Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

primemarkets.com: a notre avis c’est une escroquerie

primemarkets.com

Vous êtes démarchés par primemarkets.com? Ne donnés surtout pas suite car il s’agit d’une véritable arnaque.

primemarkets.com a été créée il y a longtemps mais il faut rester méfiant

Une recherche de Whois avec primemarkets.com nous indique que ce site a été créé il y a 5709 jours. Plus cette durée est longue, plus un site inspire confiance. C’est un critère intéressant mais cependant insuffisant. Nous avons déjà vu des arnaques avec des sites vieux d’un an ou deux, parfois bien plus quand des escrocs ont eu l’idée de racheter un nom de domaine en déshérence.

primemarkets.com
Whois du site primemarkets.com

C’est une stratégie qui leur permet de s’acheter une crédibilité à peu de frais. Dans certaines escroqueries sophistiquées, les margoulins prennent soin de ne pas être découverts pendant le plus longtemps possibles, afin de voler plus d’argent et de ne pas être découvert tout de suite. Au besoin, ils acceptent de rembourser leurs victimes si elles en font la demande ou bien ils acceptent de verser des intérêts pour prouver qu’on peut leur faire confiance et leur verser plus d’argent. Pour eux, c’est une sorte d’investissement dans la confiance de leurs victimes. Ce sont les arnaques les plus sophistiquées et celles qui rapportent le plus d’argent aux escrocs.

Vous réclamez justice ?
Vous cherchez d’autres victimes ?

6 victimes sont déjà inscrites.

PRIMEMARKETS.COM vous a causé un préjudice, vous considérez que vous êtes une victime et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Remplissez ce formulaire pour être ajouté à la liste des victimes de cette arnaque. Vous serez automatiquement mis en relation avec d’autres victimes et vous aurez accès à des offres de services juridiques personnalisées. Si la police ou la gendarmerie nous contactent, nous les mettrons en relation avec vous.

Mise en relation

Ouvrir un compte de trading, le meilleur moyen de perdre son argent

Les sites de trading, on dirait que ça pousse comme des champignon. Qu’est-ce qui peut bien expliquer cette génération spontanée ? Le trading, cette spéculation, ne crée pourtant aucune richesse. L’explication est peut-être à trouver dans le fait que ces sites comme primemarkets.com, en réalité et sans que leurs clients ne le savent, récupèrent les pertes de ces derniers. C’est assez simple à comprendre.

En théorie, un site de trading comme primemarkets.com se rémunère en prenant des commissions sur les transactions. Vous pensez qu’ils rémunère de cette manière un accès au marché des CFDs ou du forex. Mais un site de trading n’est pas obligé de vous donner cet accès au marché mondial de ces instruments financiers. Il peut aussi vous le fournir lui-même, prendre lui-même la contrepartie de votre pari, le pari inverse. Sa seule obligation, c’est de vous payez si vous gagner. Et comme ça, si vous perdez, il empoche votre perte.

Or, il a été démontré que 90% des particuliers qui vont sur ces sites perdent leur argent. Du coup, le site de trading n’a qu’à regarder comment vous vous débrouiller. Et si vous faites partie de ces 90% de perdants, il prend systématiquement la contrepartie de vos ordres. Ainsi, il ramassera toutes vos pertes… Si vous comprenez cela, vous comprenez pourquoi les sites de trading pullulent sur internet. Et pourquoi ils ne choisissent pratiquement jamais de s’installer en France mais dans des paradis fiscaux moins regardant que notre AMF. Les possibilités de gains sont telles que cette activité a naturellement attiré la criminalité organisée comme le trafic de drogue et les jeux d’argent attirent la mafia. Et les `conseillers` travaillant pour ces sites ont des méthodes de ventes consistant à appuyer sur tous les stimulus de la dépendance aux jeux d’argent, pour que leurs clients remettent systématiquement au pot.

En Israël, cette industrie a connu un age d’or, jusqu’à ce qu’une formidable enquête de 2016 du Times of Israël n’en révèle les dessous. Le scandale fut national et déboucha sur le vote d’une loi censée mettre de l’ordre dans cette industrie, qui continue pourtant à prospérer. Rien que pour la France, cette industrie (trading et arnaques au faux investissement en général) dans son versant régulé comme dans le non régulé, a pris aux Français plus de 7 milliards d’euros. La réalité est sans doute pire parce que ce chiffre ne prend quasiment pas en compte les « arnaques légales », c’est-à-dire les escroqueries organisées par des sociétés installées en toute légalité dans des pays tels que Chypre ou Malte.

Attention aux mails envoyés par primemarkets.com

Les faux conseillers de primemarkets.com démarchent leurs victimes en achetant leurs données personnelles à des personnes qui les récupèrent grâce à des publicités illégales. Nous savons que ces victimes sont ensuite démarchées par téléphone, par exemple depuis le +44 7893 928242. Des mails leur sont également envoyés depuis une adresse mail générale (support@primemarkets.com) ou via des adresses mails de faux conseiller construites sur mesure, sur le modèle prénom.nom@primemarkets.com, pour leur envoyer de la fausse documentation afin des tromper et de gagner leur confiance afin d’obtenir un transfert de fond.

Une réputation en ligne déplorable

Une recherche sur Google avec primemarkets.com comme mot-clé indique que sa réputation est déplorable. Une réputation en ligne doit être abordée avec méfiance. D’une part, des personnes mal intentionnées peuvent diffamer gratuitement et impunément par vengeance ou par concurrence déloyale. Nous en savons quelque chose…

primemarkets.com
Extrait du site Trustpilot.

D’autre part il est assez facile de s’offrir à bon compte une bonne réputation sur internet. C’est un élément à prendre en compte parmi d’autres. Dans le cas qui nous intéresse, la très mauvaise réputation que chacun peut constater semble un élément très cohérent avec ce que nous écrivons par ailleurs. Il indique que cette entité a déjà fait pas mal de victimes et qu’elle pose des problème à certain. Sans doute pas une coïncidence.

Comme si l’enregistrement au Royaume-Uni donnait le droit de proposer ces services…

Si loin, si proche… Depuis le Brexit, nombre de sociétés et de sites internet font comme si… le Brexit n’avait pas eu lieu. Depuis le Brexit, les entreprises installées outre-Manche n’ont plus le droit de proposer leurs services financiers dans l’Union européenne. Les Anglais ont perdu ce que l’on appelle le « passeport financier européen », qui permettait à une société enregistrée dans un pays membre de l’Union européenne de proposer ses services dans tous les pays membres.

C’est pour cette raison que le Brexit a provoqué une fuite d’entreprises financières vers l’Union, afin de pouvoir continuer à travailler avec les Européens, et que, subséquemment, la City a perdu quelques milliers d’emplois… Londres était devenue la première place financière en se transformant en paradis fiscal et réglementaire dans les années 50. Aujourd’hui encore, l’ensemble formé par Londres et les confettis de l’empire britannique sont de loin le plus gros paradis fiscal de la planète. Donc, même si primemarkets.com prétend être installée en Angleterre, cela ne lui donne absolument pas le droit de proposer des services financiers à des épargnants français. En cas de problèmes, irez-vous porter plainte à Londres?

Aucune mention légale

L’absence de mentions légales sur le site primemarkets.com est un élément rédhibitoire quant à la confiance à accorder à cette entité. Une entreprise d’investissement respectueuse des règles en matières de sécurité numérique ne peut donc pas l’ignorer. Aucune information permettant de connaitre son gérant s’il en existe ou une adresse afin de vérifier une réelle présence doit vous dissuader de faire affaire avec primemarkets.com.

Absence sur liste noire mais absence d’agrément

Pour écrire cet article sur primemarkets.com, nous avons consulté les différentes listes noires publiques éditées par des gendarmes financiers publiques. Ces listes sont alimentées à partir de signalements de victimes et à partir de la surveillance effectuée par ces administrations publiques. Nous n’avons pas trouvé pour l’instant primemarkets.com sur l’une de ces listes noires. Cela peut s’expliquer par le fait qu’il peut s’écouler un certain temps, parfois quelques mois, avant qu’une arnaque ne soit détectée ou signalée puis inscrite sur ces listes noires. Nous écrivons régulièrement des articles sur des arnaques que nous retrouvons bientôt sur l’une de ces listes noires. Nous pensons que primemarkets.com sera tôt ou tard inscrit sur l’une de ces listes noires.

Suivre son investissement sur primemarkets.com

Comme nombre d’arnaques, primemarkets.com utilise la technique de l’espace de connexion privée. Elle consiste à donner un identifiant et un mot de passe à la victime afin qu’elle puisse se connecter sur une page de connexion privée pour « gérer »son -faux- investissement. C’est-à-dire suivre l’évolution des cours de bourse, étudier le catalogue de -faux-investissements, virer des fonds, échanger avec son -faux-conseiller etc…

primemarkets.com
Interface de connexion privée au site.

En passant par un espace privé, les escrocs de primemarkets.com s’abstraient des regards publics et diminuent le risque d’être découverts rapidement. Les sites publics vantant de faux investissements sont généralement démasqués très rapidement et leur réputation en ligne est très vite abîmée. Là, les escrocs peuvent agir en toute quiétude pendant quelques mois en menant leur victime par le bout du nez. Elle risque de s’apercevoir de la supercherie seulement quand elle aura tout perdu.

A notre avis, primemarkets.com est bien une arnaque

Compte-tenu de ce qui précède, aucun doute possible, primemarkets.com est une arnaque financière.

L’escroquerie financière en ligne est devenue une industrie florissante et cette entité en emprunte manifestement les modes opératoires: illégalité, tromperie, anonymat, usurpation d’identité… Si vous hésitez à leur faire confiance, passez votre chemin. Et si vous êtes l’une de leurs victimes, vous trouverez des conseils ci-dessous.

Ce que vous devez savoir si vous êtes victime de primemarkets.com

Si vous êtes victime de primemarkets.com, ne vous laissez pas faire ! Vous trouverez une aide précieuse grâce à cette page conçue spécifiquement pour vous.

Si vous êtes une victime de primemarkets.com, c’est probablement parce que vous avez réagi à une publicité sur internet, en général illégale. Sachez que la plupart du temps, ces publicités ne sont pas publiées par primemarkets.com mais par d’autres entreprises frauduleuses qui se sont spécialisées dans la publicité pour des services financiers frauduleux. Vos numéros de téléphone et adresse mails auront sans doute été ensuite vendues à primemarkets.com. Il y a donc fort à parier que vous serez de nouveau démarché par d’autres arnaques qui se présenteront sous d’autres noms. Surtout si vous vous êtes fait avoir une première fois. En général, les escrocs pensent que quelqu’un qui est tombé dans le panneau une première fois est susceptible de se faire avoir une seconde fois. Si vous voulez faire la leçon à ces escrocs, faite semblant de vous montrer intéressés pour obtenir un maximum d’informations sur l’arnaque que l’on vous propose. Ensuite, envoyez-nous ces informations pour que nous écrivions un article à ce sujet.

primemarkets.com vous a peut-être demandé de leur envoyer des documents d’identité (passeport, CNI ou permis de conduire) et une quittance pour justifier de votre domicile. Impossible de dire quel usage les faux conseillers de primemarkets.com en feront par la suite. Dans d’autres affaires, nous avons découvert que des escrocs servent des identités de victimes à des fins frauduleuses. Dans tous les cas, il est donc impératif de porter plainte contre eux.

Alerte contre des usurpations de l’identité de Warning-Trading.com

Avis aux lecteurs: nous faisons régulièrement l’objet de rétorsions de la part des escrocs que nos articles dérangent. Ces vengeances prennent généralement la forme d’usurpations de notre identité. Les escrocs appellent leurs victime en se faisant passer pour nous et en leur promettant, par exemple, un retour de leurs fonds.

Ce faisant, ils essayent à la fois de faire ce que l’on appelle de l’arnaque à la récupération de fonds ou « arnaque dans l’arnaque » tout en essayant de nous décrédibiliser. L’arnaque à la récupération de fonds est une escroquerie en pleine essor. Si vous craignez d’en être victime, voici un article qui vous permettra du vérifier.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin