La FSMA met à jour sa liste noire

Trading, forex, CFDs, options binaires Nicolas Gaiardo Publié le 7 février 2019 à 10:41    Temps de lecture: 4 min
| Warning Trading

Avant la récente mise à jour de la liste noire de l’AMF, l’autorité belge de régulation des marchés financiers a mis à jour sa liste noire le 8 janvier 2019. Pour sa première mise en garde de l’année 2019, la FSMA a décidé de s’attaquer à un type d’arnaque précis, le « boiler-room ».

L’autorité des services et marchés financiers de la Belgique a donc pris le soin de signifier sur la fiche individuelle qu’elle a établie au sujet de chaque entité suspecte que cette dernière fournit des services financiers sans en avoir l’autorisation, mais aussi que ces structures donnent des raisons de conclure à une arnaque.

Sept pseudo-sociétés mises à l’index par la FSMA

La FMSA met le public en garde contre les entités suivantes :

  • Ashcroft Cohen Strategic Capital – ACSC (https://acscinc.com)
  • Asia Associates (www.asiaassociates.com)
  • Cobalt Capital Inc. (https://cobaltcapitalinc.com/)
  • Index Financial Group (http://indexfinancialgroup.com)
  • KLM Holdings (www.klmholdings.com)
  • Resona Dai-Ichi Group (https://rdgfinancial.com)
  • Warrington Shaw (http://www.warringtonshaw.com)

La FSMA déconseille fortement de donner suite à leurs offres de services financiers et d’effectuer tout versement sur un compte bancaire qu’elles communiqueraient.

La spécificité de toutes organisations est qu’elles indiquent leur siège en Asie. Si l’ensemble de ces « firmes » ont en commun de proposer des services d’investissement, les champs d’intervention sont bien divers : quelques-uns proposent les placements classiques et la gestion de patrimoine (Ashcroft Cohen Strategic Capital, Asia Associates …) d’autres comme Cobalt Capital Inc proposent plutôt l’investissement sur des minéraux. Quelle que soit la proposition qui vous est faite cependant, il y a toujours une volonté de vous spolier.

Qu’est-ce que la fraude de type « boiler room » ?

C’est la FSMA elle-même qui nous donne la meilleure définition de ce type d’escroquerie : « La fraude de type “boiler room” est une forme de fraude qui consiste généralement à contacter des investisseurs potentiels – sans y être invité et souvent par téléphone – pour leur proposer d’acheter des actions ou d’autres produits financiers. » L’autorité belge avertit en effet que ces escrocs peuvent se présenter comme des sociétés régulières, disposant d’un site web et de formulaires professionnels. En dépit de tout ce que l’on peut donc dire pour essayer de vous convaincre, il est important de prendre le temps de conduire votre propre enquête.

D’ailleurs certains escrocs vont bien plus loin pour essayer de gagner totalement votre confiance. « En général, l’investisseur potentiel est attiré au moyen d’un premier investissement, d’un montant limité, qui s’avère très vite rentable. Par la suite, il lui est demandé d’investir chaque fois davantage. Lorsqu’il souhaite récupérer son argent, cela s’avère impossible sans versements complémentaires et/ou les nouveaux investissements commencent à être déficitaires. Au final, l’investisseur ne récupère jamais les montants investis ».

La mise en garde de la FSMA a l’avantage de mettre en lumière des sociétés suspectes venues de pays rarement évoquées quand il s’agit de fraude sur les produits financiers. Nous sommes en effet plus habitués à entendre parler de faux courtiers prétendant venir du Royaume-Uni, de la Bulgarie ou de la France, plutôt que du Japon. Désormais nous savons que même avec un doux accent nippon au bout du téléphone, il faut quand même se méfier. Voilà pourquoi nous vous encourageons à utiliser le service Check and Pay qui vous aide à vérifier la fiabilité d’une firme avant d’y investir.

Nicolas Gaiardo

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo
Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
TOUTUT
TOUTUT
3 années il y a

Bonjour Madame et Monsieur, j’ai été arnaqué par la société ft-invest.net. Après vérification de la Banque de France cette dernière la Banque Postale m’a demandée de déposer plainte cette société ft-invest.net étant sur AMF. Je connais le nom de conseiller son N° de téléphone 33 9 71 08 01 82, son adresse mail, le titulaire du compte EDS et le N° IBAN. Je suis particulier et j’ai été conseillé par cette personne de la soi-disant ft-invest.net (funding tree). Le Préjudice est 25000€. De mon côté j’ai déposé 2 plaintes et transmis un dossier a Mr Le Procureur de la République du T.G.I de Libourne que je complète régulièrement lorsque je suis en possession d’autres informations . (Sur les conseils d’une Avocate). A savoir que j’ai reçu de la part de ces individus des intimidations. Pourriez-vous m’aider SVP, je me bats mais également pour d’autres car je ne suis pas seul. Bien cordialement

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x