L’AMF inflige 150 000 euros d’amende à Inocap Gestion

Police et Justice Philippe Miller Publié le 23 décembre 2022 à 11:31    Temps de lecture: 2 min
Inocap Gestion AMF
L'AMF relève beaucoup de manquements de la part d'Inocap Gestion. | Warning Trading

La Commission des sanctions de l’AMF sanctionne Inocap Gestion pour des manquements à ses obligations professionnelles

“procédure de gestion du risque de liquidité” inadapté

Inocap gestion s’en sort bien avec 150 000 euros d’amende alors que 150 000 euros avaient été requis. La juridiction administrative statuait sur des faits remontant à la période 2017-2020.

La Commission a d’abord retenu que la procédure de gestion du risque de liquidité de la société dirigée par Olivier Bourdelas et Pierrick Bauchet n’était ni adaptée ni opérationnelle et que la société avait manqué à son obligation d’établir et de maintenir opérationnelle une fonction de conformité efficace pour gérer ce type de risque.

Cette décision peut faire l’objet d’un recours.

Voulez-vous être mis en relation avec d'autres clients ou utilisateurs ?

Vous utilisez les services de INOCAP_GESTION et vous souhaitez être mis en relation avec d’autres utilisateurs ? Laissez-nous vos coordonnées en remplissant ce formulaire et vous serez mis automatiquement en contact.

Lacune dans la détection et d’encadrement des abus de marché

La Commission a ensuite considéré que le dispositif de détection et d’encadrement des abus de marché de la société de gestion n’était pas opérationnel car il ne précisait pas les conditions de sa participation à des sondages de marché et ses conséquences.

Défaut d’obligation de vigilance et de remontée d’informations

La Commission a également retenu que ce dispositif n’avait de facto pas été respecté après avoir relevé que la société avait manqué tant à son obligation de vigilance et de remontée d’informations qu’à son obligation de ne pas procéder à des transactions sur des titres mentionnés dans la liste des titres interdits et que le responsable de la conformité et du contrôle interne avait manqué à son obligation de centraliser les informations en matière d’abus de marché.

Lutte contre le blanchiment d’argent lacunaire

La Commission a également estimé que la procédure de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (LCB-FT) de la société, sa cartographie des risques et sa procédure d’entrée en relation étaient insuffisantes pour identifier et évaluer les risques de blanchiment des capitaux, tels que ceux relatifs à l’identification des clients ou des bénéficiaires effectifs et à la détection des personnes politiquement exposées.

Enfin, la Commission a considéré que la société de gestion n’avait pas respecté son obligation de disposer d‘une procédure opérationnelle pour actualiser la connaissance clients pendant la relation d’affaires.

Retrouvez l’actualité les autres sanctios de l’AMF dans notre rubrique spécialisée.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin
Philippe Miller

Cet article a été écrit par Philippe Miller
Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

VOTRE BILAN PATRIMONIAL GRATUIT
La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x