Déjà plus de 29 500 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

cta-capitals.com a sa place sur une liste de noire d’arnaques financières

cta-capitals.com

Si vous avez été démarché par cta-capitals.com, il convient de ne surtout pas y donner suite. Il s’agit en réalité d’une escroquerie financière. Voici les éléments qui le montrent.

cta-capitals.com a été créé il y a 240 seulement !

Si l’on étudie l’historique de l’hébergement du nom de domaine de cta-capitals.com, on se rend très vite compte qu’il ne vaut mieux pas confier son argent à cette entité.

En effet, cta-capitals.com n’a que 240 jours d’existence ! L’URL de cta-capitals.com a été créée le 14 avril 2021, une date très récente pour ne pas éveiller de méfiance.

Whois du site cta-capitals.com

Si son propriétaire ne renouvelle pas la réservation de cette URL, il en perdra automatiquement la propriété à partir du 14 avril 2022. Mais le propriétaire d’une URL peut très bien la réserver plusieurs années d’avance. La plupart des sociétés font cela pour s’assurer une certaine sécurité juridique. Mais les escrocs ne prennent pas ces précautions parce que cela rend leurs arnaques plus chères. Ici, le propriétaire de ce site ne s’est manifestement pas donné cette peine.

En revanche, il a choisi méticuleusement le pays dans lequel est hébergé son site internet. En effet, cta-capitals.com est hébergé en Islande. Et il a fait en sorte que son identité ne soit protégée par un serveur qui garantit son anonymat.

cta-capitals.com est installé dans un paradis fiscal: Saint-Vincent et les Grenadines

Les sites de trading, on dirait que ça pousse comme des champignons. Qu’est-ce qui peut bien expliquer cette génération spontanée ? Le trading, cette spéculation, ne crée pourtant aucune richesse.

L’explication est peut-être à trouver dans le fait que ces sites comme cta-capitals.com, en réalité et sans que leurs clients ne le savent, récupèrent les pertes de ces derniers. C’est assez simple à comprendre. En théorie, un site de trading comme cta-capitals.com se rémunère en prenant des commissions sur les transactions. Vous pensez qu’ils rémunère de cette manière un accès au marché des CFDs ou du forex. Mais un site de trading n’est pas obligé de vous donner cet accès au marché mondial de ces instruments financiers. Il peut aussi vous le fournir lui-même, prendre lui-même la contrepartie de votre pari, le pari inverse. Sa seule obligation, c’est de vous payez si vous gagner. Et comme ça, si vous perdez, il empoche votre perte.

Or, il a été démontré que 90% des particuliers qui vont sur ces sites perdent leur argent. Du coup, le site de trading n’a qu’à regarder comment vous vous débrouiller. Et si vous faites partie de ces 90% de perdants, il prend systématiquement la contrepartie de vos ordres. Ainsi, il ramassera toutes vos pertes…

Si vous comprenez cela, vous comprenez pourquoi les sites de trading pullulent sur internet. Et pourquoi ils ne choisissent pratiquement jamais de s’installer en France mais dans des paradis fiscaux moins regardant que notre AMF.

Les possibilités de gains sont telles que cette activité a naturellement attiré la criminalité organisée comme le trafic de drogue et les jeux d’argent attirent la mafia. Et les « conseillers » travaillant pour ces sites ont des méthodes de ventes consistant à appuyer sur tous les stimulus de la dépendance aux jeux d’argent, pour que leurs clients remettent systématiquement au pot.

En Israël, cette industrie a connu un age d’or, jusqu’à ce qu’une formidable enquête de 2016 du TImes of Israël n’en révèle les dessous. Le scandale fut national et déboucha sur le vote d’une loi censée mettre de l’ordre dans cette industrie, qui continue pourtant à prospérer.

Rien que pour la France, cette industrie dans son versant régulé comme dans le non régulé, a pris aux Français plus de 5,5 milliards d’euros.

90% de traders particuliers perdent leur argent

Les sites de trading, on dirait que ça pousse comme des champignons. Qu’est-ce qui peut bien expliquer cette génération spontanée ? Le trading, cette spéculation, ne crée pourtant aucune richesse.

L’explication est peut-être à trouver dans le fait que ces sites comme cta-capitals.com, en réalité et sans que leurs clients ne le savent, récupèrent les pertes de ces derniers. C’est assez simple à comprendre. En théorie, un site de trading comme cta-capitals.com se rémunère en prenant des commissions sur les transactions. Vous pensez qu’ils rémunère de cette manière un accès au marché des CFDs ou du forex. Mais un site de trading n’est pas obligé de vous donner cet accès au marché mondial de ces instruments financiers. Il peut aussi vous le fournir lui-même, prendre lui-même la contrepartie de votre pari, le pari inverse. Sa seule obligation, c’est de vous payez si vous gagner. Et comme ça, si vous perdez, il empoche votre perte.

Or, il a été démontré que 90% des particuliers qui vont sur ces sites perdent leur argent. Du coup, le site de trading n’a qu’à regarder comment vous vous débrouiller. Et si vous faites partie de ces 90% de perdants, il prend systématiquement la contrepartie de vos ordres. Ainsi, il ramassera toutes vos pertes…

Si vous comprenez cela, vous comprenez pourquoi les sites de trading pullulent sur internet. Et pourquoi ils ne choisissent pratiquement jamais de s’installer en France mais dans des paradis fiscaux moins regardant que notre AMF.

Les possibilités de gains sont telles que cette activité a naturellement attiré la criminalité organisée comme le trafic de drogue et les jeux d’argent attirent la mafia. Et les « conseillers » travaillant pour ces sites ont des méthodes de ventes consistant à appuyer sur tous les stimulus de la dépendance aux jeux d’argent, pour que leurs clients remettent systématiquement au pot.

En Israël, cette industrie a connu un age d’or, jusqu’à ce qu’une formidable enquête de 2016 du TImes of Israël n’en révèle les dessous. Le scandale fut national et déboucha sur le vote d’une loi censée mettre de l’ordre dans cette industrie, qui continue pourtant à prospérer.

Rien que pour la France, cette industrie dans son versant régulé comme dans le non régulé, a pris aux Français plus de 5,5 milliards d’euros.

Des mentions légales tronquées

Les mentions légales présentées par cta-capitals.com sont totalement insuffisantes. Bien évidemment, cta-capitals.com veut avoir l’air crédible et met en avant des mentions légales. Mais elles ne remplissent pas les conditions prévues par la loi française du 21 juin 2004.
Cette loi impose à n’importe quel site internet disponible depuis la France de présenter des mentions permettant d’identifier précisément ses ayants-droits. C’est gênant pour un site qui vous proposer de faire fructifier votre argent.

Présence de cette entité sur la liste noire de l’Autorité des services et marchés financiers belge

Quand une société de services financiers, comme cta-capitals.com, vous sollicite par téléphone ou e-mail, restez vigilant. Votre premier réflexe ? Consulter la liste noire de l’Autorité des services et marchés financiers belge qui compile le nom des entités proposant des investissements sans en avoir le droit.

Après consultation de cette liste, il s’avère que l’entité cta-capitals.com y est bien présente. Par conséquent, nous vous invitons à stopper tout échange avec les interlocuteurs de cette société.

Ce que vous devez savoir si vous êtes victime de cta-capitals.com

Si vous avez ouvert un compte chez cta-capitals.com et que pour cela, on vous a demandé des pièces d’identité (passeport, carte d’identité, quittance…) ces documents officiels pourraient être utilisés ultérieurement pour usurper votre identité par des gens mal intentionnés. C’est pour cette raison qu’il est très important que vous portiez plainte.

Les victimes de cta-capitals.com doivent s’attendre à être de nouveau démarchées par d’autres offres frauduleuses d’investissement. Les arnaques sur internet sont une véritable industrie désormais organisée en sous-traitance. Chacun a sa spécialité. L’une d’elle consiste à recruter des victimes via des publicités, généralement illégales, sur internet ou par mail.

Si vous remplissez un formulaire pour manifester votre intérêt pour une offre d’investissement, vos données personnelles sont vendues à différents escrocs qui s’empressent de vous démarcher. Sachez donc que si vous avez été démarché par cta-capitals.com, il est pratiquement certain que votre nom et vos coordonnées circulent car vous êtes considéré comme une cible possible pour plusieurs arnaques.

Si vous avez envie de prendre les escrocs à leur propre jeu, il suffit de faire semblant d’être intéressé pour leur sous-tirer un maximum d’informations. Ensuite, contactez-nous pour nous envoyer ces informations et nous écrirons un article à ce sujet afin d’éviter à d’autres de se faire avoir.

Chaque jour, nous recevons des messages de victimes d’arnaques financières. Pour qu’elles trouvent des conseils et des informations utiles, nous avons conçu cette page spéciale (https://www.warning-trading.com/guide-de-la-victime). Si vous êtes une victime de cta-capitals.com, vous y trouverez une aide précieuse.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin