Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Ibpccorp.com, appartient à des escrocs qui cherchent à vous piéger

Ibpccorp.com

Que diriez-vous des services d’une institution qui vous permet de bénéficier d’un certificat international dans le business, notamment dans le Forex, les cryptomonnaies, et toute forme de trading ? L’International Business Permit Certificate (IBPC) est promis comme la clé pour un trading en ligne sans heurts, et surtout, une institution qui vous permet de recouvrer tous vos investissements au cas où votre courtier tenterait de vous escroquer. Mais inutile de laisser courir la question : Cette promesse faite au sujet de ll’iIBPC n’est que celle d’un escroc qui veut vous spolier et qui, pour vous faire baisser la garde, allume des mirages sous vos yeux.  L’International Business Permit Certificate n’existe que dans l’imaginaire des escrocs qui ont créé le site Ibpccorp.com.

Ibpccorp.com, un remix de Ipaprotection.com ?

Il y a quelques mois, nous vous parlions de Ipaprotection.com, un site qui prétendait être une agence des nations unies pour la protection des investisseurs. Après recherches, nous nous sommes rendu compte qu’il s’agit simplement d’une arnaque de recovery-room. Les commentaires des internautes nous ont d’ailleurs permis de constater que cette arnaque avait déjà fait beaucoup de victimes. Ibpccorp.com ressemble en beaucoup de points à cette arnaque.

Ibpccorp.com, les signes d’une arnaque

Il existe au moins quatre raisons pour lesquelles l’on devrait se méfier de ce site.

  • Une institution fictive : L’International Business Permit Certificate n’existe que sur le site qui le promeut, ibpccorp.com, et sur un autre site qui est une recopie parfaite du précédent : ibpcinfo.com. Les deux sites sont créés tout récemment.
  • « Valid Certificate Issuers since 1991. » Nous avons déjà dit que l’institution elle-même n’a pas d’existence légale. Aucune structure nationale supranationale ne reconnait l’existence de ce « International Business Permit Certificate ». Mieux, le site Ibpccorp.com et son clone ibpcinfo.com sont créés respectivement en décembre 2018 et en juin 2019. En conséquence, dire que le certificat est délivré depuis 1991, c’est simplement mentir. Mais ce mensonge ne sera pas le seul que l’on retrouvera sur ce site.

Une institution régulée par la CYsec, la US SEC et la FINMA ? On voit sur le site le logo de divers régulateurs, notamment celui de la Cysec de Chypre, celui de la FINMA mais aussi le logo du régulateur des États-Unis. L’idée derrière est de faire croire que cette institution est couverte par tous ces régulateurs. Mais le mensonge ne prospérera pas parce que la FINMA dénoncera dans un communiqué du 18 décembre 2019 l’usurpation de son identité sur le site Ibpccorp.com qui n’est nullement autorisé par ses services.

  • Une incohérence dans l’offre : alors que le site prétend être un organe international de protection des investisseurs, il est curieux de constater que l’unique offre que le site propose c’est l’inscription des internautes ayant été victime d’une escroquerie ligne sur son site pour une aide à la récupération. On sent bien qu’il s’agit d’un plan de cybercriminalité financière de type recovery-room.

Tous ces éléments nous poussent à nous méfier de ce site qui, au vu des éléments actuellement disponible à son sujet, semble n’être qu’une arnaque en ligne de forme recovery-room.

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x