Forex : des particuliers traînent leur courtier en justice

Actualité,France mai 5, 2017 08:13 aucun commentaire

Une vingtaine de particuliers ont saisi la justice contre les sites de trading en ligne FXCM, IG Markets et Saxo Banque. Beaucoup ont perdu gros suite à la décision de la Banque Nationale Suisse.

Spéculer sur les taux de change entre le franc suisse et l’euro a coûté cher à plusieurs dizaines de particuliers. Voulant se frotter au marché du Forex, plusieurs d’entre eux ont perdu des milliers d’euros, mal informés des risques qu’ils encouraient, par les plateformes de trading en ligne.

19 particuliers saisissent la justice pour dénoncer les pratiques des plateformes de trading

En janvier 2015, lorsque la Banque Nationale Suisse (BNS) décide d’abandonner le plancher entre le franc suisse et l’euro, de nombreux particuliers ont perdu toutes leurs économies en moins d’une heure. Certaines plateformes leur avaient conseillé de miser sur le franc suisse. Cependant, la décision des autorités suisses a fait grimper le franc suisse à près de 30 % face à l’euro. Les « ordres stop » n’auraient pas fonctionné en raison d’un manque de liquidité, soulignent les courtiers en ligne.

19 particuliers ont saisi la justice entre la fin de l’année 2016 et mars 2017. Parmi eux, 14 poursuivent FXCM, 4 ont assigné IG Markets, et un Saxo Banque. Considérant qu’ils ont été mal avertis des risques et trompés quant à la sécurité des placements réalisés, ils demandent réparation. L’un d’eux, qui a perdu plus de 240 000 euros, affirme avoir subi une forte pression psychologique de la part de son broker pour qu’il lui rembourse sa dette. Paniqué, il a alors sollicité ses proches et réussi à réunir 100 000 euros qu’il a versé à la plateforme. Cette dernière a accepté d’étaler le solde à raison de 700 euros par mois. Le particulier apprend ensuite qu’un collectif d’épargnants, dans la même situation, a décidé de porter l’affaire en justice, il décide alors d’interrompre ses versements.

En juin 2015, une Association de victime a également déposé plainte contre X au pénal pour « tromperie et escroquerie en bande organisée, complicité et recel de ces infractions ». Egalement  notre service Broker Defense accompagne également des victimes de ces courtiers qui ont manqué à leurs obligations et trompé leurs clients.

Les brokers nient avoir trompé leurs clients

Rassemblés au sein de l’AFCoPSI (Association Française des Courtiers et Prestataires de Services d’Investissement), les courtiers se défendent et disent ne pas avoir trompé leurs clients. Ils soutiennent avoir dissuadé les particuliers sans expérience ni connaissance des marchés financiers, d’investir sur leur plateforme. FXCM, IG Markets et Saxo Banque rejettent donc toute responsabilité concernant les préjudices subis par les plaignants.

Il serait grand temps que l’AMF réagisse face à ce type d’arnaque. La seule avancée en la matière est la loi Sapin 2 qui interdit à ces sites de faire de la publicité et de lancer des campagnes de recrutement par email. Si en Belgique, la loi interdit toute commercialisation des produits financiers considérés comme toxiques, en France, leur interdiction formelle pour les particuliers n’a pas encore été prononcée.

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter