Le premier site d'information dédié aux victimes d'escroqueries financières.

L’usurpation d’identité : l’arme redoutable des escrocs!

Ce n’est pas la première fois que des escrocs usurpent l’identité de multinationales, de personnalités publiques ou de cadres de grandes institutions, pour gagner la confiance des internautes et les convaincre à investir sur des sites fictifs ! Retour sur notre article…

L’usurpation d’identité en matière d’escroqueries astucieuses au faux investissements, consiste à utiliser les informations et les images de personnes physiques ou morales dans le but de mettre en confiance des victimes afin de leur soutirer le maximum d’argent. Cette mise en place peut avoir plusieurs niveaux de qualité et nécessiter une importante organisation pouvant atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros. Rien n’est laissé au hasard. Une simple erreur, une seule faute et tout peut être réduit à néant.

Le mode opératoire

La première étape consiste à trouver une entreprise dans le secteur de la finance, régulée par une des autorités des marchés financiers en Europe (AMF, FSMA, FCA etc), et possédant si possible un numéro Régafi. (registre de la banque de France des intermédiaires financiers ). Les entreprises les plus ciblées sont souvent soit en sommeil, soit n’opèrent pas directement auprès d’investisseurs Français. Ces deux critères permettent aux escrocs d’avoir une longueur d’avance car il est très difficile pour une victime de détecter l’escroquerie.

En effet, les vérifications de ces entreprises sur les registres officiels rendent impossible de se prémunir d’une usurpation d’identité. Mieux encore, les sociétés choisies par ses escrocs sont très souvent inaccessible pour les raisons évoquées plus haut et quand elles le sont, c’est déjà trop tard, la victime a versée des fonds.

Signature avec photo usurpée

Pour mettre en confiance sa victime contactée le plus souvent par téléphone, la seconde étape sera de lui présenter une jolie petite frimousse, d’un élève premier de la classe en guise de signature de mail… C’est le cas d’un certain Laurent CASTEL, qui non seulement, se faisant passer pour un responsable de la Banque Privée de Luxembourg, utilisait la photo d’un vrai employé d’une autre banque dénommée SAXO BANQUE pour tromper de nombreux investisseurs.

Monsieur Andréa Tueni se retrouve malgré lui victime d’une usurpation de son image et affublé d’une fausse identité. Nous avons prévenu l’intéressé mais ce dernier ne ne nous a pas répondu.

Andréa n’est pas la seule victime, de nombreuses personnalités telles que la reine Elisabeth II, Bernard Tapis ou encore Nicolas Sarkozy ont fait les frais de tentatives d’usurpation de leur identité. La plus connue est celle de « l’affaire Le Drian » où des individus ont reçu plusieurs millions d’euros en se faisant passer pour le ministre des affaires étrangères.

Et vous ? oui vous !

Il est tout à fait possible que vous soyez vous-même victime malgré vous d’une tentative d’usurpation de votre propre identité. En effet, vos escrocs dans le cadre de l’ouverture d’un dossier vont user de subterfuge pour vous réclamer votre pièce d’identité et un justificatif de domicile de moins de 3 mois. Parfois, il vous sera demandé de leur faire parvenir votre signature validée devant un notaire, voir même une photo de vous en couleur avec votre carte de crédit. Une fois ces documents entre leurs mains, la création d’une société et l’ouverture d’un compte bancaire devient un jeux d’enfant et vous voila sans le savoir à la tête de sociétés frauduleuses.

3 réflexes à avoir pour vous protéger

Le premier et le plus important est de ne jamais se précipiter lors d’un investissement financier. Trop de victimes se font manoeuvrer volontairement par des appels incessants que l’on peut qualifier de harcèlement et devant l’urgence suscité par l’escroc, elles ne prennent pas le temps d’examiner convenablement la situation.

Le deuxième est de vérifier que le bénéficiaire des comptes bancaires est le même que celui avec lequel vous avez contracté. Lors d’un transfert soit vous versez vos fonds sur un compte dont le bénéficiaire est identique au titulaire du contrat que vous avez signé, soit le virement est envoyé à votre ordre auprès d’une banque ou un assureur avec lequel vous avez entrepris les démarches pour ouvrir un compte épargne. (Attention, dans le second cas il est possible que l’escroc vous fasse croire qu’un compte bancaire a été ouvert à votre nom).

Enfin, le troisième et dernier réflexe est d’exiger un rendez-vous physique avant toute décision finale. Un représentant d’une société d’investissement sérieuse acceptera volontier de vous recevoir dans ses locaux.

Vous l’avez compris l’usurpation d’identité est difficile à repérer au premier regard pour une personne peut experte. C’est d’ailleurs pourquoi le service de prévention CHECK AND PAY a été créé afin de procéder à la demande à toute vérification en matière d’usurpation d’identité d’une société ou d’une personne. Alors n’oubliez pas, derrière une identité se cache peut-être un escroc. Dans le doute ne versez jamais d’argent.

Cet articlé a été écrit par Nicolas Gaiardo

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicités


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Offres spécifiques en matière de gestion des litiges dans le domaine de l'investissement et des escroqueries financières.

Découvrir les offres

Nous soutenir

Votre soutien nous est précieux dans la lutte contre toutes ces arnaques. Warning Trading a besoin de vous.

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 218 278
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 218 278
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter