Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Cryptotrader.app: appel à avis sur cette offre

Cryptotrader.app

Avez-vous eu affaire à Cryptotrader? Cet article pose de nombreuses questions à propos de cette offre de copy trading installée en Estonie.

Résumé de l’article

Cryptotrader.app est détenu par Coin Corp OÜ, une société enregistrée en Estonie, dirigée par Hakim Hachemi, également connu sous le pseudonyme d’Hakim Hauteau. La société, fondée en 2017, est également associée à Trading du Coin Ltd à Hong Kong. Cryptotrader propose du copytrading, où les utilisateurs peuvent synchroniser leurs comptes pour copier les transactions d’autres traders. Cependant, le copytrading comporte des risques et peut être associé à des pratiques douteuses.

Derrière Cryptotrader, une entreprise enregistrée en Estonie: Coin Corp OÜ

Les mentions légales de Cryptotrader.app nous indiquent que ce site appartient à « la société Coin Corp OÜ, immatriculée au registre du commerce d’Estonie sous le numéro 102037803, domiciliée à Harju maakond, 74626 Männimäe, Estonie ».

Vous réclamez justice?
Vous cherchez d’autres utilisateurs de ce service ?

CRYPTOTRADER.APP ne vous satisfait pas et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Vous cherchez d’autres personnes dans cette situation ? Remplissez ce formulaire pour être mis en contact avec d’autres clients insatisfaits et accéder une offre de conseil juridique.

Mise en relation avec d’autres utilisateurs

Il est insuite indiqué que « le directeur de la publication est Monsieur Hakim Hachemi ».

Cryptotrader
Mentions légales du site Cryptotrader.app

C’est un nom que nous connaissons déjà. En effet, nous avons déjà évoqué Hakim Hachemi dans cet article consacré à Tradingducoin.com en révélant que Trading du Coin avait confié 10 millions d’euros à FTX et ne les voyait pas revenir…

Le nouveau business d’Hakim Hachemi, alias Hakim Hauteau

Tradingducoin.com avait choisi de quitter Binance pour FTX comme prestataire extérieur, sans doute attiré (comme beaucoup d’autres), par de juteuses commissions d’apporteurs d’affaires. Et puis FTX s’est effondré. Et nous avons découvert les fraudes massives commises de FTX.

Hakim Hachemi, alias Hakim Hauteau Cryptotrader
L’une des rares photos disponible d’Hakim Hachemi, alias Hakim Hauteau

Or, Trading du Coin appartenait déjà à Coin Corp OÜ, cette société estonienne également propriétaire de Cryptotrader.app. Cette société a été fondée en 2017 par Hakim Hachemi. Personnage particulièrement discret, Hakim Hachemi utilise aussi le pseudonyme d’Hakim Hauteau. Il est diplomé de l’école des Mines de Saint-Etienne. Il a aussi été lié à une société enregistrée à Hong Kong, « Trading du Coin Ltd ».

On retrouve pareillement ces noms sur les mentions légales de cryptoactu.com.

Cryptotrader propose un service de copytrading

Pour développer ses offres de trading, Coin Corp OÜ a fait appel aux services d’un certain Benjamin Lefebvre, « Freelance Full Stack Developer » et « Senior mobile and backend developer » en freelance « Coin Corp OÜ » de 2019 à 2023.

Benjamin Lefebvre Cryptotrader
Profil Linkedi de Benjamin Lefebvre.

Chez Coin Corp OÜ, il a été en charge de la « gestion de portfolio crypto connectée à différents exchanges de cryptomonnaie » ou encore de la « migration de la partie trading de l’app vers un service et création d’un service de trading automatisé (copytrading) et de plusieurs autres services (réception de signaux de trading, déclaration de taxes, …) ».

« Déléguez le trading de vos cryptomonnaies », c’est ce que propose Cryptotrader, « en synchronisant vos comptes à l’application CryptoTrader ».

Les dangers du copytrading

Copytrading: le mot est lâché. « Le copy trading permet aux individus sur les marchés financiers d’automatiquement copier les positions ouvertes et gérées par d’autres individus sélectionnés. »

En 2014, le gendarme financier britannique a alerté sur le développement du Copy trading, en indiquant que cette pratique lui semblait avoir pour objectif de contourner les obligations légales concernant les gestionnaires de fortune pour compte de tiers. La FCA « considère que les entreprises proposent le copy trading pour être effectivement des gestionnaires d’investissement non réglementés » peut-on lire sur Wikipedia.

En effet, nous alertons régulièrement sur ce danger inhérent au copy trading. Ceux qui proposent du copy trading vantent leurs services et leurs performances et se déchargent des risques. Ils ont souvent des conflits d’intérêt inavoués puisqu’ils imposent l’ouverture d’un compte chez un courtier de leur choix.

Vous réclamez justice?
Vous cherchez d’autres utilisateurs de ce service ?

CRYPTOTRADER.APP ne vous satisfait pas et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Vous cherchez d’autres personnes dans cette situation ? Remplissez ce formulaire pour être mis en contact avec d’autres clients insatisfaits et accéder une offre de conseil juridique.

Mise en relation avec d’autres utilisateurs

Considérer le trading comme une escroquerie légale, pourquoi?

Depuis plus d’une décennie, le trading sur les marchés financiers et en bourse constitue un terrain fertile pour d’importantes escroqueries ciblant essentiellement les petits investisseurs incités à embrasser le métier de trader. 7 milliards d’euros ont ainsi été soustraits aux épargnants français, probablement davantage. Attirant l’investisseur par la promesse de gains importants, ils le poussent à engager des sommes conséquentes sur des positions à haut risque, conduisant invariablement à la perte de son capital, quelle que soit sa formation.

Le nombre sites proposant du trading augmente car chaque plateforme ou courtier récupère les sommes perdues par les traders. Cela est particulièrement vrai pour le trading de Forex et des CFD (consulter notre lexique pour les définitions). Le Forex concerne le marché des changements de monnaies, tandis que les CFD permettent de spéculer sur l’évolution de la valeur d’actifs, y compris des actions. La situation est semblable pour les options et les contrats à terme, encore plus complexes.

En effet, dans le cas du Forex et des CFD, une plateforme de trading opère comme une bourse non centralisée, contrairement aux marchés d’actions. Autrement dit, la plateforme doit trouver par elle-même une contrepartie pour chaque transaction parce que le trader ne devient pas propriétaire réel d’un actif, mais s’engage sur la variation de son prix suite à un événement.

Les similitudes entre trading, casinos, Forex, jeux d’argent, CFD, options… Qu’en est-il?

La pratique du trading s’apparente davantage à une plateforme de paris plutôt qu’à un marché d’échange d’actifs tangibles. La plateforme peut soit trouver un autre utilisateur prenant une position opposée sur une opération, soit chercher des contreparties ailleurs dans le monde, ou même prendre position contre ses propres clients.

Les plateformes de trading disposent d’une information capitale : la majorité des traders sont inefficaces, perdant leur mise dans 90% des cas, comme l’illustre une étude de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). En connaissant l’inefficacité de ses clients, une plateforme peut préférer se positionner comme contrepartie, augmentant ses chances de récupérer les pertes à leur place.

Ainsi, le fonctionnement des plateformes de trading est similaire à celui des casinos et des jeux d’argent, sans différence notable. Les mêmes ressorts psychologiques sont exploités. Beaucoup de soi-disant experts proposant des formations au trading ont compris cette similitude, affirmant qu’une éducation spécifique permet de rentabiliser son investissement dans le trading.

L’efficacité réelle de la formation en analyse technique et stratégie de trading

Même avec une formation, un trader perdra la majorité du temps. Ce fait est reconnu par les professionnels de la finance, et de nombreux particuliers en ont fait l’amère expérience. Ces formateurs, qui vivent majoritairement de leurs cours plutôt que du trading, vendent pourtant l’illusion de profits assurés par le biais de leurs enseignements, souvent à des prix exorbitants. Prendre un tel risque financier par le trading, surtout avec l’utilisation de l’effet de levier qui peut amplifier les pertes, ne devrait jamais être considéré comme un investissement sûr ou traditionnel. Le trading est synonyme d’un risque élevé de perte.

Corrélations entre activités de trading et criminalité organisée

Les plateformes de trading peuvent être régulées ou non régulées. L’existence d’un cadre réglementaire européen permet à celles qui sont régulées de proposer légalement leurs services dans toute l’Union européenne, y compris en France.

Malheureusement, certains pays peu scrupuleux adoptent des régulations laxistes pour attirer des acteurs malveillants, qui exploitent ces faibles contrôles pour soutirer de l’argent aux investisseurs d’autres pays européens, dont la France. Chypre est souvent citée comme exemple de ce phénomène, concentrant un grand nombre de plaintes auprès de l’AMF. Les plateformes non régulées, agissant en toute illégalité, sont systématiquement associées à des escroqueries. Un trader averti évitera toujours de recourir à une plateforme de trading non régulée.

Pour saisir l’étendue de l’escroquerie dans le secteur du trading aux dépens des petits investisseurs, nous recommandons la lecture de cette investigation approfondie publiée par le Times of Israël. Elle explique clairement pourquoi le trading destiné aux particuliers ressemble plus à un casino qu’à un investissement financier sérieux. Cet article et d’autres dévoilent les liens entre le trading, les jeux d’argent et les réseaux de criminalité organisée.

Attention si vous êtes contacté au nom de Warning-Trading.com

Nous faisons régulièrement face à des tentatives d’usurpation d’identité par des escrocs gênés par nos actions et publications. Ces tentatives visent à nous discréditer de diverses manières. Pour connaître l’étendue de ce phénomène, nous vous invitons à lire cet article.

Des individus malintentionnés contactent parfois leurs victimes en se faisant passer pour Warning-Trading.com et prétendent pouvoir les aider à récupérer leur argent. Certains parviennent à escroquer une seconde fois leurs victimes, leur faisant croire qu’ils disposent des moyens nécessaires pour récupérer leur mise. C’est ce que l’on appelle la « double peine », l' »arnaque à la récupération de fonds » ou encore « l’arnaque de l’arnaque ». Si vous êtes contacté de cette façon, ne donnez pas suite. Il s’agit d’une escroquerie. Nous sommes un site d’information financière rémunéré principalement par la publicité. Lorsque nous contactons des victimes, c’est exclusivement en vue de rédiger des articles.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.