Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

cabinet Landrin, le sauveur qui vous demande de l’argent

Si vous avez été victime d’une escroquerie sur le marché financier, n’imaginez pas que tous ceux qui se proposeront pour vous aider ont réellement l’intention de le faire. Il s’est développé une vague d’arnaqueurs qui attendent que vous soyez dans le malheur avant d’en rajouter. Après que vous vous êtes fait escroquer par rapport à un montant défini, ces escrocs sans scrupule vous proposent leurs services afin de vous aider à recouvrer les fonds qui vous sont volés. La vérité est pourtant que ces pseudo-juristes ne veulent réellement que profiter de ce moment de faiblesse psychologique pour vous voler une seconde fois.

Aujourd’hui, nous vous présentons un exemple concret. Il s’agit du cabinet dénommé Cabinet LANDRIN.

Le Cabinet Landrin, ce canon qui tire sur l’ambulance

Disons plutôt  que le cabinet Landrin tire sur le blessé. Comme le révèle le courrier ci-dessus, les escrocs (surtout un certain Patrick Rayne) entre en contact avec une personne précédemment victime d’une arnaque sur le marché financier. Ils lui promettent de l’aider à entrer dans ses fonds. Celui qui est déjà fragilisé par la perte d’une forme somme d’argent ne peut que croire en une aubaine. Comment reconnaître l’imposture et ne pas céder à cette pression.

cabinet-landrin

Le sauveur qui vous demande de l’argent

Il est tout à fait naturel que celui qui veut vous apporter une assistance réclame une commission. Mais puisque le Cabinet Landrin prétend avec certitude que les ressources volées ont été récupérées par les autorités financières, pourquoi ne pas simplement attendre de restituer les fonds à la victime. Ainsi, au moment de la restitution, il pourra prélever sa commission. Au lieu de procéder ainsi, le cabinet demande à la victime déjà privée d’une partie de son bien de lui verser 32.220 euros avant que l’on ne lui retourne son argent investi. Il est évident qu’une fois encore la victime se fera spolier et qu’une fois les 32 220 euros empochés les fameux experts du cabinet Landrin disparaîtront.

Le fondement juridique de cette commission

Il est vraiment capital de réfléchir lorsqu’une personne se porte vers nous avec des propositions alléchantes. En effet, il n’existe pas un code des marchés financiers, mais un Code monétaire et financier. Et l’article 74 dont parle pompeusement Patrick Rayne dans son courrier n’existe que dans son imagination. La Codification actuelle ne permet même pas d’avoir un certain article 74 de cet acte normatif.

Bien évidemment, l’escroc suppose (généralement à raison) que son interlocuteur ne sera pas vraiment informé sur le marché financier ni sur le cadre juridique de ce marché. Il est donc capital de s’informer sur le marché où l’on veut intervenir pour éviter de croire toutes les sottises qu’un arnaqueur débiterait. Généralement, il suffit d’un peu de patience et de vigilance pour se rendre compte des incohérences présentes dans ces genres d’offres.

Dans tous les cas, il ne faut pas croire que tous ceux qui se présentent pour apporter un appui d’expertise pour le recouvrement de vos ressources volées sont d’honnêtes personnes. Bien des arnaqueurs se présentent aujourd’hui sous ce même nom.

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x