Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

La cyberpolice s’attaque à neuf centres d’appels frauduleux à Kiev et à Dnipro en Ukraine

Ukraine police call-center

Une opération de police en Ukraine a permis un vaste coup de filet dans des call-centers dédiés à des arnaques.

Une opération d’envergure contre les fraudeurs

Le département de la cyberpolice de la police nationale ukrainienne a mené une opération de grande envergure pour mettre fin à l’activité de neuf centres d’appels frauduleux à Kyiv et Dnipro le 24 juin 2023. Les centres d’appel étaient impliqués dans divers types d’escroqueries, comme l’offre de faux prêts, d’investissements, d’assurances, de prix de loterie et d’assistance technique. Les fraudeurs ciblaient principalement des citoyens étrangers, notamment des États-Unis, du Canada, de l’Australie et du Royaume-Uni.

Selon la cyberpolice, l’opération a été menée en coopération avec le bureau du procureur général de l’Ukraine et le service de sécurité de l’Ukraine. Les agents des forces de l’ordre ont perquisitionné 18 locaux et saisi plus de 300 ordinateurs, téléphones, cartes SIM, cartes bancaires, documents et argent liquide. Ils ont également arrêté 54 suspects, accusés de fraude, de blanchiment d’argent et de cybercriminalité.

Vous cherchez un avocat ?
Vous avez besoin de conseil juridique ?

Si vous êtes concernés par ce genre de problèmes, nous pouvons vous mettre en relation avec un avocat partenaire qui fait de la publicité sur notre site.

Etre mis en relation avec un conseiller juridique

Une menace croissante de cybercriminalité en Ukraine

Le département de la cyberpolice de la police nationale ukrainienne a été créé en 2015 au sein du ministère ukrainien de l’intérieur. Le département compte jusqu’à 400 agents d’application de la loi et spécialistes de haut niveau, y compris des agents employés dans chaque région de l’Ukraine dans les unités locales de lutte contre la cybercriminalité. Le département est chargé de détecter et d’enquêter sur tous les crimes commis au moyen des technologies de l’information et des télécommunications.

Selon la cyberpolice, la cybercriminalité est l’une des menaces les plus graves pour la sécurité et la stabilité de l’Ukraine et du monde. En 2022, la cyberpolice a enregistré plus de 20 000 cas de cybercriminalité, soit une augmentation de 25 % par rapport à 2021. Les types de cybercriminalité les plus courants sont l’hameçonnage, le piratage, la distribution de logiciels malveillants, la fraude en ligne, l’usurpation d’identité, la maltraitance des enfants en ligne et les cyberattaques contre les infrastructures critiques.

Appel à la sensibilisation et à la coopération du public

Le département de la cyberpolice de la police nationale ukrainienne appelle le public à la vigilance et à la prudence lorsqu’il utilise l’internet et les services téléphoniques. Le département conseille d’éviter de cliquer sur des liens ou des pièces jointes suspects, de partager des informations personnelles ou financières avec des inconnus ou d’envoyer de l’argent à des destinataires inconnus. Le département encourage également les gens à signaler toute activité suspecte ou frauduleuse à la ligne d’assistance téléphonique de la cyberpolice ou au portail en ligne.

Le département de la cyberpolice de la police nationale ukrainienne souligne également l’importance de la coopération internationale dans la lutte contre la cybercriminalité. Le département assure les fonctions de point de contact 24/7 pour les demandes de police à police liées à la cybercriminalité et aux preuves électroniques. Le département participe également à diverses initiatives et plateformes régionales et mondiales, telles que le projet CyberEast du Conseil de l’Europe, le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3) d’Europol, le Complexe mondial pour l’innovation (IGCI) d’Interpol et le Forum mondial sur la cyber-expertise (GFCE).

Les risques liés à la cybercriminalité en hausse

La cybercriminalité présente divers risques majeurs. Les attaques de phishing peuvent voler des informations personnelles ou financières. Les ransomwares bloquent les données et exigent une rançon pour les débloquer. Les logiciels malveillants peuvent endommager les systèmes ou voler des données sensibles. Les attaques DDoS paralysent les sites web en les submergeant de trafic.

L’usurpation d’identité permet aux criminels de se faire passer pour d’autres. Les fraudes financières en ligne sont également courantes. Ces menaces augmentent avec l’évolution des technologies, exigeant une vigilance constante, des mises à jour régulières des systèmes de sécurité et une sensibilisation accrue des utilisateurs pour se protéger.

Source. Retrouvez notre rubrique police et justice.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

PUBLICITÉS

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Warning Trading - enquêtes, investigations et guides

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.