Trading en ligne : une menace grandissante pour les jeunes

Trading, forex, CFDs, options binaires Nicolas Gaiardo Publié le 18 mai 2021 à 13:33    Temps de lecture: 9 min


Mélius est une société créée en 2018 qui vend des formations de trading en ligne. L’une des mascottes de la société présente dans plus de 160 pays et dont le siège social est basé à Dubaï est Jean Pierre Fanguin. Un jeune suisse trentenaire s’affichant dans des décors extravagants vêtus en costume trois-pièces. Sa réplique fétiche « la question elle est vite répondue » a fait le buzz sur les réseaux sociaux et ses vidéos sont vus plus d’un million de fois. Dans quelles mesures ce type de société constitue-t-il une menace? Pourquoi faut-il informer les jeunes sur les risques liés à ces pratiques ?

Sur les réseaux sociaux plébiscités par les 16-25 ans, des prétendus traders affichent leur richesse : voitures de luxe, voyages dans des destinations paradisiaques, montre en diamant, costumes de couturier et bien plus encore. Snapshat, Instagram, TikTok sont des moyens de communication idéaux pour ces nouveaux pseudo traders faisant, soi-disant, fortune sur le forex ou les cryptomonnaies. Même si certaines personnes s’amusent de ces publications de vidéos reprenant en boucle les stéréotypes du jeune homme riche, d’autres sont plutôt admiratifs.

Les slogans sont percutants : « confinés rentables » ou encore « copier, coller, encaisser ». Une poudre aux yeux qui peut pousser les jeunes à contacter l’ambassadeur de la marque de formation de trading. Leur démarche est claire : connaitre les moyens permettant d’accéder à un train de vie dans lequel les euros coulent à flots. Apparemment seules l’ambition et la motivation suffiraient ! Sans oublier que les prétendus traders promettent, en plus d’une vie dorée, l’obtention de cadeaux à celle ou celui qui voudra bien souscrire un pack de formation en ligne : voyage all inclusive à Dubaï, nuits d’hôtels à prix réduits, iPhone ou des Bitcoins.

Trading en ligne, comment attirer les jeunes sans-le-sou ?

Pour l’entreprise Mélius (devenu aujourd’hui BE Factor) et toutes les autres sociétés du même genre, il s’agit de vendre des formations de trading (cours, vidéos, coaching en direct sur le forex, etc.). Il existe plusieurs packs de démarrage dont l’abonnement mensuel coûte de 300 à 1500 Euros. Si jamais la personne voulant souscrire une formation n’a pas suffisamment d’argent (ce qui est d’ailleurs très probable pour un jeune !), la société propose de vendre ces mêmes formations pour d’une part, payer le droit à la formation. Et d’autre part, devenir à son tout recruteur.

On appelle ça le marketing relationnel, la vente multi niveau ou encore le MLM (vidéo de Warning Trading) pour Multi Level Marketing. Concrètement, le jeune percevra entre 10% et 20% de la valeur du pack acheté par son filleul. Un filleul qui devra à son tour vendre des packs de formation de trading en ligne. Finalement la formation au trading en ligne ne passe qu’au second plan et l’objectif est de recruter de nouveaux membres et obtenir des commissions sur les ventes de packs de formation de trading en ligne. Pour rappel, en France, la législation interdit d’obtenir une commission sur le parrainage d’un nouveau membre.

Un asservissement total

Les jeunes recrues apprennent le vocabulaire du trading en ligne et suivent les positions d’un trader ambassadeur ou « chairman ». Ils reçoivent des notifications sur leur téléphone et ils misent sur le marché en conséquence. La plupart de leurs temps, les affiliés s’adonnent au recrutement de nouveaux adhérents. Après avoir sollicités les membres de leur famille et leurs amis, ils réalisent du démarchage téléphonique ou ils utilisent leurs réseaux sociaux pour vanter les mérites du pack de formation. Leur objectif ? Devenir un chairman avec des dizaines de milliers d’abonnés. La condition sine qua non pour voir leurs revenus montés en flèche.

Vidéoconférences sur les produits, entrainement sur le speech commercial, démarchages téléphoniques, réalisation de montages-photos et vidéos…l’obsession de vendre des packs de formation prend vite le dessus et le quotidien devient en enfer. Sans compter leurs heures, les jeunes sont plongés dans une organisation dont le fonctionnement pourrait être assimilé à une secte. Tout d’abord, un mentor dirige un groupe et instaure une atmosphère qui ne cesse de promouvoir le trading, la réussite financière et les valeurs de la société. De plus, il installe un climat de méfiance et défiance vis-à-vis du monde extérieur. Cet ambassadeur va même jusqu’à faire comprendre aux membres qu’ils forment une « fratrie » et qu’il faut éloigner de son entourage toute personne qui émettrait des doutes sur le succès de ce business basé sur le trading.

Du marketing relationnel à la vente pyramidale

D’ailleurs, une fois sortis du système, les jeunes avouent, la plupart du temps, qu’ils ont caché leurs activités de vente de formation de trading en ligne à leur entourage. Dans une interview de France Inter, la journaliste Marjolaine Koch de la cellule investigation de Radio France, a pu contacter un ancien membre d’Attitude Legacy qui lui révèle « Je n’avais plus du tout de vie. J’ai perdu mes amis. Mais avec 30 personnes, soit 9 000 euros par mois que je faisais gagner à Attitude Legacy, je ne touchais que 300 euros par mois ».

Comme le souligne ce témoin, ses efforts ne payaient que très peu. Finalement, la ressource financière principale d’un tel fonctionnement est la vente de pack de formation de trading en ligne et ce sont les « ambassadeurs- influenceurs » qui bénéficient des primes les plus rémunératrices. On passe donc d’un fonctionnement de type MLM à un fonctionnement de vente pyramidale, une pratique interdite par le code de la consommation française.


Mises en garde et moyens de pression

trading en ligne

En juin 2019, en France, la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) a reçu plusieurs témoignages concernant une société manipulant les jeunes en leur faisant miroiter des gains importants grâce à la souscription des packs de formation de trading en ligne. Après étude du dossier, l’AMF avait publié un communiqué de presse à l’égard de la société KUVERA LLC/KUVERA indiquant « qu’à la suite de nombreux signalements d’épargnants, y compris de parents ou de professeurs constatant la déscolarisation de leurs élèves, l’AMF indique que cette société ne bénéficie en France d’aucune autorisation pour exercer une activité régulée par l’AMF sur le territoire français ». Kuvera a donc rejoint la liste noire de l’AMF tout comme la société similaire International Markets Live LTD en 2017.

En juin 2020, en plein confinement, l’AMF a émis une mise en garde sur les structures pyramidales proposant du trading après avoir recueilli le témoignage de parents et proches inquiets de l’implication de leur enfant ou ami dans un système de vente un pack de formation au trading.

Au Québec, en décembre 2020, l’autorité des marchés financiers a publié une mise en garde contre Be Factor. « BE Factor est arrivée sur notre radar principalement grâce à notre travail de cybersurveillance », explique Sylvain Théberge dans les colonnes du Journal du Montréal, porte-parole de l’AMF québécoise. Avant d’ajouter : « nous savons que certains se plaignent que, contrairement aux représentations et à la sollicitation effectuée, ils ne font pas d’argent et semblent avoir payé des forfaits “dans le vide” ».

BE Factor n’est pas le seul à avoir repéré le filon. Des dizaines de sociétés de ce type officient sur les réseaux sociaux: Attitude Legacy, Learn do Succeed (appartenant à la même société mère que Kuvera et dont le chef de file est Maxime Pierre), IM Academy, Be, Pro Network Vision, ou encore Embi. Restez vigilant et relayez le message auprès des jeunes de votre entourage !

Nicolas Gaiardo

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo
Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
logo balance ton escroc
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter