Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

5 arnaques NFT les plus répandues et comment obtenir réparation

nft

L’univers des tokens numériques, en particulier celui des NFT, est sans doute l’un des terrains les plus fertiles pour les arnaqueurs. Depuis les projets crypto douteux jusqu’aux schémas de « pump and dump », chaque coin de cet écosystème numérique présente ses propres défis. Dans cet article, on explore cinq arnaques NFT les plus répandues dans le monde.

Les arnaques de phishing

Les arnaques de phishing sont de plus en plus utilisées par les hackers pour dérober des NFT ou des cryptomonnaies sur une blockchain. Le principe est simple : les escrocs envoient de faux liens, souvent par email ou via les réseaux sociaux, en se faisant passer pour des plateformes légitimes comme OpenSea. Une fois que vous cliquez sur le lien et rentrez vos identifiants de connexion, les hackers peuvent accéder à votre compte et voler vos NFT et votre argent par la même occasion.

Récemment, une attaque de phishing ciblant OpenSea a permis à des hackers de dérober pour plus de 1,7 million de dollars de NFT et elle n’a épargné personne. Les emails frauduleux demandaient aux utilisateurs de mettre à jour leurs informations bancaires. En réalité, les liens renvoyaient vers de faux sites aux URLs légèrement modifiées. Plus d’une centaine de propriétaires de NFT sont tombés dans le piège de cette escroquerie.

Les faux marchés NFT

Les faux marchés NFT sont une menace de plus en plus utilisée par les arnaqueurs imitant habilement de véritables marketplaces pour piéger les utilisateurs. Un exemple frappant concerne les sites frauduleux imitant OpenSea, qui induisent les utilisateurs en erreur via des liens frauduleux. Ces sites incitent à des « migrations » d’enchères, déclenchant en réalité des contrats malveillants et volant des centaines de NFT sur la blockchain.

Pour éviter ces pièges, vérifiez attentivement l’URL des sites de vente de cryptomonnaies. Les fraudeurs utilisent des orthographes légèrement différentes, comme « opensee.com » au lieu de « opensea.io ». Une divergence d’URL devrait éveiller les soupçons. Le symbole du cadenas en rouge ou un avertissement de sécurité manquante sont des signaux à ne pas ignorer. Les contrats intelligents sont cruciaux. Soyez attentif aux contrats déclenchés lors des transactions. Des écarts ou l’apparition de contrats inconnus sont des alertes rouges, nécessitant une vérification approfondie.

Les escroqueries aux enchères

Les arnaques aux enchères sont un problème de plus en plus croissant sur le marché des NFT et celui des cryptomonnaies. Plus les NFT prennent de la valeur, plus les escrocs cherchent à en tirer profit sur les marketplaces blockchain.

L’escroquerie consiste faire monter les enchères sur un NFT pour fixer un prix élevé, puis annuler la transaction une fois l’enchère la plus haute sélectionnée. Ainsi, l’acheteur perd sa cryptomonnaie alors que le vendeur arnaqueur récupère le NFT ainsi que les fonds, un véritable problème de droits pour l’acquéreur.

Certains escrocs vont plus loin en modifiant la cryptomonnaie utilisée pour l’enchère à l’insu de l’acheteur. Par exemple, faire croire que le paiement se fera en Ethereum alors qu’en réalité quelques dollars en Dogecoin crypto seront envoyés. Comment repérer ce type d’arnaques aux enchères NFT ? Tout projet sérieux communiquera sur un prix de départ et un prix de réserve transparent. Vérifiez que la cryptomonnaie de paiement est bien celle annoncée avant de valider une enchère. En cas de doute, il vaut mieux s’abstenir que de contribuer au succès de ces arnaqueurs.

Les schémas de pump-and-dump

Les schémas de pump-and-dump représentent l’une des ruses les plus courantes dans le domaine du NFT. Ce stratagème, étroitement lié à la nature numérique des œuvres, se déploie souvent au sein de projets prometteurs sur une plateforme crypto. Les arnaqueurs exploitent la nature décentralisée du web pour propager des informations trompeuses sur un projet spécifique, générant ainsi un intérêt massif.

Le cœur de cette arnaque réside dans la manipulation du prix d’une œuvre NFT, faisant croire aux investisseurs que sa valeur va augmenter de manière exponentielle. Les arnaqueurs utilisent divers moyens, y compris les réseaux sociaux, pour promouvoir faussement un projet, attirant ainsi les investisseurs novices. Le schéma de pump-and-dump implique souvent des affirmations exagérées sur la rareté d’une œuvre, créant ainsi une illusion de propriété unique.

Comment se déroule l’escroquerie ? Les arnaqueurs inondent les plateformes crypto de messages élogieux sur un projet spécifique, incitant les investisseurs à acheter rapidement avant que la prétendue rareté ne fasse grimper les prix. Cependant, une fois que suffisamment d’investisseurs ont acheté, les arnaqueurs déclenchent la phase de « dump », vendant massivement leurs parts et provoquant un effondrement du prix. Ceux qui ont suivi aveuglément sont laissés avec des œuvres maintenant dévaluées.

Il est crucial de rester vigilant face à ces schémas de pump-and-dump dans l’écosystème NFT. Les investisseurs doivent examiner attentivement les détails d’un projet avant d’acheter et ne pas se laisser emporter par les promesses trop belles pour être vraies. La nature numérique et décentralisée du NFT crée un terrain propice aux arnaqueurs, soulignant ainsi l’importance de la diligence raisonnable dans le monde en constante évolution des actifs NFT.

Les faux NFT ou NFT plagiés

La problématique des NFT plagiés émerge comme une menace significative dans le monde dynamique des actifs numériques. Les NFT, en tant qu’œuvres d’art numériques uniques, sont malheureusement vulnérables au plagiat, où des individus peu scrupuleux copient et transforment des créations originales pour les transformer en NFT contrefait.

Lorsque des artistes talentueux créent des œuvres numériques, leur propriété intellectuelle est souvent mise à rude épreuve. Des tiers malveillants peuvent voler ces créations, les transformant en NFT sans le consentement de l’artiste original. Ce phénomène soulève des préoccupations sérieuses quant à la véritable provenance des œuvres NFT et à la légitimité de leur valeur.

Des plateformes comme DeviantArt ont pris des mesures pour lutter contre ces NFT plagiés. Avec plus de 70 millions de dollars et un demi-milliard d’œuvres d’art, DeviantArt a introduit des outils novateurs pour analyser les blockchains publiques et les marketplaces tierces. Ces outils permettent d’alerter les membres sur d’éventuelles fraudes artistiques, offrant ainsi une ligne de défense contre le plagiat dans le monde des NFT.

Il est crucial pour les acheteurs de NFT de comprendre que la transformation d’une œuvre d’art en NFT ne confère pas automatiquement la propriété intellectuelle de celle-ci. Les artistes doivent rester vigilants face aux risques de vol de leurs créations, et les acheteurs doivent effectuer des vérifications minutieuses pour confirmer l’authenticité d’une œuvre avant d’investir. La vigilance collective est essentielle pour maintenir l’intégrité de l’écosystème des NFT et garantir que les créateurs originaux reçoivent la reconnaissance et la valeur qu’ils méritent.

Comment obtenir réparation en cas d’arnaque NFT ?

Si vous êtes victime d’une arnaque NFT, il est important de connaître vos droits et les mesures que vous pouvez prendre pour obtenir réparation. Les arnaques dans le monde des cryptomonnaies sont malheureusement de plus en plus courantes, en particulier avec l’essor des NFT sur la blockchain. Si vous avez investi des dollars dans un projet NFT qui s’est avéré être une arnaque, vous pouvez signaler l’incident aux autorités compétentes en matière de crypto-fraude.

De plus, si le prix du NFT que vous avez acheté a été manipulé, cela peut constituer une violation des lois sur les valeurs mobilières. Il est crucial de conserver toutes les preuves de transactions et de communications relatives à l’arnaque. Enfin, consultez un avocat spécialisé dans le droit des cryptomonnaies pour explorer les options juridiques disponibles pour récupérer vos fonds.

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

PUBLICITÉS

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Warning Trading - enquêtes, investigations et guides

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.