L’intensification de la cybercriminalité mondiale

Police et Justice Nicolas Gaiardo Publié le 13 décembre 2019 à 09:19    Temps de lecture: 2 min
| Warning Trading

Entre 2014 et 2017, la cybercriminalité mondiale a évolué de 360 milliards d’euros à 450 milliards d’euros. Quelle est la place de cette cybercriminalité en France? Eclairage sur les tendances et les moyens de contourner ce phénomène prenant une ampleur sans précédent.

Part de la cybercriminalité dans le PIB mondial et le PIB de la France

Selon une étude de McAfee et du CSIS (Center for Strategic and International Studies) datant de 2018, la fourchette de la cybercriminalité mondiale a augmenté de 310-400 millions d’euros en 2014 à 400-538 milliards d’euros en 2017. Finalement, et en moyenne, cette cybercriminalité est passée de 0,5 du PIB mondial à 0,7 du PIB mondial en l’espace de 4 ans.  Soit, une progression de 0,05% par an dans sa part du PIB mondial.

Dans cette étude, il est intéressant de noter que ce coût en pourcentage du PIB est élevé dans les régions développées concentrant 80% du PIB mondial comme l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Asie centrale et l’Extrême-Orient et le Pacifique.

En France, et selon différentes études, la part du PIB accaparé par la cybercriminalité oscillerait entre 0,31% à 0,89%. Avec un PIB de 2017 avoisinant les 2 291 milliards d’euros, on peut déduire que les pertes financières liées à la cybercriminalité en France se situent entre 7,1 et 20,4 milliards d’euros.

Des études prospectives montrant la croissance de la cybercriminalité mondiale

Une autre étude, réalisée par Jupiner Research, affirmait en mai 2017 que la cybercriminalité mondiale couterait, dans le monde, et d’ici à 2019, 540 milliards d’euros par an.

Selon le cabinet d’études britannique, cet accroissement de la cybercriminalité, qui touchera les entreprises et les particuliers, serait porté par l’explosion des objets connectés et de leur faible niveau de sécurité informatique.

Thalès publie un annuaire tactique des attaquants

Face à cette menace, les investigations sur l’identité et les méthodes des groupes d’attaquants sont nécessaires. Récemment, le  groupe Thalès et la société Verint vient de publier un document inédit dans le domaine de la Cyber Threat Intelligence (CTI) dans lequel on retrouve un annuaire tactique des attaquants (.

Le rapport du groupe Thalès offre ainsi une compilation d’informations sur les attaquants les plus présents depuis une dizaine d’années. Ce document est à l’attention des analystes et des directions stratégiques des grands groupes et des institutions. On peut y retrouver les pays ciblés, les secteurs d’activités touchés et les stratégies développées par plus de 60 groupes d’attaquants de haut niveau.

Lire aussi : Arnaque n°566 : Un certain cabinet MAILLARD essaie d’arnaquer d’anciennes victimes de cybercriminalité financière

Nicolas Gaiardo

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo
Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x