A notre avis, bbanc.com est une belle arnaque

Trading, forex, CFDs, options binaires Philippe Miller Publié le 7 juillet 2022 à 09:26    Temps de lecture: 12 min
bbanc.com
Page d'accueil du site bbanc.com | Warning Trading

Nous avons reçu des signalements d’internautes indiquant que bbanc.com est une tentative d’escroquerie financière. Les recherches que nous avons menées démontrent qu’ils s’agit effectivement d’une arnaque.

bbanc.com a plus d’un an d’existence mais il faut rester sur ses gardes

Une recherche de Whois avec bbanc.com nous indique que ce site a été créé il y a 3457 jours. Plus cette durée est longue, plus un site inspire confiance.

whois bbanc.com
Whois du site bbanc.com

C’est un critère intéressant mais cependant insuffisant. Nous avons déjà vu des arnaques avec des sites vieux d’un an ou deux, parfois bien plus quand des escrocs ont eu l’idée de racheter un nom de domaine en déshérence. C’est une stratégie qui leur permet de s’acheter une crédibilité à peu de frais.

Dans certaines escroqueries sophistiquées, les margoulins prennent soin de ne pas être découverts pendant le plus longtemps possibles, afin de voler plus d’argent et de ne pas être découvert tout de suite. Au besoin, ils acceptent de rembourser leurs victimes si elles en font la demande ou bien ils acceptent de verser des intérêts pour prouver qu’on peut leur faire confiance et leur verser plus d’argent. Pour eux, c’est une sorte d’investissement dans la confiance de leurs victimes. Ce sont les arnaques les plus sophistiquées et celles qui rapportent le plus d’argent aux escrocs.

Les sites de trading, des casinos déguisés en investissements

Les sites de trading, on dirait que ça pousse comme des champignon. Qu’est-ce qui peut bien expliquer cette génération spontanée ? Le trading, cette spéculation, ne crée pourtant aucune richesse.

L’explication est peut-être à trouver dans le fait que ces sites comme bbanc.com, en réalité et sans que leurs clients ne le savent, récupèrent les pertes de ces derniers. C’est assez simple à comprendre. En théorie, un site de trading comme bbanc.com se rémunère en prenant des commissions sur les transactions. Vous pensez qu’ils rémunère de cette manière un accès au marché des CFDs ou du forex. Mais un site de trading n’est pas obligé de vous donner cet accès au marché mondial de ces instruments financiers. Il peut aussi vous le fournir lui-même, prendre lui-même la contrepartie de votre pari, le pari inverse. Sa seule obligation, c’est de vous payez si vous gagner. Et comme ça, si vous perdez, il empoche votre perte.

Or, . Du coup, le site de trading n’a qu’à regarder comment vous vous débrouiller. Et si vous faites partie de ces 90% de perdants, il prend systématiquement la contrepartie de vos ordres. Ainsi, il ramassera toutes vos pertes…

Si vous comprenez cela, vous comprenez pourquoi les sites de trading pullulent sur internet. Et pourquoi ils ne choisissent pratiquement jamais de s’installer en France mais dans des paradis fiscaux moins regardant que notre AMF.

Les possibilités de gains sont telles que cette activité a naturellement attiré la criminalité organisée comme le trafic de drogue et les jeux d’argent attirent la mafia. Et les `conseillers` travaillant pour ces sites ont des méthodes de ventes consistant à appuyer sur tous les stimulus de la dépendance aux jeux d’argent, pour que leurs clients remettent systématiquement au pot.

En Israël, cette industrie a connu un age d’or, jusqu’à ce qu’une formidable enquête de 2016 du Times of Israël n’en révèle les dessous. Le scandale fut national et déboucha sur le vote d’une loi censée mettre de l’ordre dans cette industrie, qui continue pourtant à prospérer.

Rien que pour la France, cette industrie (trading et arnaques au faux investissement en général) dans son versant régulé comme dans le non régulé, a pris aux Français plus de 7 milliards d’euros. La réalité est sans doute pire parce que ce chiffre ne prend quasiment pas en compte les “arnaques légales”, c’est-à-dire les escroqueries organisées par des sociétés installées en toute légalité dans des pays tels que Chypre ou Malte.

Irez-vous porter plainte à Saint-Vincent-et-les-Grenadines?

Depuis quelques années, on assiste à un développement d’offres de trading à destination des particuliers par des sites qui présentent un siège social à Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Pourquoi?

Pour une raisons simple: les offres de trading à destination des particuliers sont généralement des escroqueries en bande organisées. Elles prennent donc soin de ne pas s’installer dans le pays de résidence de leurs victimes mais à l’étranger, généralement dans un paradis fiscal et réglementaire dans lequel le système bancaire ne contrôlent ni l’origine, ni la destination des fonds qu’ils abritent et dans lequel les autorités judiciaires collaborent peu ou pas avec le reste de la communauté internationale.

De toutes façons, même si elles collaboraient, cela n’avanceraient pas les victimes à grand chose. En effet, il faut que cela soit bien clair dans l’esprit des clients de bbanc.com. A Saint-Vincent-et-les-Grenadines, cette compagnie n’a pas de bureaux. Elle est installée “fictivement” dans ce pays. Tout juste dispose-t-elle d’une boite aux lettres, sans doute abritée dans un cabinet d’avocat. Ce que vendent les paradis fiscaux, c’est exactement cela: une impunité juridique. Cela permet à bbanc.com d’exercer son activité de n’importe quel endroit du monde en toute impunité.

Des mentions légales pour vous rassurer

Les mentions légales pourtant obligatoires s’avère totalement absentes du site bbanc.com. On les retrouve généralement en bas de page du site internet, le plus souvent à côté des Conditions générales et d’utilisations du site. C’est la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 qui impose aux gestionnaire du site internet cette obligation. Ce dispositif a pour but d’identifier le propriétaire d’un site Web. L’inexistence de ces informations est passible d’un an d’emprisonnement et d’une amende de 75 000 euros. Ce montant pouvant être multiplié par cinq pour une personne morale. Vous imaginez bien qu’une société ayant pignon sur rue ne prendrait pas de tels risques. Seul, des escrocs sans scrupules, cachés derrière leurs écrans peuvent se permettre de ne pas être en règle avec la législation européenne.

L’Assurance Banque Epargne Info Service met en garde contre bbanc.com en mettant sur liste noire

La présence sur la liste noire de l’Assurance Banque Epargne Info Service de l’entité bbanc.com doit vous dissuader de poursuivre votre relation avec votre interlocuteur. La technique manipulatoire qui consiste à vous faire croire que cette présence n’a pour but que de vous éviter de gagner de l’argent dans une dimension conspirationniste ne doit pas vous impressionner. La mise en garde de l’Assurance Banque Epargne Info Service sur cette entité n’est pas là par hasard. En cas de fraude, vous ne pourrez pas faire appel à elle pour vous défendre.

bbanc.com propose un espace de connexion privée

Les victimes qui décident d’investir chez bbanc.com sont invitées à se connecter sur sur une page avec un identifiant et un mot de passe pour suivre l’évolution de leur investissement. Cette plateforme privée discrète permet aux escrocs d’entretenir un lien privilégié avec leur victime et de donner à l’arnaque une apparence de crédibilité tout en évitant les détecteurs d’arnaques du web. Pendant un temps seulement.

bbanc.com
Interface de connexion privée à bbanc.com

Ces espaces de connexion personnelle sont en réalité assez pauvres. Ils sont fabriqués à la chaîne dans des ateliers numériques spécialisés véritables sous-traitants de la conception d’arnaques. Les entrepreneurs de l’arnaques en achètent « clés en main » pour quelques centaines d’euros. Il faut sans cesse en concevoir de nouveaux parce qu’ils sont tôt ou tard repérés, dénoncés et bloqués. bbanc.com n’est rien d’autre que cela.

L’avis de Warning-Trading: bbanc.com est une arnaque

Compte-tenu de ce qui précède, aucun doute possible, bbanc.com est une arnaque financière.

L’escroquerie financière en ligne est devenue une industrie florissante et cette entité en emprunte manifestement les modes opératoires: illégalité, tromperie, anonymat, usurpation d’identité…

Si vous hésitez à leur faire confiance, passez votre chemin. Et si vous êtes l’une de leurs victimes, vous trouverez des conseils ci-dessous.

Si vous êtes victime de bbanc.com

Message à toutes les victimes de bbanc.com : rendez-vous sur cette page dédiée spécifiquement aux victimes d’arnaques financières en ligne pour trouver de l’aide.

Si vous êtes une victime de bbanc.com, c’est probablement parce que vous avez réagi à une publicité sur internet, en général illégale. Sachez que la plupart du temps, ces publicités ne sont pas publiées par bbanc.com mais par d’autres entreprises frauduleuses qui se sont spécialisées dans la publicité pour des services financiers frauduleux. Vos numéros de téléphone et adresse mails auront sans doute été ensuite vendues à bbanc.com. Il y a donc fort à parier que vous serez de nouveau démarché par d’autres arnaques qui se présenteront sous d’autres noms. Surtout si vous vous êtes fait avoir une première fois. En général, les escrocs pensent que quelqu’un qui est tombé dans le panneau une première fois est susceptible de se faire avoir une seconde fois. Si vous voulez faire la leçon à ces escrocs, faite semblant de vous montrer intéressés pour obtenir un maximum d’informations sur l’arnaque que l’on vous propose. Ensuite, envoyez-nous ces informations pour que nous écrivions un article à ce sujet

Attention si vous avez transmis des documents d’identité à bbanc.com. Ce genre d’équipe n’a pas vraiment besoin de ces documents. Ils les demandent pour avoir l’air crédible. Mais il leur arrive de s’en servir ensuite pour usurper votre identité à des fins frauduleuses. Vous devez donc impérativement porter plainte.

Voulez-vous être mis en relation avec d'autres victimes ?

Vous êtes victime de BBANC.COM et vous souhaitez être mis en relation avec d’autres victimes ? Laissez-nous vos coordonnées en remplissant ce formulaire et vous serez mis automatiquement en contact. Nous mettrons également à la disposition de la police ou de la gendarmerie vos coordonnées si nous sommes sollicités.

Alerte contre des usurpations de l’identité de Warning-Trading.com

Avis aux lecteurs: nous faisons régulièrement l’objet de rétorsions de la part des escrocs que nos articles dérangent. Ces vengeances prennent généralement la forme d’usurpations de notre identité. Les escrocs appellent leurs victime en se faisant passer pour nous et en leur promettant, par exemple, un retour de leurs fonds.

Ce faisant, ils essayent à la fois de faire ce que l’on appelle de l’arnaque à la récupération de fond ou “arnaque dans l’arnaque” tout en essayant de nous décrédibiliser. L’arnaque à la récupération de fond est une escroquerie en pleine essor. Si vous craignez d’en être victime, voici un article qui vous permettra du vérifier.

Philippe Miller

Cet article a été écrit par Philippe Miller
Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x