Numéros surtaxés : une incroyable arnaque à 38 millions d’euros

Police et Justice Nicolas Gaiardo Publié le 6 juillet 2018 à 07:41    Temps de lecture: 2 min
Numéro surtaxé
| Warning Trading

Quatre salariés de la société de téléphonie Viva Multimedia ont été mis en examen fin mai pour une affaire d’escroquerie à 38 millions d’euros.

Quatre personnes travaillant au sein de la PME Viva Multimedia ont été mises en examen pour escroquerie en bande organisée et blanchiment. Elles auraient servi d’intermédiaires en fournissant des numéros surtaxés à des escrocs.

Un opérateur généralement basé à l’étranger

Le principe est très simple : vous recevez un SMS ou un appel vous demandant de rappeler le numéro. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un opérateur basé à l’étranger. Celui-ci vous répond et votre compte commence à être débité de quelques centimes ou quelques euros. Les salariés de Viva Multimedia sont soupçonnés d’avoir récolté près de 38 millions d’euros grâce à ce stratagème entre 2015 et 2018.

Le patron était parfaitement informé de l’utilisation des numéros surtaxés mis à disposition. En effet, lors d’une perquisition menée par les policiers et agents du fisc l’année dernière, ces derniers ont découvert des documents accablants qui montrent que le patron était même très actif dans la combine. Les enquêteurs ont également pu déterminer que celui-ci se versait un salaire de 760.000 euros par an. La comptable percevait quant à elle 560.000 euros par an et les deux techniciens 550.000 euros. L’existence de l’entreprise reposait en grande partie sur des activités frauduleuses.

Les quatre suspects placés en garde à vue fin mai

Les quatre salariés ont été placés en garde à vue fin mai 2018. Si la comptable a reconnu les faits, les trois autres plaident encore leur innocence. Tous ont pour le moment été placés sous contrôle judiciaire. Le patron de Viva Multimedia devra toutefois payer une caution d’un million d’euros et ses complices présumés de 100.000 euros. Les investigations se poursuivent pour remonter le circuit du blanchiment présumé.

Si vous êtes victime d’une arnaque aux numéros surtaxés, vous pouvez signaler le numéro litigieux pour faire cesser cette pratique. Pour cela, envoyez un SMS au 33 700 en écrivant « spamvocal » suivi du numéro de téléphone concerné. Cette procédure est gratuite pour certains opérateurs ou taxée au prix d’un SMS normal. Vous avez aussi la possibilité de signaler un numéro en vous connectant au site du 33 700. En 2015, plus de 574.000 spams vocaux ont été signalés.

Nicolas Gaiardo

Cet article a été écrit par Nicolas Gaiardo
Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x