Méfiez-vous d’eToro, la plateforme de trading recommandée par Nabilla et Monfils

Actualité,France mai 31, 2018 07:20 aucun commentaire

Après Nabilla qui avait fait la promotion du Bitcoin via son compte Snapchat en janvier dernier, c’est au tour du tennisman Gaël Monfils de vanter le trading de crypto-monnaies via un partenariat avec la plateforme eToro.

Dans une interview accordée au journal Le Parisien, Gaël Monfils a avoué s’intéresser à la finance et s’être inscrit sur la plateforme eToro. L’Autorité des marchés financiers (AMF) a interpellé le tennisman sur Twitter lui rappelant que le trading de crypto-monnaies est très risqué.

eToro recourt à des stars pour faire parler d’elle

Malgré l’interdiction de la publicité pour les produits financiers les plus risqués, eToro tente de séduire les utilisateurs intéressés par la finance ou les nouvelles technologies en recourant à des stars comme Nabilla ou dernièrement, Gaël Monfils. La plateforme de trading qui rassemble déjà plus de 9 millions d’utilisateurs utilise une méthode particulièrement agressive et qui marque les esprits.

Interrogé par le journal Le Parisien, Gaël Monfils a déclaré : « L’an passé, le frère de ma copine m’a parlé de la plateforme eToro parce qu’on aime bien tout ce qui est bourse, cryptomonnaies, etc. J’ai accroché tout de suite, c’est à la fois simple et précis. (…) Du coup, je me suis mis à investir ». Cette déclaration rappelle celle de Nabilla qui avait incité ses fans à investir dans le Bitcoin via une vidéo postée sur son compte Snapchat. Derrière cette invitation se cachait en réalité un apporteur rémunéré à chaque inscription d’un nouveau client sur eToro.

Monfils se fait reprendre par l’AMF

Le régulateur français n’a pas vraiment apprécié cette publicité pour le trading de crypto-monnaies et les CFD. L’AMF a comme a son habitude utilisé son compte Twitter pour rappeler à l’ordre le tennisman. « Plus facile de gagner des matchs à Roland Garros que de gagner de l’argent en tradant des crypto-actifs ? L’AMF rappelle à Gael Monfils que c’est au mieux très risqué, au pire une arnaque ».

Pour rappel, les CFD correspondent à des instruments financiers à risques que les novices de la finance ont tout intérêt à éviter. eToro propose de parier sur la hausse ou la baisse future d’un actif ainsi que des effets de levier. Avec un tel outil, vos pertes peuvent rapidement dépasser votre mise initiale et vous pouvez vous retrouver endetté vis-à-vis de la plateforme. En effet, eToro axe sa communication sur le grand public alors que les produits qu’elle commercialise sont particulièrement risqués.

Cet articlé a été écrit par Nicolas Gaiardo

Dans le même genre

Une réaction, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter