Des heures sombres pour le football belge

Livrets et placements Nicolas Gaiardo Publié le 2 novembre 2018 à 08:53    Temps de lecture: 4 min
| Warning Trading

Blanchiment d’argent, matchs truqués, fraudes financières… rien ne va plus dans le football belge. Une cinquantaine de perquisitions et 29 interpellations ont été réalisées dans le Royaume et dans plusieurs pays européens. Retour sur les éléments clefs de l’affaire.

Découverte du pot aux roses 

Dés la fin de l’année 2017, l’Unité des fraudes sportives de la police fédérale belge a commencé à enquêter dans la division 1A du football belge pour lever le doute sur des suspicions de transactions financières opaques incluant, par exemple, les montants des transferts des joueurs ou les commissions des agents.

Au fil de l’enquête portant sur des faits présumés de transferts d’argent frauduleux, la police fédérale s’est aperçue que l’affaire prenait un autre tournant incluant des pratiques de corruption.

En effet, leurs écoutes téléphoniques de deux agents de joueurs, Mogi Bayat (ancien dirigeant du sporting de Charleroi) et Dejan Veljkovic, ont révélé de possibles pratiques de matchs truqués pendant la saison 2017-2018.

La justice a constaté que Dejan Veljkovic, qui était à cette période l’agent de joueurs du club Yellow Red KV Malines, a tenté d’influencer le maintien en Division 1A de son club. Juste avant le match Malines-Waasland-Beveren, en mars 2018, il aurait eu différents contacts suspects avec des membres du conseil d’administration des deux clubs.

L’enquête devrait donc prouver qu’il y a eu corruption, que celle-ci ait fonctionné ou non. Outre Veljkovic, des membres du conseil d’administration du KV Malines et de Waasland-Beveren ont été interpellés pour interrogatoire.

Passage par la case prison

Mogi Bayat est l’unique gérant et propriétaire de la SPRL « Creative & Management Group » , basée en région Wallone, qui détenait plus de 7 millions d’euros en liquide selon les informations du média belge Sudinfo.

Placé sur écoute et finalement déféré devant le juge d’instruction, Mogi Bayat risque une peine importante pour être impliqué, à priori, dans l’affaire la plus grave qu’ait jamais connue le football belge.

Actuellement, Mogi Bayat et ses collègues sont soupçonnés d’avoir manipulé leurs comptes bancaires et modifier des montants de transferts.

Dejan Veljkovic, incarcéré depuis bientôt trois semaines, est suspecté d’avoir fraudé le fisc par l’intermédiaire de comptes à l’étranger.

Ce 26 octobre, six suspects inculpés  (les agents Karim Mejjati et Dragan Siljanoksi, la compagne de Dejan Veljkovic Marija Bogojevska, les dirigeants malinois Thierry Steemans et Olivier Somers et l’avocat Laurent Denis) et Mogi Bayat ont comparu devant la chambre des mises en accusation d’Anvers qui devra statuer sur leur maintien en détention puisqu’ils ont fait appel.

Ils seront fixés sur leur sort le 30 octobre tandis que l’arbitre Bart Vertenten sera jugè le 8 novembre prochain.

Seul l’agent Dejan Veljkovic n’a, lui, pas fait appel de la décision de la chambre du conseil.

Une affaire avec des ramifications dans toute l’Europe

A l’étranger, 13 perquisitions ont été menées en France, au Luxembourg, à Chypre, et dans les Balkans, au Monténégro, en Serbie et en Macédoine.

Près de 800 000 euros issus du blanchiment d’argent ont été confisqués lors de six perquisitions à Belgrade et dans le sud du pays, des fonds qui proviendraient « de transferts douteux en Belgique » selon la chaîne adriatique N1.

« L’image du football belge subit des dommages considérables (…) que l’enquête du parquet fédéral pour fraude, blanchiment et matchs truqués aboutisse à quelque chose d’important ou non, les dégâts en matière d’image pour le football belge sont énormes » confie Pierre Cornez, porte-parole de l’Union belge de football (URBSFA) dans les colonnes du Soir.be.

Nicolas Gaiardo

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo
Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x