Sans David Brehm-Prica, Yoopala n’en serait jamais arrivé là…

Police et Justice Philippe Miller Publié le 5 mars 2021 à 18:01    Temps de lecture: 17 min
David Prica-Brehm Brehm-Prica
| Warning Trading

A l’origine d’une série d’offres d’investissement dans les crèches, David Brehm-Prica, serial entrepreneur qui n’a pas laissé que des bons souvenirs chez Yoopala ou MultiDiscount.

David Brehm-Prica prêt à tout pour croître

C’est en faisant des recherches sur une offre d’investissement dans les crèches proposée par Alliance Foncière et BBH Consult, que nous avons fait la connaissance de David Brehm.

David Brehm-Prica
Extrait d’un post de David Brehm-Prica sur les réseaux sociaux en 2015

“Une fois encore les services à la personne sont un moteur pour l’économie française … et c’est tant mieux”, écrit David Brehm en avril 2015. Au même moment pourtant, l’entreprise de services à la personne qu’il dirige depuis 5 ans, Yoopala, est au bord de la faillite. Cherchez l’erreur.

David Brehm-Prica
Extrait du profil Linkedin de David Breh-Prica

Malgré ce passage difficile, Yoopala est aujourd’hui leader dans les services en ligne de garde d’enfants à domicile, sans agence physique. L’entreprise existe depuis 2000 mais c’est en 2009 que David Brehm y fait son entrée, via une société suisse, FTD International, pour “French Touch Deco”. Brehm l’avait créé avec le projet de vendre du mobilier. Ca n’est jamais arrivé. La société est restée une coquille vide. Une société-écran diront certains, administrée par un gérant de paille suisse professionnel, Olivier Koenig, rémunéré 3000 euros par an pour ça et déjà condamné pour ce genre de pratique. La société n’a pas d’activité mais l’affairisme antérieur de David Brehm semble avoir permis de remplir ses caisses.

David Brehm fait tout de suite nommer son père, Philippe Brehm, 61 ans, directeur de Yoopala. “Tradition familiale” plaidra plus tard David. Son père expliquera de son coté: “ça ne m’intéresse pas et je n’y comprends rien”. Avec une collaboratrice proche, Caroline Néel, David Brehm s’emploie à capitaliser à marche forcée une entreprise vivotante et développer un concept. Il instaure aussitôt un système de rémunération par “prix de transfert”. FTD émet des factures à Yoopala pour des prestations de marketing exécutée par David Brehm. Et Yoopala paye. Généreusement. Un ancien cadre raconte avoir estimé ces transfert à un million par an les plus belles années.

Voulez-vous être mis en relation avec d'autres victimes ?

Vous êtes victime de et vous souhaitez être mis en relation avec d’autres victimes ? Laissez-nous vos coordonnées en remplissant ce formulaire et vous serez mis automatiquement en contact. Nous mettrons également à la disposition de la police ou de la gendarmerie vos coordonnées si nous sommes sollicités.

logo Warning Trading

Informer pour mieux vous protéger

Continuez à lire votre article pour 50 euros

J'achète
J'ai lu et j'accepte les conditions générales de vente
Philippe Miller

Cet article a été écrit par Philippe Miller
Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x