Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Avis sur balfi-inter.com : c’est une escroquerie !

balfi-inter.com

balfi-inter.com usurpe l’identité de Balfi pour une arnaque qui commence à faire des victimes.

Un nom de domaine qui n’a que 225 jours d’existence

Quand on veut vérifier si un site internet ou simplement une URL est une arnaque, voici un indice précieux: depuis combien de temps existe ce site ou cette URL?

balfi-inter.com utilise une URL qui a été créée le 7 juillet 2022, soit il y a 225 jours.

balfi-inter.com
Whois du site balfi-inter.com

C’est particulièrement court quand on veut proposer de tels services! C’est une première alerte qui suscite notre méfiance.

Vous réclamez justice ?
Vous cherchez d’autres victimes ?

BALFI-INTER.COM vous a causé un préjudice, vous considérez que vous êtes une victime et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Remplissez ce formulaire pour être ajouté à la liste des victimes de cette arnaque. Vous serez automatiquement mis en relation avec d’autres victimes et vous aurez accès à des offres de services juridiques personnalisées. Si la police ou la gendarmerie nous contactent, nous les mettrons en relation avec vous.

Mise en relation

balfi-inter.com propose des services bancaires sans autorisation

Proposer des services bancaires sans autorisation, c’est la nouvelle tendance dans le milieu des arnaques. Et c’est exactement sur cette vague que surfe balfi-inter.com.

Sur balfi-inter.com, on vous propose des choses telles que l’ouverture d’un compte bancaire avec versement de bonus, offre de crédit ou carte de paiement, à des conditions toujours un peu plus avantageuses que chez la concurrence, bien entendu. Tout cela n’est que prétexte pour vous convaincre que virer des fonds à cette entité. Des fonds que vous ne reverrez jamais

En d’autres termes, balfi-inter.com est une fausse banque, tout simplement, qui propose des services sans autorisation.

Cette arnaque est très loin d’être un cas isolé… Notre site compte des dizaines d’exemples.

Les sociétés sans site internet: des proies pour les escrocs

Si l’on lance une recherche sur Google à propos de Balfi, on trouve tout de suite sa mention dans le registre du commerce et des sociétés. Et si l’on compare les informations mises en avant sur balfi-inter.com au données publiques du registre du commerce et des sociétés, elles sont parfaitement cohérentes et probablement toutes vraies. Alors pourquoi balfi-inter.com serait-il une arnaque ?

L’explication indique le talent pervers des escrocs se trouvant derrière balfi-inter.com. Ils ont tout simplement cherché, et trouvé, une entreprise réellement et régulièrement inscrite au registre du commerce mais n’ayant jamais fait la démarche de créer son propre site internet. Ainsi sont-ils tombés sur Balfi. Ils n’avaient plus qu’à lui créer un site à leur guise en reprenant les informations réelles et crédibles prises sur le registre du commerce et des sociétés.

L’avantage de cette technique d’usurpation d’identité d’entreprises, du point de vue des escrocs, c’est qu’elle permet de voler à bon compte, la crédibilité d’une vraie entreprise sans être gêné par son vrai site internet. C’est une façon de faire ce que l’on appelle communément du `cybersquattage`.

Mentions légales de complaisance

Les mentions légales pourtant obligatoires s’avère totalement absentes du site balfi-inter.com. On les retrouve généralement en bas de page du site internet, le plus souvent à côté des Conditions générales et d’utilisations du site. C’est la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 qui impose aux gestionnaire du site internet cette obligation. Ce dispositif a pour but d’identifier le propriétaire d’un site Web.

L’inexistence de ces informations est passible d’un an d’emprisonnement et d’une amende de 75 000 euros. Ce montant pouvant être multiplié par cinq pour une personne morale. Vous imaginez bien qu’une société ayant pignon sur rue ne prendrait pas de tels risques. Seul, des escrocs sans scrupules, cachés derrière leurs écrans peuvent se permettre de ne pas être en règle avec la législation européenne.

L’Assurance Banque Epargne Info Service met en garde contre balfi-inter.com en mettant sur liste noire

Après vérification, nous sommes bien face à une entité illégale au regard de sa présence sur la liste noire de l’Assurance Banque Epargne Info Service. Cette information est capitale et doit vous inciter à la plus grande prudence vis à vis de balfi-inter.com et des personnes la représentant. Toutes excuses que chercheraient à vous donner votre interlocuteur ne doit pas vous satisfaire.

L’avis de Warning-Trading: balfi-inter.com est une arnaque

Compte-tenu de ce qui précède, aucun doute possible, balfi-inter.com est une arnaque financière.

L’escroquerie financière en ligne est devenue une industrie florissante et cette entité en emprunte manifestement les modes opératoires: illégalité, tromperie, anonymat, usurpation d’identité…

Si vous hésitez à leur faire confiance, passez votre chemin. Et si vous êtes l’une de leurs victimes, vous trouverez des conseils ci-dessous.

Quelques conseils pour les victimes de balfi-inter.com

Si vous êtes victime de balfi-inter.com, ne vous laissez pas faire ! Vous trouverez une aide précieuse grâce à cette page conçue spécifiquement pour vous.

Souvent, les victimes d’arnaques deviennent des chasseurs d’escrocs. Une manière de renvoyer la monnaie de leur pièce aux margoulins du web. Ils s’aperçoivent très vite que les équipes d’escrocs se font circuler des listes de victimes pour leur proposer de nouvelles arnaques. Alors ils jouent aux imbéciles pour obtenir un maximum de détails sur les nouvelles arnaques. Ensuite, ils nous envoient un message afin que l’on écrive un article dessus et tuer dans l’oeuf les nouvelles escroqueries. Si vous êtes une victime de balfi-inter.com, vous allez certainement être démarché pour de nouvelles offres et cette possibilité s’offre à vous.

Si vous avez ouvert un compte chez balfi-inter.com et que pour cela, on vous a demandé des pièces d’identité (passeport, carte d’identité, quittance…) ces documents officiels pourraient être utilisés ultérieurement pour usurper votre identité par des gens mal intentionnés. C’est pour cette raison qu’il est très important que vous portiez plainte.

Alerte contre des usurpations de l’identité de Warning-Trading.com

Avis aux lecteurs: nous faisons régulièrement l’objet de rétorsions de la part des escrocs que nos articles dérangent. Ces vengeances prennent généralement la forme d’usurpations de notre identité. Les escrocs appellent leurs victime en se faisant passer pour nous et en leur promettant, par exemple, un retour de leurs fonds.

Ce faisant, ils essayent à la fois de faire ce que l’on appelle de l’arnaque à la récupération de fonds ou « arnaque dans l’arnaque » tout en essayant de nous décrédibiliser. L’arnaque à la récupération de fonds est une escroquerie en pleine essor. Si vous craignez d’en être victime, voici un article qui vous permettra du vérifier.

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux

Facebook Twitter Youtube Linkedin

Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux

Facebook-f Twitter Youtube Linkedin

Suivez Philippe Miller sur les réseaux

Twitter Linkedin