Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Perquisition au domicile du fondateur de Kraken, Jesse Powell

Kraken FBI

Après les scandales Binance et FTX, c’est au tour de Kraken dont le fondateur fait l’objet d’une enquête pour piratage informatique contre une association.

Le FBI enquête sur Jesse Powell pour piratage d’une association

En mars dernier, le domicile du co-fondateur et actuel président de l’échange de cryptomonnaies Kraken a été perquisitionné par le Federal Bureau of Investigation (FBI). Cette action faisait suite à une enquête accusant Jesse Powell de piratage informatique à l’encontre de l’association à but non lucratif Verge Center for the Arts.

Jesse Powell avait fondé cette association en Californie en 2007, mais ses relations avec les autres membres se sont détériorées au fil du temps. L’année dernière, il a été évincé du conseil d’administration du centre artistique pour avoir enfreint les règles majeures de l’organisation.

FBI Kraken
Sceau de FBI

En réponse, J. Powell a restreint l’accès du centre à ses emails, à son site web et à son système de messagerie interne. Selon l’avocat du centre artistique, il aurait également accédé illégalement à des informations confidentielles de l’organisation.

Vous réclamez justice?
Vous cherchez d’autres utilisateurs de ce service ?

KRAKEN ne vous satisfait pas et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Vous cherchez d’autres personnes dans cette situation ? Remplissez ce formulaire pour être mis en contact avec d’autres clients insatisfaits et accéder une offre de conseil juridique.

Mise en relation avec d’autres utilisateurs

Kraken se veut rassurante

L’enquête du FBI est en cours depuis l’automne 2022, et lors de la perquisition de son domicile, plusieurs appareils électroniques ont été saisis. Pour l’instant, Jesse Powell n’a pas été accusé de crime par les procureurs.

Les utilisateurs de la plateforme Kraken peuvent être rassurés, car un porte-parole de l’échange a affirmé que cette affaire n’a aucun lien avec l’entreprise ni avec ses activités. Parallèlement, l’avocat de Jesse Powell a confirmé qu’une enquête avait été lancée par les procureurs de Californie du Nord, tout en niant toute implication de son client dans cette affaire liée à son activité professionnelle.

Kraken est une plateforme web d’échange de cryptomonnaies fondée en 2011 et ayant son siège à San Francisco. Son PDG est Jesse Powell. L’échange permet des transactions entre cryptomonnaies et monnaies fiduciaires, et il fournit également des informations sur les prix aux utilisateurs du terminal Bloomberg. Depuis 2021, Kraken est accessible aux résidents de 176 pays et propose une sélection de 40 cryptomonnaies disponibles pour le commerce.

En avril 2014, Kraken est devenu l’un des premiers échanges de bitcoins à être coté sur Bloomberg Terminal, renforçant ainsi sa présence sur les marchés financiers.

En février 2019, Kraken a annoncé avoir réussi à lever 100 millions de dollars lors d’une offre directe à ses plus gros clients, ce qui a évalué l’entreprise à 4 milliards de dollars.

Kraken et la régulation américaine: une histoire conflictuelle

Bien que le FBI ne semble pas enquêter sur les activités spécifiques de l’entreprise Kraken, la Securities and Exchange Commission (SEC) a déjà pris des mesures à l’encontre de cet exchange de cryptomonnaies par le passé.

Au cours de cette année uniquement, alors que les sociétés Binance et Coinbase ont été accusées de proposer des transactions de titres financiers (« securities ») sans autorisation, Kraken, fondée en partie par Jesse Powell, a été contrainte de payer une amende de 30 millions de dollars.

kraken prison

La raison en était que, selon l’institution américaine, Kraken ne respectait pas les lois en vigueur en proposant la vente de titres non enregistrés via son programme de staking. Par conséquent, l’exchange a dû fermer cette fonctionnalité pour sa clientèle américaine.

2022: une amende à 360 000 dollars contre Kraken

En outre, en 2022, le Trésor américain a imposé une amende de 360 000 dollars à l’entreprise pour non-respect des sanctions économiques internationales des États-Unis. En effet, l’exchange était accusé d’avoir continué de fournir ses services à des citoyens iraniens.

Que ce soit Kraken, Binance, Coinbase ou d’autres entreprises du secteur des cryptomonnaies, de nombreuses sociétés connaissent les risques liés à la régulation de leur domaine d’activité. Malgré les opportunités offertes par ce secteur en pleine croissance, le manque de législation et les décisions arbitraires de la SEC sont critiqués pour leur impact sur l’innovation de cette nouvelle industrie.

Nous publions régulièrement des articles sur des arnaques aux cryptomonnaies. Retrouvez-les dans cette rubrique.

Vous réclamez justice?
Vous cherchez d’autres utilisateurs de ce service ?

KRAKEN ne vous satisfait pas et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Vous cherchez d’autres personnes dans cette situation ? Remplissez ce formulaire pour être mis en contact avec d’autres clients insatisfaits et accéder une offre de conseil juridique.

Mise en relation avec d’autres utilisateurs
Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux

Facebook Twitter Youtube Linkedin

Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux

Facebook-f Twitter Youtube Linkedin

Suivez Philippe Miller sur les réseaux

Twitter Linkedin