Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Tadeero: alerte sur cette arnaque au trading

tadeero.com

On vous a contacté via tadeero.com ? Restez vigilants et ne répondez pas à cette sollicitation car c’est une escroquerie avérée.

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

Résumé de l’article

Le site Tadeero, prétendant offrir des services de trading en ligne, est récemment apparu sur la toile, avec seulement 144 jours depuis son enregistrement le 29 novembre 2023. Cette nouveauté suscite des soupçons quant à sa crédibilité dans un domaine aussi risqué que le trading. Malgré les promesses de gains, le trading est notoirement associé à des pertes, avec 90% des investisseurs individuels perdant leur capital selon une étude de l’Autorité des Marchés Financiers. Tadeero prétend offrir des opportunités de trading, mais les indications légales du site sont trompeuses, visant à inspirer confiance malgré des informations inauthentiques.

Bien que non répertorié sur les listes noires officielles pour le moment, Tadeero est considéré comme une fraude financière par Warning-Trading, rejoignant probablement bientôt les listes noires des autorités de régulation financière. Il est fortement recommandé de signaler cette escroquerie à Epargne Info Service pour action appropriée. En somme, Tadeero est clairement identifié comme une supercherie financière, participant à une industrie frauduleuse en ligne en expansion.

Une présence sur le web de 144 jours est relativement éphémère…

Pour juger de la crédibilité d’un site web ou d’une adresse URL spécifique, ce critère est crucial : quelle est son ancienneté ?

L’adresse web de Tadeero a été enregistrée le 29 novembre 2023, soit il y a 144 jours à peine. Une durée si brève est suspecte pour prétendre offrir de tels services et suscite d’emblée notre suspicion.

Pour rejoindre les autres victimes de cette arnaque, rejoignez le forum.

Le trading engloutit les fonds de 90% des investisseurs amateurs

Le domaine du trading est risqué et ne devrait probablement jamais être accessible aux investisseurs individuels. Selon une recherche parue en 2014, l’Autorité des Marchés Financiers a établi que les usagers des plateformes de trading régulées au sein de l’UE perdent leurs capitaux dans 90% des cas! Cette donnée est sidérante. Les probabilités de bénéfice en trading sont presque aussi faibles qu’au jeu de la roulette russe. Cette analyse s’est basée sur l’examen des rendements des clients de sites de trading accrédités dans l’Union européenne.

Malgré tout, des sites comme Tadeero prétendent que vous pourrez gagner de l’argent en tradant avec eux. Mais pour quelle raison existent-il tant de plateformes proposant le trading alors que la majorité des traders individuels subissent des pertes ? La réponse est un mystère bien préservé par bon nombre de ces sites : ils ont la faculté de s’approprier les déboires financiers de leurs clients, à l’image d’un casino.

Depuis plus de dix ans, les plateformes de trading ainsi que les fraudes en ligne en matière d’investissement, toutes catégories confondues, qu’elles soient régulées ou non régulées, licites ou illicites, ont subtilisé aux épargnants français plus de 7 milliards d’euros. Et probablement davantage car les « escroqueries légales » opérant légalement au sein de l’UE, telles qu’à Chypre, sont sous-évaluées. Un pan important de cette industrie a ses fondements en Israël. Une investigation publiée en 2016 par le Times of Israël a provoqué un séisme. Elle a mis en lumière les procédés des salariés de ces plateformes de trading sans scrupules, qui incitent leurs proies à investir toujours davantage, et à perdre en conséquence.

Les mentions légales trompeuses

Les indications légales doivent être présentes sur chaque site web permettant ainsi l’identification de son propriétaire pour éventuellement lui demander des comptes. C’est une exigence légale pour toute entreprise en ligne.

Certes, Tadeero affiche ses mentions légales. L’absence de telles mentions serait suffisante pour lever le voile sur l’escroquerie. Toutefois, ces indications juridiques sont intentionnellement trompeuses. Elles sont conçues pour inspirer confiance alors que les informations qu’elles promulguent pour rassurer ne sont pas authentiques.

Pourquoi la réputation de cette offre doit nous inquiéter?

Une analyse Google avec le terme Tadeero suggère une grande prudence. Il ne s’agit que d’un signe parmi d’autres, et l’on sait que la réputation en ligne peut être manipulée… Cependant, notre expérience nous indique comment décrypter ces commentaires. Et pour cette occasion, il semble qu’ils corroborent nos soupçons.

Les témoignages défavorables diffusés sur Internet au sujet de cette entité, quoique coexistant parfois avec des recommandations positives, dénotent un problème sérieux. En effet, les utilisateurs ont tendance à ne pas poster d’avis s’ils sont contentés – sauf incitation systématique. Par contre, face à une insatisfaction marquée, l’expression de leur mécontentement se fait bien plus fréquemment.

En réponse, les fraudeurs ont affiné diverses stratégies pour limiter l’impact d’une réputation négative : renommer leur site ou leur entreprise, publier de faux témoignages positifs pour submerger la vérité, solliciter l’avis des clients à un instant où la satisfaction est quasi assurée, et contester systématiquement les retours critiques…

Malgré ces manoeuvres, il est impossible d’occulter complètement les témoignages indésirables. C’est pourquoi une évaluation globale de 4 sur 5 doit souvent être interprétée comme préoccupante, car elle reflète généralement l’existence de multiples avis négatifs masquant une réalité bien plus alarmante. Dans le cadre de Tadeero, la réputation en ligne est à considérer avec défiance.

Non inscrit sur les listes noires mais sans autorisation officielle

Dans le cadre de la rédaction de cet article sur Tadeero, nous avons scruté les différentes listes noires mises en ligne par les autorités de régulation financière. Ces listes se basent sur les déclarations des victimes et sur les observations de ces entités gouvernementales. Nous n’avons pas repéré Tadeero dans ces répertoires d’entités douteuses pour le moment.

Ce retard d’inscription peut s’expliquer par un délai de détection ou de signalement de l’arnaque avant qu’un nom soit ajouté aux listes noires. Nous avons coutume de rédiger des articles sur de telles supercheries qui finissent par être listées prochainement. Nous anticipons que Tadeero rejoindra bientôt une de ces listes noires.

Nous vous conseillons fortement de joindre par messagerie ou par téléphone Epargne Info Service, l’équipe de l’AMF dédiée à la sauvegarde des épargnants, pour les alerter de l’escroquerie afin qu’elle figure sur leur liste noire. Faute de sanction adéquate contre les arnaques financières en ligne, ces registres demeurent souvent l’unique mesure à la portée des autorités.

Position de Warning-Trading : Tadeero est une supercherie

Au vu des faits évoqués ci-dessus, aucun doute ne subsiste, Tadeero est impliqué dans une fraude financière.

La tromperie financière en ligne est devenue une activité en plein essor, et cette entité semble clairement emboîter le pas à ces pratiques frauduleuses : activités illégitimes, supercherie, anonymat, imposture… Si des doutes persistent quant à leur fiabilité, mieux vaut les éviter. Et si vous vous êtes déjà fait piéger, vous trouverez plus bas des recommandations utiles.

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

Pour les virements bancaires, envisagez une demande de rappel de fonds

Si vous avez transféré des fonds par virement à ces escrocs de Tadeero, il est essentiel de demander un rappel de fonds en urgence ou un callback.

Les virements bancaires offrent une possibilité de demande de retour des fonds, même quelques semaines après, à condition que le compte destinataire soit suffisamment provisionné et que vous puissiez prouver la nature frauduleuse de ce transfert.

De plus, dès que votre banque est informée qu’il s’agit d’une fraude et que vous réclamez un rappel de fonds, elle doit initier le processus rapidement. En cas de manquement, elle pourrait être tenue pour responsable. Toutefois, cela ne garantit pas le succès de la démarche, car il s’agit d’une obligation de moyens.

Nous observons fréquemment des cas où les victimes arrivent à récupérer des sommes ainsi. Ce présent article peut servir de preuve pour justifier auprès de votre banque la tentative de fraude et requérir un rappel de fonds.

Si les paiements par cartes bancaires permettaient de telles annulations, cela rendrait la tâche bien plus difficile aux arnaqueurs…

Conseils destinés aux victimes de Tadeero

Pour toutes les victimes d’escroqueries, y compris celles de Tadeero, nous avons développé une page dédiée rassemblant des renseignements précieux pour les personnes lésées.

Si Tadeero vous a floué, ne soyez pas surpris si vous êtes de nouveau sollicité pour prétendument accéder à d’autres offres de services financiers tout aussi fallacieux. Habituellement, une fois vos informations personnelles confiées à ce genre de truandises, vos coordonnées telles que votre adresse électronique et votre numéro de téléphone sont retransmises de fraude en fraude. Soyez donc extrêmement prudent. Telle est la raison pour laquelle certaines personnes décident de devenir des chasseurs d’escrocs après une méprise. Dès qu’ils sont approchés par de faux conseillers, ils simulent un intérêt pour démasquer les nouvelles escroqueries et nous les rapporter afin que nous puissions publier au plus tôt un avertissement.

Peut-être Tadeero vous a-t-il requis l’envoi de justificatifs d’identité (passeport, CNI ou permis de conduire) ainsi qu’un justificatif de domicile. Il est impossible de déterminer quels seront les usages ultérieurs de ces informations par de supposés conseillers de Tadeero. Néanmoins, lors d’autres affaires similaires, il a été découvert que des escrocs utilisaient frauduleusement l’identité de leurs victimes. Il est donc impératif de porter plainte contre eux.

Attention ! Des fraudeurs se font passer pour Warning-trading.com

Des victimes d’escroqueries nous contactent régulièrement en relatant avoir été approchées par notre organisme. Or, en réalité, ce sont des individus malveillants qui se font passer pour Warning Trading. Ils visent généralement deux objectifs : soutirer encore un peu plus d’argent à leurs victimes en leur proposant une fausse récupération de fonds et prendre leur revanche sur notre site qui affecte grandement les escrocs. Nous sommes amenés à faire face à de nombreuses formes d’attaques.

L’arnaque à la récupération de fonds consiste à persuader des personnes déjà escroquées qu’il leur est possible de reprendre leurs fonds… moyennant une somme supplémentaire. Pour les escrocs, c’est simplement une méthode pour maximiser leurs profits. On désigne également cette technique sous les termes de « retape », « recovery room » ou « escroquerie dans l’escroquerie ». Si on vous joint de cette manière, ignorez cette sollicitation ou bien récoltez un maximum d’informations en feignant la naïveté afin de les partager via un commentaire sous l’un de nos articles.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin