Bitoraxe, une arnaque de plus dans l’univers des cryptomonnaies

L'avis de l'expert décembre 14, 2017 08:41 commentaire

www.bitoraxe.com. C’est l’une des plateformes que j’ai découverte qui propose des investissements sur les cryptomonnaies dans l’espace européen en général et français en particulier. Même si je suis très séduit du contenu de ses offres, je reste tout de même méfiant car je sais que tout ce qui brille n’est pas de l’or. Pour dissiper mes doutes, je vous prie de me renseigner et de me dire si je peux entreprendre ou non quelque chose avec elle. Vos conseils sont fortement souhaités.

Oscar H.

Réponse de
Marc BOUZY
à propos de  Bitoraxe

Monsieur, pour donner suite à votre requête, sur Bitoraxe, nous avons fait des investigations dont les résultats nous font penser que cette entité n’est qu’une banales invention des escrocs du web, dont le but est de spolier les particuliers tels que vous, de leurs avoirs.

Ce que Bitoraxe ne dit pas !

Plusieurs informations sciemment occultées par l’entité Bitoraxe, pourraient contraster avec celles qu’elle a préféré rendre très visible sur le site qu’elle opère pour démarcher ses clients, ses victimes pour être plus précis.

D’abord, il est important de savoir à quand remonte la création de cette entité ou, pour être plus précis, depuis quand la plateforme a commencé à fonctionner à travers son site internet. A ces interrogations, il faut simplement dire que le site de cette entité a été créée le lundi 06 novembre 2017,  il y a juste un mois.

Date de création du site Bitoraxe

Ensuite, comment a-t-elle été créée ? Dans la pure irrégularité. Bitoraxe est une entité illégale. Son illégalité s’explique par le fait qu’elle ne figure pas sur le Registre des agents financiers (Regafi) alors que cette formalité est une exigence imposée entre autres aux acteurs financiers du forex et des options binaires et des cryptomonnaies. Il n’est donc pas surprenant que l’entité elle-même observe un silence implacable sur les éléments d’identification officiels, puisqu’ils n’existent pas.

Le silence observé sur l’équipe dirigeante ainsi que leur profil, loin d’être un oubli, peuvent aussi cacher un véritable piège.

Ce que Bitoraxe dit et qui contraste…

En dépit des éléments ci-dessus qui montrent d’une part le manque probable d’expérience de cette entité, elle semble verser dans de la démagogie et de la vantardise pour prouver ce qu’elle n’est pas. Les chiffres qu’elle livre sur ses clients et la place qu’elle prétend occuper dans le monde du forex sont d’une absurdité évidente. En un mois d’exercice, tout cela ne peut être possible !

Vu tout ce qui précède, le meilleur conseil à vous prodiguer est de ne point considérer cette entité comme un partenaire fiable. Bitoraxe n’est qu’une arnaque de plus dans l’univers des cryptomonnaies !

Check and Pay : service de vérification Pour éviter à l’avenir une nouvelle escroquerie financière nous avons mis à votre disposition un service de vérification. Cet outil indispensable s'appelle CHECK AND PAY, avant de faire un virement bancaire ou un paiement CB vous pourrez vous assurer que vous n’êtes pas manipulé par une organisation criminelle.

Un petit click vaut mieux qu’une grande claque

CHECK AND PAY a été développé pour prévenir tous risques d’escroqueries financières.

Marc BOUZY

Un article de
Marc BOUZY

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

  • Joseph le 20 décembre 2017 at 6 h 33 min Répondre

    Beau travail !
    Après le diamant, le forex voici le btc… honteux de dépouiller jusqu’à la dernière économie des particuliers. Bravo warning-traning !


Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Résoudre un litige

Les courtiers savent profiter de la situation ; la grande majorité d'entre eux gagnent de l'argent sur les pertes de leurs clients !

  • Impossible de retirer des fonds ?
  • Comptes gérés perdants ?
  • Refus d'enregistrer vos gains ?
  • Professionnel indélicat, injoignable ?

Derniers articles

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter