Flixgm.com et flixance.com réclament frais appelés coronavirus fees

Aide à la récupération de fonds Nicolas Gaiardo Publié le 30 avril 2020 à 01:48

Vous a -t-on déjà demandé de payer des « Coronavirus fees » ? Si non, alors vous avez de la chance. Les escrocs qui se cachent derrière la prétendue firme Altridium Group inc et les sites internet Flixgm.com et flixance.com. « ont réclamé à leurs victimes le paiement de frais supplémentaires (« Coronavirus fees ») pour leur permettre de récupérer leur capital de départ ou de toucher de prétendus gains ».

Comme toujours, les arnaqueurs ne manquent pas d’argument. Ils avancent aux personnes qui ont eu le malheur d’investir chez eux que ces frais qu’ils réclament seraient prétendument imposés aux banques offshores par l’Organisation mondiale de la Santé afin de lever des fonds dans la lutte contre le COVID-19. Dans un communiqué du 29 avril dernier, la FSMA a appelé les internautes à la vigilance au sujet d’Altridium Group inc. et de ses deux sites internet : flixance.com et flixgm.com.

Flixance.com et flixgm.com déjà objet d’une mise en garde de la FSMA

C’est en octobre dernier que remonte la première mise en garde de l’autorité belge de régulation des marchés financiers. En ce temps, le régulateur dénonçait surtout le fait que ce site proposait les options binaires sur le territoire belge, alors même qu’« aucune société d’investissement (agréée ou non) n’est autorisée à commercialiser activement, sur le territoire belge, des options binaires et tout autre instrument dérivé ayant une durée inférieure à une heure et/ou incluant directement ou indirectement un effet de levier (en ce compris des instruments dérivés sur le Forex et des CFD) »

La FSMA a pris le soin de rappeler que « FlixGM (Altridium Group) n’est pas autorisée à fournir des services bancaires et/ou d’investissement en Belgique ou à partir du territoire belge ». Elle a aussi rappelé que dans la grande majorité de cas, les personnes qui investissent auprès de sociétés ne disposant pas des agréments requis ne récupèrent jamais les sommes investies.

Les craintes du régulateur sont avérées puisqu’aujourd’hui ces personnes tentent d’arnaquer leurs victimes en profitant de ce contexte délicat que traverse le monde.

Le contexte du coronavirus : ne pas baisser la garde

les-dernieres-tendances/coronavirus-attention-aux-arnaquesLes escrocs étant par nature sans scrupule, ils n’ont pas hésité à trouver dans ce contexte de pandémie mondiale, une occasion de voler les autres. On ne compte plus aujourd’hui le nombre d’arnaques déjà identifiées. Il y a ceux qui proposent une gamme variée de produits, en l’occurrence les masques, les gels hydroalcooliques et ceux qui veulent nous faire investir sur l’hydrochloroquine. Il y a enfin ceux qui se font passer pour des vendeurs de masques. Voici maintenant que d’autres veulent collecter de l’argent pour l’OMS. En mois d’un mois après le début de la pandémie en France, l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) a reçu plus de 80 signalements. Il est certain que d’autres arnaques surgiront. Nous vous invitons donc à la vigilance. Si l’on vous parle d’un prélèvement lié au Coronavirus, c’est que vous êtes sur le point de vous faire arnaquer par les escrocs.

Quant à Altridium Group inc. et ses deux sites, flixance.com et flixgm.com, il est évident qu’ils sont à éviter.

Nicolas Gaiardo

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo
Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

Publicités

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
logo balance ton escroc

Devenez annonceur

Cet emplacement publicitaire est libre.

Si vous souhaitez acheter cet emplacement publicitaire sur notre site. Vous trouverez la marche à suivre dans ce document.
N'hésitez pas à nous contacter pour plus de précisions.

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter