Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Notre critique de engie-es.com : un véritable canular

engie-es.com

engie-es.com fait une contrefaçon d’Engie. Les utilisateurs du Web sont incapables de faire la distinction et tombent dans le piège en grand nombre.

L’antériorité d’engie-es.com est de moins d’un an

Face à une proposition telle qu’engie-es.com, notre réaction première, avant toutes considérations, est de consultez son Whois. Le Whois renseigne sur l’URL utilisée par engie-es.com. Cet outil donne la possibilité de constater que engie-es.com fait usage d’une URL, en d’autres termes une adresse internet, mise en place le 1er mai 2023, soit il y a seulement 97 jours.

engie-es.com
Whois du site engie-es.com

Selon notre vécu, il s’agit d’une durée ridicule qui doit alerter les internautes. Les fraudeurs sur internet mettent quotidiennement en place de nouvelles URLs pour se donner une apparence d’innocence et tenter d’escroquer les épargnants. D’où le fait que leurs URL sont généralement très récentes, comme celle de engie-es.com. Une fois que l’adresse a été grillée et qu’une recherche Google révèle qu’il s’agit d’une arnaque, ou également que cette URL a été bloquée par les forces de l’ordre ou un hébergeur, ils en créent une autre et ils recommencent… C’est ainsi que procèdent les fraudes sur internet…

engie-es.com se fait passer pour Engie

Ça ne saute pas forcément aux yeux au premier abord, mais engie-es.com constitue en réalité une usurpation de l’identité d’Engie.

Pour en être sûr, il existe une vérification infaillible : mettre en parallèle l’URL du serveur d’engie-es.com avec celle du site officiel d’Engie. Si c’est une usurpation de l’identité d’Engie, dans 99% des cas, l’adresse de serveur de l’arnaque sera légèrement déviante à celle du site officiel.

Et dans ce cas bien présent, évidemment, comme tant d’autres fois, ce n’est pas une exception. Il existe une légère différence entre engie-es.com et engie.com. Et cela n’est certainement pas une coïncidence ou un détail anodin.

Nous avons déjà rédigé au moins un article sur le cas d’une usurpation de l’identité d’Engie.

contact@engie-es.com, une adresse mail utilisée par ces imposteurs

Pour dialoguer avec leurs futures victimes, cette bande fait appel à l’adresse mail contact@engie-es.com. Il est fort probable qu’ils utilisent d’autres adresses, mais c’est celle dont nous avons pu confirmer qu’elle est bien employée. Ils font généralement usage de fausses identités.

L’Assurance Banque Epargne Info Service a inclu engie-es.com dans sa liste noire

La présence de l’entité engie-es.com sur la liste noire de l’Assurance Banque Epargne Info Service est une raison suffisante pour vous dissuader de continuer toute interaction avec votre interlocuteur. Le stratagème manipulatoire qui consiste à vous faire croire que cette présence n’a pour seul objectif que de vous empêcher de gagner de l’argent sous un angle conspirationniste ne doit pas vous impressionner. L’avertissement de l’Assurance Banque Epargne Info Service sur cette entité n’est pas là par pur hasard. En cas de fraude, vous ne pourrez pas faire appel à elle pour vous défendre.

Le verdict de Warning-Trading : engie-es.com est une tromperie

Pour nous, il n’y a aucun doute, engie-es.com est bel et bien un canular et doit être traité comme tel.

Les victimes ont souvent du mal à admettre que certaines personnes mettent autant de ressources, d’énergie et d’intelligence pour les déposséder. Pourtant, c’est le cas : cette URL sert à racketter des épargnants et cette opération fait vivre plusieurs complices. L’arnaque 2.0 est devenue une industrie.

Renseignements pertinents pour les victimes d’engie-es.com

Êtes-vous une victime d’engie-es.com ? Vous pouvez consulter notre page spécialement destinée pour venir en aide aux victimes d’arnaques financières.

Les victimes d’engie-es.com peuvent s’attendre à être de nouveau démarchées par d’autres offres frauduleuses d’investissement. Les arnaques sur internet sont actuellement une véritable industrie organisée en sous-traitance. Chacune a sa spécialité. L’une d’elles est de recruter des victimes via des publicités sur internet, souvent illégales, ou par e-mail.

Si vous remplissez un formulaire pour montrer votre intérêt pour une offre d’investissement, vos coordonnées personnelles sont vendues à plusieurs escrocs qui s’y prennent aussitôt pour vous démarcher. Sachez donc que si vous avez été démarché par engie-es.com, il est pratiquement certain que vos noms et coordonnées sont en circulation car vous êtes considéré comme une cible potentielle pour plusieurs arnaques. Si cela vous tente de déjouer les escrocs à leur propre jeu, il suffit de prétendre être intéressé pour leur subtiliser un maximum d’informations. Ensuite, contactez-nous pour nous envoyer ces informations et nous dresserons un article à ce sujet afin d’éviter à d’autres de se faire piéger.

Il se peut qu’engie-es.com vous ait demandé de leur envoyer des pièces d’identité (passeport, CNI ou permis de conduire) et une facture pour justifier de votre domicile. Impossible de savoir l’usage qu’en feront les faux conseillers d’engie-es.com par la suite. Dans d’autres cas, nous avons découvert que des imposteurs se servent des identités de victimes à des fins frauduleuses. Dans tous les cas, il est donc urgent de porter plainte contre eux.

Alerte contre des usurpations de l’identité de Warning-Trading.com

Nous sommes régulièrement sollicités par des victimes d’arnaques qui nous disent avoir reçu un appel de notre part. Il s’agit en réalité de personnes qui usurpent l’identité de Warning Trading. Leur but est généralement double : essayer de soutirer encore un peu plus d’argent à leurs victimes par la technique de la fausse récupération de fonds et se venger de notre site internet qui nuit grandement aux arnaqueurs.

L’arnaque à la récupération de fonds consiste à faire croire à des personnes déjà victimes d’escroqueries qu’il est possible de récupérer leurs fonds… en échange d’un peu d’argent. Pour les fraudeurs, c’est seulement une façon de maximiser leurs profits. On parle aussi de « retape », « recovery room » ou encore d' »arnaque dans l’arnaque ». Donc, si vous êtes contactés de cette manière, ne répondez pas ou recueillez un maximum d’informations en faisant le naïf pour les publier dans un commentaire sous l’un de nos articles.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.