Contrôle Financier fait de la fausse récupération de fonds

L'avis de l'expert décembre 10, 2017 13:54 aucun commentaire

Monsieur A. SCHWERTZ qui s’est présenté comme agissant au nom d’une structure dénommée « Contrôle financier », dont le siège social se trouverait au Royaume-Uni, m’a contacté par mail pour me proposer ses services dans le cadre du rapatriement de mes fonds. Vu toute la somme qui est en jeu, je voudrais que vous m’aidiez à faire des recherches sur cette société. Tout en vous faisant suivre nos échanges par mail, je profite pour vous faire tenir en fichier attaché le projet de protocole d’accord que j’ai reçu à cet effet.

Thomas B.

Réponse de
Marc BOUZY
à propos de  Contrôle Financier

A l’issue de l’exploitation des échanges que vous avez eus avec Monsieur A. SCHWERTZ, les recherches effectuées ainsi que l’étude du projet de protocole d’accord qui vous a été transmis, notre plateforme peut vous faire part des observations ci-après :

Sur la société « Contrôle financier » elle-même

En annonçant un numéro d’enregistrement (le n° 72183) qui lui correspondrait au Registre des agents financiers (Regafi), l’entité « Contrôle financier » pousse à s’assurer de sa légalité et de sa régularité d’existence en France d’une part, et d’autre part, cherche à démontrer qu’elle est digne de confiance. Cette informations est-elle vraie ?

A l’issue de nos recherches, nous pouvons affirmer, qu’il n’existe aucune entité de ce nom qui soit enregistrée au Regafi. Cette découverte laisse ainsi croire qu’il s’agit d’un jeu auquel elle se livre pour tromper la vigilance et arnaquer le client qui manque de s’informer sur elle. D’où sort alors ce numéro d’agrément ? Une simple invention ou une tentative d’usurpation ?  La réponse se trouve dans le projet de protocole d’accord que l’intéressé a bien voulu  soumettre à votre appréciation.

Par ailleurs, qu’est-ce qui peut justifier qu’une entité du secteur financier, ne puisse pas laisser des éléments de référence sur elle, notamment, un site internet, pour permettre à son client de s’informer sur elle ? Loin d’être un oubli, il ne s’agit que de l’expression d’une ruse qui vise à dissimuler la vraie nature qui pourrait freiner son action trompeuse et dolosive.

Dans le projet de protocole d’accord

Dans le projet de protocole d’accord, l’entité « Contrôle financier » mentionne le nom d’une autre entité connue sous le nom de «1st option Financial consultants Ltd» à qui elle attribue le rôle de contrôleur. A l’issue des vérifications, cette dernière existe réellement et est reconnue par les  pouvoirs publics parce qu’enregistrée au Registre des agents financiers. Le numéro d’agrément que tente d’utiliser la fausse entité « Contrôle financier » est celui correspondant à  « 1st option Financial consultants Ltd ». Loin d’un simple hasard, cette technique de couverture n’est rien d’autre qu’une usurpation d’identité consistant à identifier une vraie structure, à fournir des informations sûres portant sur elle pour détourner l’attention des uns et des autres.

La société usurpée

Faut-il signer le projet de protocole d’accord ?

Mr Thomas, sans risque de vous induire en erreur, je pus vous assurer que vous n’avez aucun intérêt à poursuivre vos échanges avec Monsieur A. SCHWERTZ de la fameuse entité « contrôle financier ». Je vous invite non seulement à ne donner aucune suite à son message, mais aussi à ne donner aucune valeur à un tel projet de protocole d’accord qui, si vous n’y prenez garde, risquerait de devenir votre pire cauchemar.

Broker Defense Si vous êtes victime de cette entité, nos avocats référents ont déjà mis en place des démarches sur le plan pénal et sur le plan civil dans le cadre de ce type d’escroquerie. Plusieurs recours sont envisageables et des fonds ont pu être récupérés grâce à l’action des avocats de BROKER DEFENSE. N’hésitez pas à nous contacter au +33 (0) 9 77 218 278 ou via notre formulaire afin que nous puissions dans un premier temps étudier et échanger gratuitement sur votre litige.

Check and Pay : service de vérification Pour éviter à l’avenir une nouvelle escroquerie financière nous avons mis à votre disposition un service de vérification. Cet outil indispensable s'appelle CHECK AND PAY, avant de faire un virement bancaire ou un paiement CB vous pourrez vous assurer que vous n’êtes pas manipulé par une organisation criminelle.

Un petit click vaut mieux qu’une grande claque

CHECK AND PAY a été développé pour prévenir tous risques d’escroqueries financières.

Marc BOUZY

Un article de
Marc BOUZY

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicités

Offres spécifiques en matière de gestion des litiges dans le domaine de l'investissement et des escroqueries financières.

Découvrir les offres

Services de vérifications

Un petit clic vaut mieux
qu’une grande claque


je vérifie

Contactez Broker Defense

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 218 278
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 218 278
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger

Newsletter

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter