Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Notre avis sur cofinancetradeltd.com : c’est une arnaque !

cofinancetradeltd

Alerte sur cofinancetradeltd.com. Il s’agit d’une arnaque qui commence à faire des victimes. Voici les éléments qui nous alertent.

cofinancetradeltd.com est un site trop jeune pour ne pas inquiéter

Après vérification, nous avons constaté que le nom de domaine ou URL cofinancetradeltd.com a seulement été créé le 5 mai 2022. C’est une date particulièrement récente pour ne pas s’interroger. Certes, ce critère ne suffit pas à lui seul à désigner cette entité comme étant une arnaque mais c’est un indice non négligeable que vous devez prendre en compte dans votre analyse.

cofinancetradeltd
Whois du site cofinancetradeltd

cofinancetradeltd.com a été créé il y a 344 jours. Or, pour proposer de tels services, il est nécessaire d’avoir une certaine crédibilité. Une société peut avoir une existence ancienne et elle vient seulement de créer son site internet. C’est un cas très rare mais c’est possible. Mais si une société a été créée pratiquement en même temps que son site internet, qu’elle a moins d’un an et qu’elle commence déjà à démarcher des clients, cela doit nous alerter compte tenu des délais d’obtention des autorisations administratives permettant de proposer ce genre de services.

Toutes les sites qui ont moins d’un an d’existence ne sont pas des arnaques mais la plupart des sites d’arnaque ont une existence courte. Par ailleurs, cofinancetradeltd.com est hébergé en États-Unis, autre motif d’inquiétude. Aucune société respectable ou d’une taille conséquente et aucune administration publique n’est hébergée dans ce genre de pays.

Vous voulez perdre de l’argent ? Ouvrez un compte de trading!

Les sites de trading, on dirait que ça pousse comme des champignon. Qu’est-ce qui peut bien expliquer cette génération spontanée ? Le trading, cette spéculation, ne crée pourtant aucune richesse. L’explication est peut-être à trouver dans le fait que ces sites comme cofinancetradeltd.com, en réalité et sans que leurs clients ne le savent, récupèrent les pertes de ces derniers. C’est assez simple à comprendre.

En théorie, un site de trading comme cofinancetradeltd.com se rémunère en prenant des commissions sur les transactions. Vous pensez qu’ils rémunère de cette manière un accès au marché des CFDs ou du forex. Mais un site de trading n’est pas obligé de vous donner cet accès au marché mondial de ces instruments financiers. Il peut aussi vous le fournir lui-même, prendre lui-même la contrepartie de votre pari, le pari inverse. Sa seule obligation, c’est de vous payez si vous gagner. Et comme ça, si vous perdez, il empoche votre perte.

Or, il a été démontré que 90% des particuliers qui vont sur ces sites perdent leur argent. Du coup, le site de trading n’a qu’à regarder comment vous vous débrouiller. Et si vous faites partie de ces 90% de perdants, il prend systématiquement la contrepartie de vos ordres. Ainsi, il ramassera toutes vos pertes… Si vous comprenez cela, vous comprenez pourquoi les sites de trading pullulent sur internet. Et pourquoi ils ne choisissent pratiquement jamais de s’installer en France mais dans des paradis fiscaux moins regardant que notre AMF. Les possibilités de gains sont telles que cette activité a naturellement attiré la criminalité organisée comme le trafic de drogue et les jeux d’argent attirent la mafia. Et les `conseillers` travaillant pour ces sites ont des méthodes de ventes consistant à appuyer sur tous les stimulus de la dépendance aux jeux d’argent, pour que leurs clients remettent systématiquement au pot.

En Israël, cette industrie a connu un age d’or, jusqu’à ce qu’une formidable enquête de 2016 du Times of Israël n’en révèle les dessous. Le scandale fut national et déboucha sur le vote d’une loi censée mettre de l’ordre dans cette industrie, qui continue pourtant à prospérer. Rien que pour la France, cette industrie (trading et arnaques au faux investissement en général) dans son versant régulé comme dans le non régulé, a pris aux Français plus de 7 milliards d’euros. La réalité est sans doute pire parce que ce chiffre ne prend quasiment pas en compte les « arnaques légales », c’est-à-dire les escroqueries organisées par des sociétés installées en toute légalité dans des pays tels que Chypre ou Malte.

Les mentions légales insuffisantes de cofinancetradeltd.com

Sur un site internet, les mentions légales sont là pour assurer la confiance des internautes. C’est une obligation depuis une loi votée en 2004. Du coup, un site internet qui ne dispose pas de mention légales n’est pas digne de confiance. Et les margoulins du web se donne toujours la peine d’indiquer des mentions légales quand ils créent un site. Il ne suffit pas d’avoir des mentions légales pour être crédible et conforme à la loi. Le diable est dans les détails. Il y a mentions légales et mentions légales. Et celles que l’on trouve sur cofinancetradeltd.com nous semblent totalement insuffisantes pour assurer que l’on peut faire confiance à cofinancetradeltd.com, par exemple en identifiant précisément ses propriétaires et gestionnaires.

L’Assurance Banque Epargne Info Service met en garde contre cofinancetradeltd.com en mettant sur liste noire

L’Assurance Banque Epargne Info Service a publié sur son site à la disposition des investisseurs une liste noire des entités pratiquants l’activité d’intermédiaire en produit financier en toute illégalité sur le territoire Français. Il en est de même pour toutes les autres autorités de régulation européenne. Vous devez avoir le réflexe systématique quand une société vous démarche comme cofinancetradeltd.com de vérifier si cette dernière est bien présente sur l’une de ces listes. Après vérification il semblerait que ce soit bien le cas pour cette officine.

L’avis de Warning-Trading: cofinancetradeltd.com est une arnaque

Compte-tenu de ce qui précède, aucun doute possible, cofinancetradeltd.com est une arnaque financière.

L’escroquerie financière en ligne est devenue une industrie florissante et cette entité en emprunte manifestement les modes opératoires: illégalité, tromperie, anonymat, usurpation d’identité… Si vous hésitez à leur faire confiance, passez votre chemin. Et si vous êtes l’une de leurs victimes, vous trouverez des conseils ci-dessous.

Victimes de cofinancetradeltd.com: ce que vous devez savoir

Message à toutes les victimes de cofinancetradeltd.com : rendez-vous sur cette page dédiée spécifiquement aux victimes d’arnaques financières en ligne pour trouver de l’aide.

Les victimes de cofinancetradeltd.com doivent s’attendre à être de nouveau démarchées par d’autres offres frauduleuses d’investissement. Les arnaques sur internet sont une véritable industrie désormais organisée en sous-traitance. Chacun a sa spécialité. L’une d’elle consiste à recruter des victimes via des publicités, généralement illégales, sur internet ou par mail.

Si vous remplissez un formulaire pour manifester votre intérêt pour une offre d’investissement, vos données personnelles sont vendues à différents escrocs qui s’empressent de vous démarcher. Sachez donc que si vous avez été démarché par cofinancetradeltd.com, il est pratiquement certain que votre nom et vos coordonnées circulent car vous êtes considéré comme une cible possible pour plusieurs arnaques. Si vous avez envie de prendre les escrocs à leur propre jeu, il suffit de faire semblant d’être intéressé pour leur sous-tirer un maximum d’informations. Ensuite, contactez-nous pour nous envoyer ces informations et nous écrirons un article à ce sujet afin d’éviter à d’autres de se faire avoir.

cofinancetradeltd.com vous a peut-être demandé de leur envoyer des documents d’identité (passeport, CNI ou permis de conduire) et une quittance pour justifier de votre domicile. Impossible de dire quel usage les faux conseillers de cofinancetradeltd.com en feront par la suite. Dans d’autres affaires, nous avons découvert que des escrocs servent des identités de victimes à des fins frauduleuses. Dans tous les cas, il est donc impératif de porter plainte contre eux.

Si on vous appelle de la part de Warning-Trading.com, méfiance!

Nous sommes régulièrement contactés par des victimes d’arnaques qui nous racontent avoir reçu un appel de notre part. Il s’agit en réalité de personnes qui usurpent l’identité de Warning Trading. Leur objectif est généralement double: essayer de prendre encore un peu plus d’argent à leurs victimes par la technique de la fausse récupération de fonds et se venger de notre site internet qui fait beaucoup de mal aux escrocs. Nous faisons régulièrement face à nombre d’attaques de toutes sortes.

L’arnaque à la récupération de fonds consiste à faire croire à des personnes déjà victimes d’escroquerie qu’il est possible de récupérer leurs fonds… contre un peu d’argent. Pour les escrocs, c’est juste une façon de maximiser leurs gains. On appelle aussi cela la « retape », les « recovery room » ou encore l’ « arnaque dans l’arnaque ». Alors si vous êtes contactés de cette manière, ne donnez pas suite ou collectez un maximum d’informations en jouant aux imbéciles pour les publier dans un commentaire sous l’un de nos articles.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin