Fraude à la carte bancaire : un parcours compliqué

Aide à la récupération de fonds Nicolas Gaiardo Publié le 27 novembre 2019 à 08:57    Temps de lecture: 2 min
Carte bancaire
| Warning Trading

Dans une enquête réalisée auprès de 460 inscrits à leur newsletter, la rédaction Que choisir a voulu faire le point sur la fraude à la carte bancaire. Quelles sommes sont prélevées? Dans quelles mesures les banques remboursent-elles ? Retour sur le sondage.

Le vol de données de la carte bancaire

Lors des fraudes aux moyens de paiement, 86% sont portés par la carte bancaire contre 2% pour les chèques. Dans presque la moitié des cas, la victime s’est vue subtiliser ses données de carte bancaire par la technique du phishing ou hameçonnage consistant à vous inciter à transmettre vos données bancaires personnelles à un faux tiers de confiance (institutions, banque, fournisseur d’accès à internet). 20% des données seront récoltées dans un terminal de paiement électronique frauduleux et 10% par piratage de votre boite mail.

En moyenne, 1 050 euros seront détournés par le fraudeur qui aura réalisé deux à trois transactions sur Internet.

La prise de conscience de l’arnaque à la carte bancaire est réalisée par la victime elle-même dans 73% des cas. C’est donc dans seulement 27% des cas que la banque vous préviendra. Cependant, la banque devra prochainement faire progresser ce chiffre, car une nouvelle réglementation européenne les obligeront à mettre en place des dispositifs d’alerte renforcés.

Une prise en charge de la banque encore trop faible

En cas de fraude de ce type, la loi (article L. 133-18 du code monétaire et financier) protège le consommateur en obligeant les banques à recréditer immédiatement les opérations de paiement non autorisées une fois le signalement réalisé.

Selon le sondage Que choisir, 67% des individus sont entièrement remboursés, 7% ne le sont que partiellement et 26% sont non remboursés par leur banque. Le délai moyen d’attente est de 21 jours alors que le remboursement devrait se réaliser immédiatement après le signalement. Globalement, les sondés ont un taux de satisfaction de la prise en charge par la banque de 6,8/10.

Même s’il n’est pas obligatoire de déposer une plainte, les victimes sont encouragées à signaler le délit auprès de la plateforme Perceval de la gendarmerie nationale qui centralise les déclarations de fraude. Une attestation sera délivrée pour simplifier les démarches auprès de votre banque

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin
Nicolas Gaiardo

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo
Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
claudine nauroy
claudine nauroy
1 mois il y a

Bonjour,
Je viens d’être victime via , ma carte bancaire, d’une escroquerie d’un virement que je devais recevoir passant par le site PAYLIB.
Ce site est proposé par une quinzaine de banque y compris la mienne, évidemment.

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x