Interactive Brokers, un leader du trading

Nos avis courtiers février 12, 2016 10:59 aucun commentaire

 

interactivebrokers-logoInteractive Brokers propose de trader un éventail très large d’instruments financiers dont le Forex et les CFD (uniquement indices et actions) mais également les actions, les ETF, les obligations, les futures, les produits dérivés, etc.

Le courtier Interactive Brokers est enregistré auprès de plusieurs régulateurs à travers le monde, dont la Securities and Exchange Commission (SEC) et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) aux Etats-Unis ainsi que la Financial Conduct Authority (FCA sous le n° 208159) au Royaume-Uni.

 

Historique

 

thomas-peterffyInteractive Brokers Group a été créé en 1977 par Thomas Peterffy, qui dirige toujours la société.

Au fil des ans, la société s’est développée en créant de nombreuses filiales aux Etats-Unis et à l’étranger pour devenir l’une des sociétés de courtage les plus importantes au monde.

Depuis 2007, la société Interactive Brokers Group est cotée en bourse au NASDAQ mais reste majoritairement détenue par ses employés. Sa capitalisation boursière avoisine les 13 milliards de dollars.

Depuis 2011, Interactive Brokers est la société de courtage en ligne numéro 1 aux Etats-Unis.

Interactive Brokers compte 310 000 clients dans 195 pays avec 66 milliards de dollars sous gestion. De nombreux professionnels (notamment des banques et des hedge funds) sont clients d’Interactive Brokers qui propose aussi d’être une marque blanche en offrant des solutions pour les brokers.

 

Conditions de trading

 

Un minimum de 10 000 $ est nécessaire pour l’ouverture d’un compte. Ce montant peut monter à 25 000 $ dans certains cas, comme le day-trading sur actions ou options.

Interactive Brokers est destiné aux traders actifs : un minimum de commissions est nécessaire chaque mois. Si ce montant n’est pas atteint, la différence sera prélevée sur le compte.

Dans tous les cas, le client dispose de plusieurs comptes : un compte régulé par la SEC (actions, etc.) et un compte régulé par la CFTC (futures, etc.) aux Etats-Unis. Les CFD n’étant pas autorisés aux Etats-Unis, s’il souhaite en trader, le client aura un compte au Royaume-Uni qui sera régulé par la FCA. Le client doit gérer les transferts de fonds entre ses comptes. Ils seront automatiques dans le cas d’appels de marge.

 

Sécurité des fonds

 

Chez Interactive Brokers, les comptes sont ségrégués et protégés par la SIPC (Securities Investor Protection Corporation) pour une couverture maximale de 500 000 $ (dont un seuil de liquidité de 250 000 $). La SIPC est une association non-gouvernementale à but non-lucratif dont sont membres les brokers régulés par la Securities and Exchange Commission (l’équivalent américain de l’AMF – l’Autorité des Marchés Financiers).

Pour plus de sécurité, les comptes des clients sont répartis dans plusieurs banques.

Le système de calcul de marge en temps réel évalue en continu toutes les positions de la clientèle au prix du marché. Tous les ordres sont soumis à une vérification de crédit avant exécution. Les positions dont le dépôt de garantie est insuffisant sont automatiquement liquidées.

Interactive Brokers est noté BBB+ avec une perspective stable par Standard & Poors. Les rapports financiers de la société sont téléchargeables sur son site.

 

Interactive Brokers – Transparence

 

Pour le Forex, Interactive Brokers donne un accès direct aux cotations interbancaires des 14 plus gros cambistes qui représentent plus de 80 % du marché. Interactive Brokers offre un spread très serré auquel s’ajoute une commission dégressive en fonction des volumes mensuels traités.

Pour les CFD, Interactive Brokers propose un modèle DMA (Direct Market Access) : le CFD est immédiatement couvert et l’ordre exécuté au cours de la couverture. Pour plus de transparence, la rémunération se fait par une commission plutôt que par une majoration ou une minoration du cours d’exécution.

 

Interactive Brokers – Dépôts et retraits

 

  • L’approvisionnement du compte se fait par virement
  • Un retrait gratuit par mois (les suivants sont facturés)

 

Interactive Brokers – Plates-formes de trading

 

interactivebrokers-pfInteractive Brokers dispose de sa propre plate-forme de trading, la Trader Workstation (TWS). Il existe une version bureau (Windows, Mac et Linux), une version web et une version mobile (iOS, Android et Blackberry). Elle existe en français.

La TWS est un outil complet et complexe dont la prise en main peut prendre un certain temps. Elle propose de nombreux types d’ordres et d’algorithmes.

Pour du scalping ou du day-trading, la partie graphique pourra se révéler insuffisante et l’accès à certains cours en temps réel est payant.

Pour ceux qui souhaiteraient découvrir la TWS, vous pouvez accéder facilement et rapidement à une version de démonstration illimitée dans le temps. Les CFD ne sont accessibles qu’en Europe.

 

Interactive Brokers – Outils mis à disposition

 

Interactive Brokers propose de nombreux outils gratuits ou payants, dont :

  • Un accès à de très nombreux fournisseurs de données moyennant un abonnement (Reuters, Dow Jones, Morningstar, etc.),
  • Un apprentissage à la carte (en anglais) avec des webinaires live ou enregistrés, des cours et des présentations dynamiques,
  • Une plate-forme de gestion du risque de marché en temps réel qui offre un tableau complet de l’exposition sur l’ensemble des marchés à travers le monde (Risk Navigator),
  • Le Probability Lab, qui propose une alternative pour explorer les options sans utiliser des mathématiques complexes,
  • Le logiciel API IB pour élaborer son application de trading selon ses propres règles de trading.

 

À retenir

 

Interactive Brokers est un courtier plutôt réservé aux traders expérimentés et anglophones. C’est avant tout un courtier américain qui propose un site commercial, une plate-forme et une assistance en français mais tout le reste est en anglais (vidéos de formation, webinaires, documentations).

Interactive Brokers est un courtier sûr, offrant un très large éventail d’actifs à trader. Il est idéal pour les actions car il offre des commissions faibles et un très large choix de marchés (plus de 100 places boursières dans 24 pays). C’est également le leader sur le marché des futures.

Concernant le Forex et les CFD, les spreads sont très serrés et les commissions peuvent être compétitives (surtout pour les gros montants).

La société ne dispose pas de bureaux en France, le compte CFD sera au Royaume-Uni et les autres aux États-Unis. Concernant le service clients en français, les interlocuteurs sont de la filiale suisse ou canadienne selon les heures d’appel et ils répondent dans les 24 heures aux messages.

Le compte étant au Etats-Unis, il faut penser à le déclarer lors de sa déclaration d’impôts (CERFA 3916).

  • Minimum de 10 000 $ pour l’ouverture d’un compte
  • Régulé par la SEC aux Etats-Unis et la FCA au Royaume-Uni
  • La sécurité des capitaux, une société créée en 1977
  • Un large choix d’instruments financiers
  • Très compétitif pour les actions
  • Un service client en français
  • Pour particuliers et professionnels

 

Nicolas Gaiardo

Un article de
Nicolas Gaiardo

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter