Raging Bull, une fraude de 115 millions d’euros met à nu le business des professeurs de trading

Police et Justice Nicolas Gaiardo Publié le 20 mai 2021 à 12:21    Temps de lecture: 5 min
| Warning Trading

«Pour devenir millionnaire aux États-Unis, contactez Raging Bull, un expert de la négociation boursière qui vous aidera à améliorer vos performances en trading». En ne résistant pas à ce chant de sirène, des particuliers-investisseurs ont perdu près de 115 millions d’euros en trois ans. La commission fédérale du commerce (FTC pour Federal trade commission) vient de mettre fin à cette énorme arnaque en portant plainte contre Raging Bull. Décryptage.

Les victimes de Raging Bull

Les cofondateurs de Raging Bull, Jason Bond et Jeff Bishop, se vantent, depuis 2014, d’être des experts en bourse qui apprennent à leurs clients à devenir millionnaires. Fin décembre 2020, suite à de nombreuses plaintes d’abonnés aux services de Raging Bull, la commission fédérale du commerce américaine (équivalent de la DGCCRF en France) a décidé de poursuivre la société et ses deux fondateurs.

Les avocats de la FTC ont sollicité des ordonnances du tribunal fédéral pour geler les actifs de la société, mettre fin au stratagème de fraude alléguée et accorder des dédommagements financiers aux victimes. En face, Raging Bull nie toutes responsabilités d’opérations illégales et avance que ses clients ont toujours été susceptibles d’obtenir des «retours sur investissements».

Au moins 220 particuliers-investisseurs ont déposé des plaintes contre la société basée dans le New Hampshire et dans le Maryland. Les plaintes ont été adressées auprès de la commission fédérale du commerce, du bureau des procureurs généraux ou des organisations non gouvernementales du Better Business Bureau.

L’analyse des relevés bancaires de Raging Bull montre que l’entreprise escroque, chaque mois, des millions de dollars. Parmi les 75 000 abonnés, les profils les plus rencontrés sont des retraités ou des immigrants.

Comme le souligne les avocats de la FTC : « L’image de Raging Bull est construite autour du succès commercial supposé de ses fondateurs, Bishop et Bond. Ils font tout leur possible pour créer à tort des personnalités plus grandes que nature. Ils se vantent d’être des génies du trading très sollicités qui vivent la grande vie grâce à leurs prouesses commerciales».

Dans le sillage de la FTC, le Bureau of Securities Regulation de l’État du New Hampshire a déposé une ordonnance d’interdiction contre Raging Bull.com LLC et ses cofondateurs, affirmant que le service d’abonnement de la société était frauduleux. Au final, les régulateurs fédéraux affirment que les exploitants de l’entreprise ont fraudé leurs clients de 137 millions de dollars au cours des trois dernières années.

Les campagnes Marketing de Raging Bull

Comme le soulignent les autorités américaines, pour soutenir cette fraude, Raging Bull a versé des millions de dollars, chaque année, dans des campagnes marketing trompeuses. Du côté des célébrités, ils n’ont pas hésité a recruté l’ancienne star du baseball Jose Canseco puis, en août 2020, l’ancien agent de change Jordan Belfort qui a inspiré le film de Martin Scorsese en 2013 “Le loup de Wall Street“.

Jordan Belfort, ayant d’ailleurs passé 22 mois en prison pour fraude boursière, avait précisé lors de son recrutement par Raging Bull : «Le marché a connu un afflux de nouveaux traders et beaucoup d’entre eux n’y connaissent rien. Raging Bull est la « seule société qui enseigne le trading comme on le fait sur le parquet de la Bourse de New York».

De plus, Raging Bull finançaient également des écuries de courses automobiles (Nascar) et s’affichaient en généreux donateurs auprès de fondations ou hôpitaux.

Pour obtenir davantage de crédit auprès de leurs prospects et vendre davantage d’abonnements de « formations  au trading», Jason Bond et Jeff Bishop sont allés jusqu’à organiser un faux évènement dans la prestigieuse université de Harvard. Ainsi, en 2017, Jason Bond a payé un organisateur tiers pour réaliser une vidéo au Harvard Faculty Club en utilisant un faux insigne de Harvard. L’administration de la Harvard Business School confirme de son côté ne jamais avoir invité des représentants de Raging Bull!

Raging bull

Se servir de la pandémie comme d’une manne financière

Dans les e-mails marketing envoyés depuis le début de la pandémie de Covid-19, Raging Bull dit avoir trouvé un “marché haussier caché”.

En avril 2020,ils ont envoyé des messages marketing vers un million d’adresse mails en précisant que «Kyle Dennis (l’un des instructeurs de trading de Raging Bull) avait pu accumuler près de 500 000 dollars de bénéfices en négociant des actions liées à la pandémie COVID-19 » et avait trouvé un « marché haussier caché».

Avant d’ajouter que la pandémie «crée plus d’opportunités de gagner de l’argent que nous n’en avons vu en plus d’une décennie».

Nicolas Gaiardo

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo
Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x