Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

DB Silver (db-silver.com) se fait passer pour la Deutsch Bank

db-silver.com

db-silver.com a réussi à imiter Deutsch Bank. Les utilisateurs en ligne n’y voient pas clair et tombent régulièrement dans le piège.

Quand un site web n’a que 12 jours d’existence, c’est vraiment peu…

Selon les indications fournies par son whois, le domaine db-silver.com opéré par db-silver.com a vu le jour le 7 février 2024 et devrait expirer le 7 février 2025. Cela indique que db-silver.com n’est en activité que depuis 12 jours et comme c’est souvent le cas, il n’y a aucune identité associée à son propriétaire. Ce dernier cache son identité réelle.

Cette information met en lumière l’incohérence avec l’image de fiabilité et d’intégrité tentée par cette officine. En règle générale, les entités de confiance possèdent des sites internet bien plus anciens et réservent leurs noms de domaine pour une durée plus longue, ce que ne font pas les sites malhonnêtes. Ce modus operandi est fréquent parmi la majorité des escroqueries liées aux faux investissements que nous avons l’habitude de traiter. Pourquoi dissimuler son identité si l’on prétend être parfaitement transparent avec sa clientèle ?

Vous réclamez justice ?
Vous cherchez d’autres victimes ?

DB-SILVER.COM vous a causé un préjudice, vous considérez que vous êtes une victime et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Remplissez ce formulaire pour être ajouté à la liste des victimes de cette arnaque. Vous serez automatiquement mis en relation avec d’autres victimes et vous aurez accès à des offres de services juridiques personnalisées. Si la police ou la gendarmerie nous contactent, nous les mettrons en relation avec vous.

Mise en relation

db-silver.com s’approprie l’identité de Deutsch Bank

Seules quelques lettres distinguent db.com de db-silver.com. Cela peut sembler anodin mais cela révèle clairement une usurpation d’identité. En effet, la véritable adresse du site internet de la Deutsch Bank est db.com et non pas db-silver.com. Du fait de la similitude de ces adresses web, les épargnants sont moins vigilants. Ils reconnaissent le nom de la Deutsch Bank et pensent qu’il s’agit d’un détail négligeable. Or, c’est tout le contraire. C’est un indice capital qui révèle si on est en présence d’une usurpation d’identité.

Les courriels en provenance de prenom.nom@db-silver.com sont frauduleux

Voici comment opère l’industrie de l’escroquerie : les fraudeurs créent quotidiennement de nouvelles URL (c’est-à-dire des adresses internet du type www.nomdusite.com), souvent proches de noms de véritables entreprises, uniquement dans le but d’envoyer des courriels à leurs proies. Si vous consultez le site correspondant à cette URL, généralement, aucun contenu n’est affiché. C’est dans cette catégorie que se trouve db-silver.com, qui a été spécifiquement créé pour envoyer des courriels aux victimes potentielles depuis une adresse de type prenom.nom@db-silver.com, afin de les convaincre d’envoyer de l’argent. Donc si vous recevez des messages venant de ce type d’adresse, vous saurez à quoi vous en tenir…

db-silver.com est déjà inscrit sur la liste noire

Après contrôle en ce lien, nous sommes bien en face d’une entité illégale comme le prouve sa présence sur la liste noire de l’Assurance Banque Epargne Info Service. Cette information est cruciale et doit vous inciter à la plus grande prudence envers db-silver.com et ses représentants. Vous ne devez pas vous satisfaire des excuses que pourrait vous fournir votre interlocuteur.

À notre avis, db-silver.com est bel et bien une arnaque

Il ne fait aucun doute pour nous, db-silver.com est une arnaque et doit être considéré comme tel.

Les victimes ont souvent du mal à concevoir que des individus investissent tant de moyens, d’énergie et de compétences pour les détrousser. C’est pourtant bel et bien le cas. Cette URL sert à extorquer de l’argent aux épargnants et cette activité fait vivre bon nombre de complices. Les escroqueries 2.0 sont devenues une véritable industrie.

Si vous avez réalisé un virement bancaire, vous pourriez envisager la révocation du paiement

Nous sommes régulièrement alertés par des personnes victimes de fraudes qui nous disent avoir reçu un appel de notre part. En réalité, il s’agit de personnes qui ont usurpés l’identité de Warning-Trading. Leur but est double : essayer de prendre encore plus d’argent à leurs victimes en utilisant la technique du faux recouvrement de fonds, et se venger de notre site internet qui leur cause de nombreux problèmes. Nous subissons régulièrement d’innombrables attaques de toutes parts.

L’escroquerie à la récupération de fonds consiste à faire croire à des personnes qui ont déjà été victimes d’escroqueries qu’il est possible de récupérer leur argent… moyennant une petite somme. Pour les fraudeurs, il ne s’agit que d’une méthode pour maximiser leurs profits. On appelle également cela l' »arnaque au second degré », les « recovery rooms » ou encore « l’arnaque dans l’arnaque ». Donc, si vous êtes contactés de cette façon, ne donnez pas suite ou collectez le plus d’informations possible en faisant mine d’être dupes pour les publier dans un commentaire sous l’un de nos articles.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux

Facebook Twitter Youtube Linkedin

Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux

Facebook-f Twitter Youtube Linkedin

Suivez Philippe Miller sur les réseaux

Twitter Linkedin