Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Transcash, Toneo, Neosurf, les 3 cartes PCS souvent impliquées dans des arnaques

PCS, Transcash, Toneo, Neosurf

Les arnaques via une carte PCS sont en forte augmentation. Illustrations avec plusieurs sociétés comme Transcash, Toneo ou Neosurf.

Demander à la victime d’acheter une recharge PCS dans un bureau de tabac

Cette escroquerie gagne en popularité du fait de sa simplicité : aucun compte à créer, aucune inscription sur un site requis. La victime n’a qu’à se rendre dans un bureau de tabac pour acheter une recharge PCS Mastercard, Transcash, Toneo ou Neosurf. Ces recharges, comparables à des tickets de caisse, comportent un code permettant au détenteur de récupérer l’argent associé. Les consignes indiquent expressément de ne pas communiquer ce code à des tiers, mais…

Tout commence souvent avec une offre alléchante postée par l’arnaqueur pour attirer un grand nombre de potentiels acheteurs. Ce qui semble être une affaire en or peut rapidement se transformer en une escroquerie sophistiquée.

Transcash, Toneo ou Neosurf

Une grande variété de scénarios avec Transcash, Toneo ou Neosurf

En plus d’un prix attractif, le vendeur insiste souvent pour ne traiter qu’avec des échanges par e-mail. Il peut invoquer des problèmes de communication téléphonique et accélérer la transaction en évoquant de prétendus acheteurs intéressés. Pourtant, il est probable que ces affirmations soient totalement fausses.

Les escrocs manipulent les victimes en prétendant que payer via ces recharges est plus sécurisé que par des plateformes reconnues telles que Paypal ou Paylib.

Plusieurs scénarios d’arnaque se présentent alors :

  • Le vendeur demande le code avant l’envoi du colis, qui ne sera jamais expédié.
  • Il vous demande de vérifier la validité du coupon en entrant le code sur un site internet qu’il vous a donné. En réalité, vous créditez simplement le compte de l’escroc. Ces sites, créés par les fraudeurs, n’ont pas pour vocation de vérifier quoi que ce soit.
  • Une autre variante consiste à vous inciter à saisir les codes sur un site qui, prétendument, retiendra l’argent jusqu’à confirmation de la réception du colis – que vous n’obtiendrez jamais.

Dans tous les cas, il est impératif de ne jamais payer un inconnu avec ce type de recharge. Jamais. Les banques refusent généralement de rembourser ces paiements, étant considérés comme volontaires. De plus, il est souvent extrêmement difficile de retrouver les auteurs de ces escroqueries, qui opèrent généralement depuis des pays étrangers.

Transcash, Toneo ou Neosurf

La gendarmerie de Saöne-et-Loire alerte

Il faut rester vigilant si vous recevez un appel prétendument de la gendarmerie demandant l’achat de tickets de recharge dans les bureaux de tabac. Les autorités de Saône-et-Loire ont récemment émis une mise en garde sur leur page Facebook concernant une arnaque aux tickets de recharge, affectant déjà plusieurs résidents du département, comme indiqué par Le Journal de Saône-et-Loire le mardi 10 octobre.

Le groupement de gendarmerie local a été informé de deux cas d’escroquerie ciblant des personnes âgées ces derniers jours. Selon leur publication sur Facebook, une victime a été dépouillée de 1 500 € tandis qu’une autre a subi une perte de 250 €. Les escrocs contactent les individus en se faisant passer pour la gendarmerie, les incitant à acheter des tickets de recharge dans les bureaux de tabac pour régler des amendes prétendument liées à des infractions supposées. Ces actes ont entraîné des pertes financières importantes pour les personnes abusées.

Dans le Gard aussi, avec Transcash

Les autorités militaires du Gard ont lancé une alerte à l’attention du public concernant une récente escroquerie impliquant des individus se faisant passer pour de faux enquêteurs de la gendarmerie.

C’est inquiétant, en effet. Les escrocs sont de plus en plus astucieux dans leurs méthodes. Ils se font passer pour des membres de la gendarmerie du Gard, évoquant des enquêtes liées à des fraudes avec des tickets Transcash. Ils exploitent la confiance des gens en prétendant vouloir démanteler des réseaux de malfaiteurs.

Après avoir gagné la confiance de leurs victimes, ces fraudeurs les dirigent vers des bureaux de tabac pour l’achat de tickets Transcash, souvent entre 250 et 300 euros chacun. Une fois ces tickets achetés, les escrocs demandent les codes d’activation à leurs victimes, prétendant en avoir besoin pour leurs soi-disant enquêtes.

Si on vous propose un recours à Transcash, Toneo ou Neosurf, restez toujours méfiant et procédez à des vérifications poussées.

Retrouvez nos alertes sur des nouvelles arnaques.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

PUBLICITÉS

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Warning Trading - enquêtes, investigations et guides

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.