Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Avis sur Finraservice Recovery: arnaque à la retape

finraservice-recovery.com

Le site finraservice-recovery.com commence à impacter négativement les investisseurs français. Nous avons étudié son fonctionnement.

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

Résumé de l’article

La récente création du site web de Finraservice Recovery, il y a seulement 177 jours, est alarmante. Les fraudeurs en ligne créent de nouveaux sites pour éviter d’être détectés. Le témoignage d’une victime expose leur modus operandi : promettre de récupérer des fonds perdus puis inciter à investir davantage. Finraservice Recovery pratique la « double arnaque », contactant les victimes pour les exploiter à nouveau. Se faisant passer pour FINRA, cette entité utilise des adresses e-mail frauduleuses pour légitimer leur arnaque. En conclusion, il est impératif d’éviter toute interaction avec Finraservice Recovery et de rester vigilant face aux fraudes en ligne.

Finraservice Recovery n’existe que depuis 177 jours

Face à une proposition telle que celle de Finraservice Recovery, notre réaction initiale est de vérifier son Whois. Cette vérification révèle des informations essentielles concernant le domaine employé par Finraservice Recovery, indiquant notamment que le nom de domaine a été enregistré le 4 octobre 2023, soit il y a 177 jours.

D’après notre expérience, une telle jeunesse de domaine est suspecte et devrait alerter tout utilisateur d’Internet. Les fraudeurs en ligne créent constamment de nouveaux domaines pour paraître crédibles et tromper les investisseurs. Voilà pourquoi ils optent pour des domaines récemment créés, à l’image de Finraservice Recovery. Lorsque leur manigance est dévoilée ou que leur domaine est bloqué par les autorités ou un hébergeur, ils enregistrent un nouveau domaine et répètent leurs stratagèmes. Ce cycle illustre le fonctionnement des fraudes sur Internet.

Pour rejoindre les autres victimes de cette arnaque, rejoignez le forum.

Le témoignage d’une victime

Une victime nous a fait part de sa mésaventure avec un faux conseiller:

« Il m’a promis de débloquer de l’argent en cryptos qui avait été gagné en faisant du trading sur la plateforme « Edge Finance », et m’a envoyé des contrats qui soi-disant prouvaient cela.

« Après cet argent serait passé vers une autre plateforme du groupe « CME GROUP/FINRA ».

Avant de récupérer cet argent, il m’a proposé d’investir davantage pour en tirer plus de profit. J’ai demandé et il m’a envoyé le contrat. J’ai cru que c’était vrai, et fait des virements vers CoinBase.

Cependant, il m’avait demandé les mots clefs de CoinBase à l’ouverture… Et malheureusement je lui ai donné au téléphone. Maintenant je’n reviens pas de ma naïveté.

Après il a fait du trading pendant 1 semaine avec un robot et la somme est montée jusqu’à 115k€ environ.« 

Une autre escroquerie de récupération d’actifs

Finraservice Recovery s’adonne à ce qu’on nomme la « double arnaque », ou l’escroquerie au sein de l’escroquerie, connue aussi sous le terme de fraude à la récupération d’actifs. Désignée en anglais comme le « recovery room », vous pouvez trouver plus de détails sur ce fléau dans notre dossier consacré. Ce genre de tromperie représente la « voiture-balai » des fraudes. Après avoir escroqué une victime, cette dernière, réalisant qu’elle a été dupée, est recontactée par des individus affirmant pouvoir l’aide à récupérer ses fonds… moyennant finance, évidemment…

Les scénarios varient mais se répartissent en deux catégories. Dans la première, l’équipe originelle se fait passer pour des policiers, des avocats, une agence de recouvrement ou même promet une nouvelle opportunité d’investissement. Leur avantage réside dans le fait qu’ils possèdent déjà toutes les informations, donnant à la victime l’illusion de parler à des experts.

Dans l’autre catégorie, des organisations sans lien préalable avec la fraude initiale identifient leurs cibles via des publicités traditionnelles, souvent en ligne, découvertes par les victimes en quête d’aide. Un véritable écosystème autour de pseudo-sociétés de récupération d’actifs s’est donc constitué. Pour approfondir, consultez notre enquête à ce sujet.

finraservice-recovery.com se fait passer pour FINRA

À première vue, cela peut ne pas sembler évident, mais Finraservice Recovery s’avère être une fausse représentation de FINRA. Pour le vérifier, une méthode éprouvée existe : comparer l’URL de Finraservice Recovery à celle du site officiel de FINRA. Si usurpation il y a, dans 99% des cas, l’adresse du serveur utilisée par la fraude différera légèrement de celle du site officiel. Dans notre cas, il est clair, comme cela s’est produit à de nombreuses reprises, que l’URL de finraservice-recovery.com ne correspond pas exactement à celle de finra.org. Ce n’est certainement pas un hasard ou un simple détail.

Les adresses courriel comme prenom.nom@finraservice-recovery.com sont frauduleuses

Finraservice Recovery a mis en place un site web, pas tant pour publier du contenu, mais principalement pour approcher de potentielles victimes. Pour cela, Finraservice Recovery invente de faux profils de conseillers en attribuant des adresses courriel formatées sur le modèle prenom.nom@finraservice-recovery.com. L’utilisation de finraservice-recovery.com vise à légitimer ces faux conseillers et à rendre leurs escroqueries plus crédibles. Ainsi, si vous recevez un message provenant de ce type d’adresse, soyez assuré que vous êtes face à une arnaque.

Une entité absente du registre officiel des acteurs financiers

Une inscription sur une liste noire publiée par un organisme de régulation financière est un indicateur incontestable de fraude. Toutefois, l’absence d’une entité sur de telles listes noires n’exclut pas qu’il s’agisse d’une arnaque. Nous publions régulièrement des analyses sur des fraudes qui n’ont pas encore été répertoriées dans ces listes noires.

Ces entités finissent souvent par y être inscrites. Si les conseillers de Finraservice Recovery vous incitent à vérifier qu’ils ne figurent sur aucune liste noire pour prouver leur honnêteté, il s’agit très probablement d’un signal d’alerte… Cela indique que les conseillers ont préalablement vérifié l’absence de Finraservice Recovery sur ces listes pour pouvoir affirmer qu’ils ne participent à aucune arnaque. Ces listes noires ne sont jamais complètes ni définitives.

En conclusion, Finraservice Recovery est bel et bien une escroquerie

Nous n’avons aucun doute, Finraservice Recovery se présente clairement comme une escroquerie.

Les victimes peinent souvent à croire que tant de ressources, d’énergie et d’intelligence puissent être investies dans l’intention de les spolier. Cependant, c’est une triste réalité : ce domaine sert à extorquer de l’argent des investisseurs et soutient un réseau conséquent de complices. L’arnaque 2.0 est devenue un secteur à part entière.

Si vous avez réalisé un transfert bancaire, tentez une procédure de rappel de fonds

Si vous avez transféré de l’argent à Finraservice Recovery par virement bancaire, nous vous encourageons à initier une démarche de rappel de fonds d’urgence, ou chargeback.

Les virements bancaires offrent en effet la possibilité de démarrer des procédures de rappel de fonds, y compris plusieurs semaines après, pourvu que le compte destinataire soit toujours provisionné et que vous puissiez prouver la nature frauduleuse du virement.

Plus encore, dès que votre banque est informée qu’il s’agit d’une fraude et que vous avez demandé un rappel de fonds, elle est obligée d’agir rapidement. En cas de défaillance, elle pourrait être tenue pour responsable. Cela ne garantit pas le succès de la démarche, mais constitue une obligation de moyen.

Nous observons fréquemment des victimes qui réussissent à récupérer des fonds de cette manière. Vous pouvez utiliser cet article comme preuve de fraude lors de votre demande de rappel de fonds.

Si les paiements par carte étaient soumis aux mêmes règles, cela compliquerait grandement la tâche des escrocs…

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

Conseils pour les victimes de Finraservice Recovery

Chaque jour, nous sommes contactés par des victimes d’escroqueries financières. Pour leur apporter des conseils et des informations utiles, nous avons élaboré cette page dédiée. Si vous avez été dupé par Finraservice Recovery, vous y trouverez un soutien important.

Si Finraservice Recovery vous a escroqué, ne soyez pas surpris d’être de nouveau approché pour vous proposer d’autres services financiers tout aussi douteux. Habituellement, une fois vos données personnelles partagées avec ces arnaqueurs, votre adresse électronique et votre numéro de téléphone sont diffusés de fraude en fraude. Restez donc vigilant. C’est ainsi que certaines victimes se transforment en dénonciateurs d’escroqueries, en faisant semblant de s’intéresser à ces nouvelles fraudes pour nous les signaler, permettant ainsi la rédaction rapide d’un article.

Dans le cadre des escroqueries telles que Finraservice Recovery, il est fréquent que les victimes aient fourni des photocopies de leurs pièces d’identité et des justificatifs de domicile sur demande de faux conseillers. Si c’est votre cas, sachez que vous êtes exposé à un risque d’usurpation d’identité. Les escrocs n’hésitent pas à utiliser vos données personnelles à votre insu pour d’autres méfaits. En portant plainte contre Finraservice Recovery, vous aidez à limiter ces risques.

Attention aux usurpations d’identité de Warning-Trading.com

Cher lecteur, nous sommes régulièrement ciblés par des représailles de la part de fraudeurs contrariés par nos publications. Ces représailles prennent souvent la forme d’usurpations de notre identité. Les escrocs contactent leurs victimes en se faisant passer pour nous et leur promettent, par exemple, un remboursement de leurs fonds perdus.

Cela leur permet à la fois de tenter une fraude à la récupération d’actifs et de tenter de nous discréditer. L’escroquerie à la récupération d’actifs est une malversation en forte expansion. Si vous êtes inquiet de potentiellement être ciblé, voici un article qui vous aidera à vérifier.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.