Asia Plantation Capital (asiaplantationcapital.com): des victimes françaises se regroupent

Enquêtes et Décryptages Philippe Miller Publié le 30 août 2022 à 09:44    Temps de lecture: 10 min
Asia Plantation Capital
Le groupe créé en 2008 proposait d'investir dans des plantations de bois précieux | Warning Trading

La société créée en 2008 fait l’objet de plaintes en Malaisie. En France, des investisseurs commencent à se regrouper.

Un projet d’investissement dans la plantation d’Aquilaria

Des Français ayant investi chez Asia Plantation Capital se rebiffent à la suite des mauvaises nouvelles annoncées par le groupe. En effet, cette entreprise asiatique serait en très mauvaise posture à la suite de sécheresses catastrophiques.

Asia Plantation Capital est une société créée en 2008 à Singapour pour investir dans la culture d’un bois précieux issu de l’Aquilaria produisant des résines rares. Le groupe achète des terrains et plante en Malaisie, à Sri Lanka, en Afrique (pour développer la culture de la noix de coco), en Suisse ou encore en Thaïlande ou la société aurait déménagé son siège social. Asia Plantation Capital aurait réussi à lever plus de 600 millions de dollars. En 2017, elle est déclarée “société de l’année” par The European Magazine.

Extrait du whois du site asiaplantationcapital.com. Le registrant s’appelle Neil Macvicar et le siège est à Singapour.

Vous en savez plus sur cette entité ou sur cette personne ? Veuillez utiliser ce formulaire pour entrer en contact avec un de nos journalistes, ou si vous avez besoin d'une communication plus sécurisée, contactez-nous à l'aide de l'application Signal +33 6 33 78 33 78. Aucun système n'est sécurisé à 100%, mais Signal peut être utilisé pour protéger votre identité en utilisant un cryptage de bout en bout.

Asia Plantation Capital aux abonnés absents

Hélas, tout ne s’est pas passé comme prévu.

D’après un autre article, asiaplantationcapital.com aurait “perdu des dizaines de millions de dollars après l’échec massif de ses opérations de bois d’agar”. Elle met en cause une sécheresse historique imprévisible. Déjà en 2020, la société avait exprimé ses craintes sans renoncer pour autant à ses investissements.

En avril 2022, des investisseurs malaisiens lancent l’alarme. 23 millions de Ringgit, la monnaie locale, soit près de 5 millions d’euros, manquent dans la comptabilité du groupe. Les investisseurs pressent les autorités locales d’enquêter. Mais rien ne se passe, malgré une ordonnance judiciaire.

asiaplantationcapital.com
Titres de la presse malaysienne dénonçant la déconfiture de asiaplantationcapital.com

La presse locale avait publié des informations alarmistes quelques semaines auparavant et Asia Plantation Capital avait réagi en menaçant le journal MalaysanNow de procédures judiciaires en diffamation.

Sur un forum, les témoignages de victimes de commencent à s’étaler depuis le début de l’année

asiaplantationcapital.com
Extrait d’un forum regroupant des victimes d’Asia Plantation Group.

Le site internet du groupe, asiaplantationcapital.com, n’affiche plus de contenu depuis quelques mois. Nous avons essayé de contacter des employés du groupe via leurs adresses mails professionnelles (@asiaplantationcapital.com) et nous avons reçu des messages d’erreur. On dirait que Asia Plantation Capital a subitement disparu. Son CEO, Gary Crates, est aux abonnés absents.

Gary Crates

En juillet 2022, certains investisseurs d’APC en Malaisie ont reçu un message indiquant qu’Asian Plantation Capital devenait “Agarwood Originals Malaysia”. Mais agarwoodorginals.my, le site internet supposé de cette nouvelle entité, n’affiche pas non plus de contenus.

http://agarwoodorginals.my/
Extrait d’un PDF annoncant la transformation de la filiale malaisienne en “Agarwood Originals Malaysia”

“Fragrance du Bois”, la succursale française d’APC

Des épargnants ont investi chez Asia Plantation Capital en France et en Suisse. Difficile de déterminer leur nombre et les montants en jeu.

Pour recruter des investisseurs, le groupe a joué la carte de la sous-traitance et du réseau. Elle a ouvert des bureaux en Suisse où elle a établi son QG. En France, on ne lui connaît qu’une seule structure juridique: “Fragrance du bois limited”, fondée à parts égales par David Linell et Barry Rawlinson en 2015. La société a son pendant en Angleterre, Fragrance du Bois (UK) Limited.

Asia Plantation Capital Fragrance des bois
Extrait des statuts de Fragrance du bois

Marié à une Thaï, Linell réside en Thaïlande. Barry Rawlinson est né à Jersey et habite à Sri Lanka, non loin de l’aéroport de Colombo. Linell a dirigé à plusieurs dizaines de sociétés installées dans le monde entier, 53 rien qu’en Angleterre! En 2017, Rawlinson a revendu ses parts de la structure française à Linell. En 2020, elle a été radiée d’office du registre du commerce.

Un réseau d’apporteurs d’affaire et pas de salariés

Pour recruter des investisseurs, le groupe est passé par des réseaux d’apporteurs d’affaire décentralisés et indépendants, ce qui n’est pas pour rassurer. Ils sont majoritairement basés dans la région nantaise et en Suisse.

Ainsi, Sandra Motsch Soulard (“Compliance & Sales administration Manager Europe” à Saint-Sébastien-sur-Loire), Faustine Brémond (qui se présente comme CGP), Mounir Ben Said (“business development” à Nice), Sabine Formisano (“business development”), Walter Ricardo Castillo (“appointed Representative” à Montreux en Suisse), Alice Proudhon (“intermédiaire commercial” à Carouge en Suisse, qui a supprimé son profil Linkedin depuis la publication de cet article), Véronique Liard-de Cordes (“agent Benelux” à Brussel)…

Stéphane Sintes Aquilaria et Cannabis thérapeutique

Basé en Thaïlande, Stéphane Sintes aurait joué un rôle important. Sur son profil Linkedin, il n’indique pas avoir travaillé pour APC en particulier mais pour “Plantation Group”, de 2015 a 2021. En 202Z, il a fondé Oiltech+ et CannaTech+. Les URL oiltechplus.com et cannatechplus.com ont bien été réservée mais elles n’affichent pas de contenus. Cannatechplus est “spécialisé dans la production de CBD et de cannabis à usage médical”. Il prévoit l’installation de cliniques en Thaïlande en 2023.

Stéphane Sintes APC
Extrait du profil Linkedin par Stéphane Sintes

Stéphane Sintes avait recruté une assistante franco-thaï, Janjira Avanzato. Ancienne étudiante à Blagnac, elle avait été interviewée dans la Dépêche en 2021 pour raconter le déroulement de la crise du Covid en Thaïlande.

Sintès travaillait avec un certain Henri Dupont-Madinier, conseiller patrimonial basé en Malaisie et employé par kirafinance.com. Dupont-Madinier ne se présente pas sur son profil Linkedin comme travaillant directement pour APC. kirafinance.com est un nom de domaine acheté il y a 300 jours environ mais qui n’affiche pas de contenu.

Henri Dupont-Madinier
Extrait du profil Linkedin d’Henri Dupont-Madinier

Un spécialiste des cryptos apporteur d’affaire pour APC

L’un des membres de ce réseau sort du lot. Sébastien Gouspillou est “European Development Director”. C’est surtout un personnage médiatique régulièrement invité sur les plateaux de télévision pour parler cryptomonnaies car il est l’un des fondateurs de BigBlock Datacenter à Nantes.

Sébastien Gouspillou Asia Plantation Capital
Extrait du profil Linkedin de Sébastien Goupsillou

Recruté pour trouver des clients en France depuis la Suisse, il a pris ses distance avec Asia Plantation Capital en 2017, constatant que le groupe ne se conformait pas aux dispositions de la loi Sapin 2, votée en 2016. “A partir de 2017, ma passion du bitcoin a pris le dessus” nous a-t-il expliqué par téléphone.

Asia Plantation Capital essaye d’obtenir un agrément AMF

Eric Charuel, un apporteur d’affaire collaborateur du groupe, avait été chargé de préparer un dossier de candidature pour permettre à APC de se mettre en conformité avec la nouvelle législation. Celle-ci venait réglementer une catégorie d’investissement en “biens divers” ou “biens atypiques”.

Cette catégorie fourre-tout regroupait tous les investissements trop marginaux ou originaux pour que le législateur aie pris autrefois la peine de leur attribuer une réglementation particulière. Cette catégorie a fait l’objet de quelques scandales retentissant comme l’affaire Aristophil, qui ont poussé le législateur à mettre de l’ordre. Désormais, ceux qui proposent des investissements en biens atypiques doivent d’abord y être autorisés par l’AMF. Actuellement, la liste compte 8 acteurs autorisés, 7 dans le domaine du vin et des spiritueux et un dernier dans le domaine de l’élevage.

APC, donc, a élaboré deux ans durant un dossier de candidature. L’agrément aurait achoppé sur des questions d’assurances, insuffisantes aux yeux de l’AMF. A partir de 2019, APC jette l’éponge.

Eric Charuel se dit convaincu du sérieux et de la bonne foi de l’entreprise. Les causes avancées pour expliquer sa déconfiture ne l’ont pas du tout surpris. Il déplore seulement “un manque total de communication”. Lui même a découvert du jour au lendemain que son adresse mail APC ne fonctionnait plus et que le site était suspendu, début 2022. Aucune explication n’a été donnée. “Si c’est une arnaque, c’est une énorme déception”, conclue-t-il.

Arnaque subtile ou vraie banqueroute?

Comment interpréter la déconfiture d’Asia Plantation Capital?

Le groupe a-t-il proposé un investissement risqué, comme tous les investissements, et sa faillite serait banale?

Ou bien cette faillite sert-elle à dissimuler une escroquerie en bande organisée sophistiquée pour faire admettre leur perte par les investisseurs? Cela s’est déjà vu. Dans des arnaques complexes, une activité économique est effectivement développée. Mais elle s’avère anecdotique et ne sert qu’à inspirer la confiance, prouver que l’argent est réellement investi et continuer à récolter des fonds.

“Les plantations ont vraiment existe : elles ont ete visitees par certains clients et par de potentiels partenaires/apporteurs d’affaires, parfois tous frais payes par APC pour impressionner et rassurer. Il existe cependant un doute sur le fait que la quantite d’arbres correspondait bien au nombre de lots de tous les clients, ou bien si de memes lots ont ete vendus plusieurs fois a des clients differents (avec delivrance de certificats differents)”.

Une victime d’APC

Asia Plantation Capital peut donner cette impression. Le groupe a diffusé des photos et des vidéos qui donnent à penser que les investissements ont été réellement réalisés. Mais leur qualité est tellement faible et leur suggestivité tellement caricaturale que l’on est pris d’un doute. Depuis 2 ans, plus aucune vidéo n’est publiée sur la chaîne Youtube du groupe.

Vidéo de promotion d’Asia Plantation Capital

De même, les circuits de commercialisation de ces investissements en Europe sont tellement peu professionnels et hors des cadres régulés que le doute continue d’être nourri.

Si vous êtes l’un des investisseurs, n’hésitez pas à nous contacter pour nous apporter votre témoignage.

Voulez-vous être mis en relation avec d'autres clients ou utilisateurs ?

Vous utilisez les services de ASIA_PLANTATION_CAPITAL et vous souhaitez être mis en relation avec d’autres utilisateurs ? Laissez-nous vos coordonnées en remplissant ce formulaire et vous serez mis automatiquement en contact.

Philippe Miller

Cet article a été écrit par Philippe Miller
Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Andrea
Andrea
1 mois il y a

There are many HK investors in the same situation…

David XXXXXXXXX
David XXXXXXXXX
15 jours il y a

May investors in Mainland China too, including French and other nationalities of expatriates.

marie
marie
4 jours il y a

faustine bremond ancienne apprteuse d’affaire, CDG, travaille aujourdhui chez tallebz bretagne

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x