraude et que vous avez requis un rappel d’urgence, il lui est prescrit de le traiter dans les plus brefs délais. Et si ce n’est pas exécuté, la banque peut se rendre responsable. Cependant, cela ne garantit pas que la démarche sera toujours concluante. On parle d’ obligation de moyens.

Nous remarquons souvent que des personnes flouées parviennent à réobtenir leurs fonds grâce à cette méthode. Vous pouvez vous appuyer sur cet écrit en tant que justificatif d’escroquerie pour initier un rappel de fonds.

Si les paiements par cartes bancaires permettaient d’annuler de la sorte, l' »œuvre » des fripons en serait fortement entravée…

Si vous êtes une victime de CFX fund : voici ce que vous devriez savoir

Si CFX fund vous a escroqué, ne restez pas inactif ! Vous trouverez un soutien précieux en consultant cette page spécialement élaborée pour votre situation.

Information cruciale pour les victimes de CFX fund ! Votre identité et vos coordonnées sont désormais inscrites sur des listes d’escroqueries. Vous pouvez être certain qu’elles circuleront de fraude en fraude et que vous serez à nouveau sollicité pour vous présenter de nouvelles opportunités mensongères. Armé de cette connaissance, vous discernerez aisément les intentions réelles des personnes qui vous contacteront.

En sachant cela, si l’envie vous prend de faire perdre du temps, des ressources et de l’énergie à ces malfaiteurs, jouez le jeu en leur soutirant un maximum de renseignements sur la nouvelle supercherie qu’ils vous soumettent afin que nous puissions en être informés. Il va sans dire que nous ne manquerons pas de rédiger un nouvel article qui, espérons-le, prémunira d’autres d’être piégées à leur tour.

Les opérateurs de duperies telles que CFX fund réclament souvent à leurs proies des pièces d’identité telles que des copies de passeport, de carte nationale d’identité ou de permis de conduire, voire des justificatifs de domicile. Ils n’en ont pas véritablement besoin pour les flouer, si ce n’est pour paraître sérieux. Cependant, ils ont tendance à conserver précieusement ces documents qui peuvent toujours leur être utiles dans d’autres escroqueries. Prudence donc face à ces désagréables surprises. Le mieux est de porter plainte par principe si vous avez été dupé par CFX fund.

Attention ! Des imposteurs se font passer pour Warning-trading.com

Warning-Trading.com est souvent la cible d’imitations frauduleuses par des escrocs que nous mettons en lumière. Ces contrefaçons se manifestent sous diverses apparences pour nous discréditer de diverses manières. Pour comprendre les risques encourus lorsque l’on s’en prend aux fraudeurs, vous pouvez explorer cet article.

Certains imposteurs contactent leurs victimes en se faisant passer pour Warning-Trading.com afin de les persuader que nous représentons une agence de récupération de capitaux. Ils parviennent à extorquer de l’argent une seconde fois aux victimes en les convainquant qu’ils peuvent récupérer leurs pertes financières. C’est ce qu’on nomme la « retape », l' »escroquerie de la récupération de fonds », les « recovery room » ou l' »arnaque dans l’arnaque ». Donc, si vous êtes approché de cette façon, ne répondez pas. Il s’agit d’un piège. Nous sommes un media qui tire ses revenus principalement de la publicité. Lorsque nous sollicitons des personnes lésées, c’est uniquement dans le but de rédiger des articles.

CFXFUND.COM « `

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x