Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Ingfunds.loan/ingfin.ch, un faux service financier en ligne

A l’allure où vont les escrocs, je sens qu’un matin, quelqu’un me proposera des services financiers en ligne en se présentant à moi sous mon propre nom. Car les arnaqueurs vont chaque jour un peu plus loin dans l’usurpation d’identité. Tout y est passé désormais. Toutes les banques ont été au moins une fois clonées. Et les dernières sont en train d’y passer. Voici Ingfunds.loan qui est un clone mal conçu de la Banque ING et d’ING FUND. Vous retrouverez aussi le même contenu à partir de l’adresse ingfin.ch.

Ingfunds.loan/ingfin.ch, une usurpation de la Banque ING

« INGFIN est une filiale de la banque ING et un leader parmi les fournisseurs de services financiers dans les Amériques. » Se faire passer pour une firme qui nous inspire confiance est désormais l’étape de base de la stratégie de cybercriminalité financière. La probabilité est plus grande pour vous de faire confiance à un site portant le nom ING FUNDS qu’à un site lambda, au nom inconnu. Or sur le site ingfin.ch, on ne fait pas que brandir le nom de la banque clonée : on affiche aussi le logo et la charte graphique de ING BANK. Autant dire que tout, au premier regard vous convainc que vous avez affaire à ING BANK. Il faut s’attarder un peu, questionner les détails avant de se rendre compte qu’il s’agit plutôt d’une arnaque.

Quelques preuves de la supercherie

La première preuve que nous sommes sur un site factice, c’est l’absence de mentions légales et de conditions générales. Vous imaginez-vous une banque qui ne présente pas de conditions générales, qui ne prennent pas de gangs au moment de proposer ses services ? Cela est juste improbable. Prenons pour exemple un des vrais sites de la ING BANK : ing.fr. Sur ce site, on retrouve : « les informations légales », « les règles d’usage d’Internet et d’Internet Mobile », « Avertissement et mise en garde » ; « les conditions d’utilisation des services » ; « les obligations et responsabilités », « les risques liés à la Bourse » ; « la loi Eckert-Comptes inactifs », « les informations sur les intermédiaires ».


Sur le véritable site, plusieurs pages sont prévues pour donner des informations juridiques à l’internaute

Ainsi ce site consacre une dizaine de pages pour donner des informations juridiques aux internautes qui accèdent à son interface. Sur le site ingfin.ch, on ne retrouve rien. Tout ce que l’on retrouve, c’est que la société qui exploite ce site serait installée en Suisse, Avenue de Frontenex 3, 1207 Genève, Suisse.
Mais cette information sera contestée par la FINMA qui précisera qu’une telle firme installée à cette adresse n’est pas enregistrée au Registre du Commerce en Suisse. L’autorité suisse des marchés financiers inscrira alors le site ingfin.ch sur sa liste noire. Par ailleurs, le contenu du site est particulièrement laconique. On est loin du standard classique des sites bancaires qui abondent de précision sur les services offerts.

On remarque aussi que le site est enrichi d’images directement recopiées sur internet, ce qui n’est pas la pratique courante des banques en ligne.

En conclusion, nous sommes convaincus que les sites ingfin.ch et Ingfunds.loan sont une arnaque en ligne et qu’il faut s’en éloigner.

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Vous pensez être victime d’une escroquerie ? Obtenez des conseils pour obtenir réparation.

Obtenir de l’aide !

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chantal

Quels recours avant nous pour recuper nos bien

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin