Exclusif : interview du représentant du régulateur chypriote

VOUS INFORMER,WT investigation juillet 5, 2017 06:43 aucun commentaire

Pendant la réalisation de notre article sur l’exposition IFX Expo de Limassol, à Chypre, nous avons souhaité interviewer la Cysec (Cyprus securities and exchange commissions) sur sa position actuelle face à l’industrie du forex et des options binaires. Après trois semaines d’attente et de relances, nous avons fini par avoir une réponse à nos questions émanant non pas de la Cysec elle-même, mais d’une entreprise privée de communication, FTI Consulting, basée en l’occurrence à Londres. Contre toutes attentes, et comme indiqué en réponse dans le mail de FTI consulting, ces réponses ne sont pas attribuables à la Cysec. 

 

Warning Trading : Sur le site Web Finance Feed du 4 avril 2017, Madame Kalogerou, présidente de la Cysec a précisé que les pouvoirs d’intervention seront invoqués à partir du 2 janvier 2018 et que la Cysec avait 9 mois pour y réfléchir. Pourriez-vous donner des explications à ce sujet? Quels sont ces pouvoirs d’intervention?

FTI Consulting : La CySEC ne reconnaît pas les rapports publiés par le blog, FinanceFeeds. La réunion en question était un événement à huis clos et les médias n’étaient pas présents. Comme vous le savez, en janvier 2018, la MiFID II entrera en vigueur et c’est le moment d’inclure d’autres mesures visant à renforcer la surveillance des CFD et d’autres produits financiers de détail spéculatifs dans l’Espace économique européen.

 

W.T. : Chaque jour, nous recevons des plaintes ou des témoignages de personnes qui ont perdu de l’argent sur les sites de forex ou d’options binaires. Que devons-nous leur dire sur le fait que la majorité de ces entreprises sont régulées sur l’île de Chypre?

FTI.C. : La CySEC prend très au sérieux tous les commentaires du marché. Si votre question concerne spécifiquement l’approche de la CySEC pour traiter les plaintes, il y a quelques points clés qui viennent mettre en perspective ses actions récentes:

– La CySEC regroupe 80% de l’industrie des changes et des options binaires en Europe. En tant que telle, elle reçoit un volume disproportionné de plaintes, provenant de personnes de toute l’Europe utilisant les plates-formes d’investissement fournies par des entreprises basées à Chypre. Ces plaintes sont prises extrêmement au sérieux et sont prises en charge à la fois par la CySEC et par l’ombudsman (porte-parole des griefs financiers).

– Avec les retombées spécifiques des investisseurs, nous prenons des mesures contre ces entreprises qui ne respectent pas l’identification du client, les procédures marketing, la retenue des fonds des clients et les conditions générales des bonus. En référence, la CySEC a infligé une amende aux conseillers en investissements financiers (CIF) non conformes de plus de 3 millions d’euros à ce jour.

– Ceux qui ne respectent pas les normes de communication à l’égard des futurs investisseurs sont tenus responsables et pénalisés en conséquence. À ce jour, les licences de 16 CIF ont été suspendues en raison d’approches non conformes.

– Il est important de noter que lorsque les plaintes des investisseurs concernent des demandes d’indemnisation, la CySEC n’a pas de pouvoirs de restitution. C’est le rôle de l’ombudsman financier chypriote d’examiner les demandes individuelles d’indemnisation. La CySEC renvoie ces plaintes à l’Ombudsman pour traiter directement. Les investisseurs ont également les tribunaux à leur disposition pour intenter une action en justice.

 

W.T. : À la fin du mois de mai, Limassol organise l’IFX Expo. Quelle est la position de la Cysec à propos de cet événement?

FTI.C : En ce qui concerne la récente conférence à Limassol, la CySEC se félicite de l’engagement avec l’industrie qu’elle supervise. Ce type de forum ouvert à la discussion est toujours encouragé. La conférence a été reçue positivement, et la CySEC a pu proposer un résumé des récentes réformes introduites pour normaliser le marché des opérations FX et options binaires. En résumé, la CySEC a proposé cinq réformes fondamentales pour éliminer les lacunes dans le cadre réglementaire existant pour les options binaires. Conformément à la Loi sur les services d’investissement et les activités réglementées de 2007, il s’agit d’aider les entreprises à :

  • Agir de façon honnête, équitable et professionnelle conformément au meilleur intérêt de leurs clients
  • Fournir aux clients des informations adéquates sur les instruments financiers offerts
  • Ordres exécutifs sur des conditions les plus favorables pour les clients
  • Exécuter l’ordre des clients rapidement, de manière équitable et rapide.

 

 

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter