Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Marc Blata poursuivi pour arnaque au copy trading plonge en interview

Marc Blata Elise Lucet

Dans cette interview, Marc Blata n’a pas réussi à dissimuler son mépris de ses abonnés.

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

Résumé de l’article

Très actif sur les différents réseaux sociaux, Marc Blata a fait croire à ses 4 millions d’abonnés que le copy-trading les rendrait riches. À son audience, il a présenté le copy-trading comme étant l’art du « copier, coller et encaisser ». Ses followers étaient loin de s’imaginer que les vidéos et les hashtags que partageait la célébrité sur YouTube, Insta et autres pages de réseaux sociaux étaient du fake.

Ayant finalement essuyé des pertes allant de 500 à 29 000 euros, bon nombre des abonnés de Marc Blata ont réalisé qu’ils ont été victimes d’une arnaque et ont porté plainte contre lui en France pour arnaque et escroquerie en bande organisée. Invité par Élise Lucet dans l’émission Cash Investigation pour laver sa réputation salie par le scandale, l’influenceur se mélange les pédales et clash les « idiots » que sont ses followers.

Pour rejoindre les autres victimes de cette arnaque, rejoignez le forum.

Les fausses promesses d’argent facile de Marc Blata révélées au grand jour

Pour monétiser sa notoriété sur les réseaux sociaux, Marc Blata s’était proclamé conseiller en investissement pour se relever après le Covid-19. Résidant à Dubaï, il a mené ses millions de followers en bateau, affichant une fake life pour asseoir son influence sur les réseaux sociaux.

Contacté à neuf reprises sur une durée de 9 mois, Marc Blata a décliné toutes les invitations de Cash Investigation, sauf celles-ci. C’est le 4 avril dernier que l’influenceur aux 4 millions de followers sur ses comptes de réseaux sociaux a fini par répondre. Malheureusement, l’influenceur web n’a pas pu expliquer pourquoi il n’avait pas prévenu ses abonnés du danger du copy trading.

Personne n’aurait jamais dû écouter les conseils qu’il partageait sur ses comptes Instagram, YouTube, Facebook, tiktok, etc. Marc Blata a confié qu’il s’est lancé dans le copy trading pour « gagner beaucoup d’argent et remonter la pente » après le Covid-19.

Il a poursuivi cette « carrière » en se lançant dans le conseil en investissement sur les principaux réseaux sociaux. Il a su développer sa présence sur les réseaux sociaux, développer sa communauté et augmenter l’engagement, atteignant un nombre d’abonnés supérieur à 4 millions.

Et si plusieurs de ses abonnés crient désormais à la fraude et à l’arnaque, Marc Blata se déclare innocent. Il leur rappelle aussi que « les gens à qui je m’adresse me ressemblent » parce qu’« on est le reflet de ce qu’on regarde ».

Blata traite ses abonnés d’idiots pour avoir perdu 30 000 euros en suivant ses conseils

En promouvant le copy-trading sur Instagram, Facebook, YouTube, etc., Marc Blata a caché à ses followers qu’ils avaient 80% de chance de perdre leur argent. Interrogé par Élise Lucet sur les raisons de son silence envers les millions de membres qui forment sa communauté, le grand influenceur du web affirme ce qui suit.

« Si vous regardez quelqu’un qui est en train de faire un gâteau, elle ne va pas vous expliquer que la farine, ça s’achète au supermarché, que c’est blanc et c’est poudreux ».  Tentant maladroitement de se défendre face aux questions d’Élise Lucet, Marc enchaîne avec une deuxième métaphore, essayant de rapprocher le copy-trading du chocolat.

Il déclare que « moi aussi ça m’énerve beaucoup de savoir que le chocolat, ça fait grossir et pourtant c’est tellement bon. Vous savez, moi aussi j’ai perdu de l’argent ».

Marc Blata renchérit en rappelant que « le chocolat, c’est tellement bon, mais ça fait grossir. Le copy trading, ça peut vous faire gagner beaucoup d’argent, mais ça peut aussi vous en faire perdre ».

Un abonné de Marc a affirmé avoir perdu 29 000 euros en suivant les conseils qu’il partageait sur les réseaux sociaux. L’influenceur l’a clashé en direct en affirmant que « c’est un idiot » et en précisant que « mes abonnés, je ne les choisis pas. Mes abonnés, ils me critiquent, ils m’insultent, etc. Il y a des idiots dans mes abonnés… ».

Cynique et condescendant, Marc Blata s’est enfoncé par ses interventions maladroites, créant une déception qui s’est rapidement propagée sur une multitude de pages Facebook, Instagram, YouTube et autres réseaux sociaux sur lesquels il est présent.

Marc Blata rentrera-t-il en France pour être entendu par la police française ?

Pour le moment, Marc Blata fait l’objet de deux procédures judiciaires devant la justice française. En janvier 2023, le collectif d’Aide aux victimes d’influenceurs (AVI) avait déjà déposé une plainte contre lui et sa femme, Nadé Blata. Le couple était accusé pour escroquerie en bande organisée et pratique commerciale trompeuse. La procédure judiciaire est toujours ouverte devant le parquet de Paris.

Cette fois-ci, Marc Blata est poursuivi par un collectif de 150 personnes ayant perdu entre 500 et 29 000 euros. Ils ont porté plainte contre lui devant le parquet de Paris pour escroquerie en bande organisée. Ils affirment que l’influenceur aux plus de 4 millions d’abonnés aurait abusé de leur confiance en les poussant à faire des placements risqués.

Sa formule « copiez, collez, encaissez » avait convaincu beaucoup de ses followers. Il leur envoyait des positions financières qu’ils devaient tout simplement copier et coller pour gagner de l’argent chaque jour.

Même s’il affirme que « Vous voulez que je vous dise quoi ? Je sais ce que j’ai fait. Je n’ai rien fait. », Marc risque une condamnation à 10 ans d’emprisonnement. À la question de savoir s’il rentrerait en France pour se défendre devant la justice française s’il était convoqué, Marc répond: « Pourquoi pas ? Je répondrai aux gens qui ont l’autorité compétente ».

Vous êtes victime de cette arnaque ? Obtenez justice !

Influenceurs sur les réseaux sociaux : être ou ne pas être de leurs « idiots » ?

Ce n’est pas la première fois que des internautes perdent des centaines d’euros par la faute d’influenceurs du web qui utilisent Facebook, Instagram, YouTube et autres réseaux sociaux pour leurrer des millions d’utilisateurs. Les médias sociaux permettent à certains annonceurs, marques ou célébrités de publier des contenus avec des objectifs cachés.

Quand on recherche le hashtag Marc Blata sur les réseaux sociaux par exemple, on s’étonne de remarquer combien de fois il s’est fait passer pour un véritable expert en investissement financier. C’est vraiment « idiot », pour reprendre les termes de Marc Blata, de suivre ce genre de personnes qui utilisent le partage de photos et de vidéos sur les réseaux sociaux pour masquer leurs véritables intentions.

Marc Blata est l’une des premières personnalités à avoir été inscrite sur notre liste noire des influenceurs et apporteurs d’affaire d’arnaque pyramidale et revenus passifs.

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Vous pensez être victime d’une escroquerie ? Obtenez des conseils pour obtenir réparation.

Obtenir de l’aide !

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin