Bitcoin, l’AMF a enregistré en 2018, des plaintes pour arnaque de grande ampleur

Crypto-monnaies Nicolas Gaiardo Publié le 29 avril 2019 à 08:26    Temps de lecture: 3 min
| Warning Trading

Rien que pour l’année écoulée, les particuliers ont déclaré à l’AMF, 55 millions d’euros de fraudes aux Bitcoins. Les sites pointés du doigt sont ceux qui attirent les épargnants en prétendant leur garantir des rendements supérieurs à 10 %.

Les escrocs s’adaptent et arrivent à convaincre du monde

Les arnaqueurs ne manquent pas d’imagination. Tout d’abord, l’AMF a dû faire face aux escroqueries du trading des options binaires encourageant à l’investissement dans les diamants. Et à présent, Marielle Cohen-Branche, la médiatrice de l’AMF, note une « reconversion des prédateurs ». D’après elle, les escrocs profitent du vif intérêt généré par l’augmentation spéculative du Bitcoin en 2017 pour proposer en ligne des crypto-actifs frauduleux. Ils emploient une méthode simple : appeler et démarcher leurs victimes en se servant des coordonnées laissées par ces dernières au moment de se renseigner.

Les arnaqueurs proposent alors un investissement en cryptomonnaies sûr et accessible à tout moment. Surtout, ils annoncent des taux de rendement supérieurs à 10 % et pouvant même atteindre les 300 % ! Il n’en faut alors pas plus pour que quelques particuliers se laissent convaincre. Et des mois durant, ils ne se doutent pas de la supercherie, continuant de faire des virements vers des banques non françaises surtout. Ce n’est qu’au moment où ils demandent à récupérer les fonds misés et leurs plus-values que ces épargnants découvrent le pot aux roses ! Ils ne pourront pas percevoir les cryptomonnaies qui n’ont tout simplement jamais existées.

Les pertes subies par les épargnants sont énormes

Les arnaqueurs s’évaporent dans la nature, ne laissant à leurs victimes d’autre choix que de porter plainte, avec une infime chance de récupérer l’argent envolé.

La combine a tellement bien marché en 2018, comme le confirme Claire Castanet, la directrice des relations avec les épargnants de l’AMF : « En 2018, ce sont 55 millions d’euros de pertes qui ont été déclarées par des particuliers sur des crypto-actifs proposés sur des plateformes frauduleuses ». Le montant indiqué est même probablement sous-estimé, car il ne prend en compte que les sommes signalées à Epargne Infos Service par les particuliers floués. Ce service est joignable par téléphone au 01 53 45 62 00 ou en ligne sur le site amf-France.org.

Les sites proposant des bitcoins avec promesse de rendement sont illégaux

C’est le lieu de vous rappeler que l’AMF n’autorise actuellement en France aucun produit financier constitué de cryptomonnaies et promettant un rendement. Seulement six plateformes d’investissement en « biens divers » sont enregistrées et reconnues par les autorités (les crypto-actifs sont classés parmi les « biens divers »). Et, cinq de ces sites proposent des investissements dans le vin alors que le dernier en offre dans le domaine forestier.

Ne cédez donc pas aux sirènes des plateformes vous faisant miroiter des plus-values sur des investissements en bitcoin. Sinon, ce serait à vos risques et périls.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin
Nicolas Gaiardo

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo
Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter