Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

L’AMF ajoute une dizaine de sites d’investissements à sa liste noire

AMF

Deux séries de sites proposant illégalement des investissements aux épargnants français viennent d’être ajoutés par l’AMF à sa liste noire.

Dans la première série dite « Forex », l’AMF noircit:

La deuxième série comprend des sites proposant illégalement des investissements sur des crypto-actifs:

  • bitcoincode.store/click/geo_bitcoin_code_roi
  •  www.bitcoinlifestyle.io
  •  www.bitcoinrevolution.org
  •  www.btcbrokerz.com
  •  extra-gains.com/bitcoincode/
  •  www.kracoin.fr
  •  www.xemanage.com/bitcoinstorm

La stratégie du « Name and Shame »

Confrontée à la multiplication de ces sites illégaux, l’AMF a adopté la stratégie de la « liste noire ». Elle a renoncé à demander le blocage de tous ces sites par les fournisseurs d’accès à internet. La procédure est trop lourde et trop couteuse.

Alors elle pratique le « name and shame », que l’on pourrait maladroitement traduire par « nommer pour faire honte ». Cela consiste à nommer ces sites sur internet pour les décrédibiliser. C’est mieux que rien mais c’est très insuffisant. Nombre de sites liés à des arnaques ont copié le concept des listes noires pour faire de la publicité pour… des arnaques…

Impuissance face aux paradis fiscaux de l’Union européenne.

Autre limite de la liste noire de l’AMF: elle ne peut pas y inscrire des sites disposant d’une licence d’exercice dans un pays membre de l’Union européenne. Or, le problème des arnaques financières en ligne, c’est qu’elles sont souvent semi-légales. C’est-à-dire qu’elles sont organisées depuis des paradis fiscaux européens qui leur permettent d’avoir une existence légale, essentiellement Chypre et Malte.

Si un site est légalement enregistré à Chypre ou Malte, l’AMF ne peut pas l’inscrire sur sa liste noire. Même si ses pratiques sont assimilables à de l’escroquerie en bande organisée. A la place, l’AMF est censée les signaler à son homologue dans le pays membre de l’Union européenne concerné. Autant dire que ce dernier n’en fait rien.

Un exemple parmi beaucoup d’autres: le courtier Alvexo. Nous dénonçons régulièrement ses pratiques. Il est régulé à Chypre. Et l’AMF est totalement impuissante à l’atteindre.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x