Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Avis sur fundsolidarity.com : c’est une arnaque!

fundsolidarity.com

fundsolidarity.com commence à faire des dégâts parmi les épargnants français. Nous sommes penchés sur son cas.

fundsolidarity.com a été créée il y a longtemps mais il faut rester méfiant

Pour vérifier si une URL est utilisée dans une arnaque, nous commençons toujours par vérifier son Whois.

Ce sont des informations publiques, accessibles à n’importe qui, et qui permettent d’en savoir plus sur une URL, c’est-à-dire sur une adresse internet.

fundsolidarity connect
Whois du site fundsolidarity

Généralement, les whois des arnaques sur internet montrent des sites très récents. En effet, quand on arnaque les gens avec des sites internet, dès que l’on est repéré, on doit créer une nouvelle URL pour recommencer. Et ainsi de suite… Certaines arnaques sont repérées au bout de quelques jours, ce qui oblige les escrocs à constamment recommencer et à privilégier la quantité sur la qualité.

La Whois est donc un critère intéressant mais insuffisant. En effet, certains sites d’arnaques réussissent à présenter des durées de vie assez anciennes. C’est le cas de fundsolidarity.com, qui a été créé il y a 1010 jours.

Ils y parviennent, soit en inventant des scénarios d’arnaques permettant de faire suffisamment patienter les victimes pour retarder leurs prises de conscience. Ainsi, quand elles se découvrent victimes, il s’est parfois écoulé plusieurs années. Et le site de l’arnaque est d’autant plus vieux et crédible. Soit elles trouvent l’URL d’un site à l’abandon dont elles rachètent les droits et donc l’antériorité, pour bénéficier de sa crédibilité. Ainsi, des arnaques réussissent à afficher des sites internet créés il y a plusieurs milliers de jours!.

Dans le cas de fundsolidarity.com donc, le critère du whois n’est pas concluant. Il faut chercher d’autres choses.

fundsolidarity.com, une banque illégale

Les fausses offres bancaires, c’est la grande tendance du moment dans le monde des arnaques. Des escrocs inventent une banque qui n’existe pas, lui donnent un nom et un site internet, puis ils démarchent leurs victimes qui auront cliqué sur une publicité illégales pour leur proposer par exemple un service bancaire avantageux (mais pas trop, pour ne pas éveiller la méfiance…).

C’est exactement ce qui se passe avec fundsolidarity.com. Banque inconnue, sortie de nulle part et dont le site internet est en réalité une page toute simple qui ressemble beaucoup à d’autres sites d’autres banques sorties de nulle part. Comme si c’est faux sites de fausses banques étaient fabriqués à la chaîne…

Nous écrivons pratiquement tous les jours des articles sur ce genre d’arnaques.

Attention aux mails envoyés par fundsolidarity.com

fundsolidarity.com présente une adresse mail de contact, contact@fundsolidarity.com, ainsi qu’un numéro de téléphone, le 33 7 55 783 012. Il se peut que de faux conseillers vous démarchent en utilisant ce mail et ce numéro de téléphone.

Mais il y a fort à parier que les faux conseillers qui vous démarchent et se présentent sous un patronyme inventé de toute pièce utilisent également des adresses mail utilisant leurs pseudonymes. Ce genre d’adresses sont généralement construites sur le modèle prénom.nom@fundsolidarity.com.

Donc cela ne doit pas vous tromper. Ces adresses sont généralement créées pour donner de la crédibilité à la fausse identité de ces conseillers. Cela leur permet d’envoyer à leurs victimes des mails ayant l’air tout droit sorti d’une vraie entreprise avec des documents aux allures officielles pour présenter leurs offres.

Absence de mention légale

Cette entité à volontairement fait abstraction de ses mentions légales comprenant l’adresse de la compagnie, le numéro de téléphone directe, le nom du directeur de la publication et celui du gérant. Sans oublier la raison sociale de la compagnie et les coordonnées de l’hébergeur du site fundsolidarity.com. Une absence peut entrainer une sanctions pécuniaire pouvant aller jusqu’à 375 000 euros et 1 an de prison ferme. Une compagnie sérieuse et rigoureuse ne s’amuserait pas à ignorer ses obligations. La plupart du temps ce type de site n’en contient aucune cependant, il arrive que parfois une pseudo page faisant office de mentions légales soit rapidement élaboré afin de mettre en confiance la victime.

fundsolidarity.com est déjà sur liste noire

L’Assurance Banque Epargne Info Service a publié sur son site à la disposition des investisseurs une liste noire des entités pratiquants l’activité d’intermédiaire en produit financier en toute illégalité sur le territoire Français. Il en est de même pour toutes les autres autorités de régulation européenne. Vous devez avoir le réflexe systématique quand une compagnie vous démarche comme fundsolidarity.com de vérifier si cette dernière est bien présente sur l’une de ces listes. Après vérification il semblerait que ce soit bien le cas pour cette officine.

fundsolidarity.com propose un espace de connexion privée

Un espace de connexion privée comme fundsolidarity.com, c’est une tendance qui va croissante depuis quelques années dans le monde des arnaques. Elle est probablement inspirée des sites de trading qui sont presque toujours des arnaques. Cette méthode permet d’instituer une relation privilégiée entre la victime et l’escroc, en évitant le plus longtemps possible que cette arnaque soit détectée et dénoncée.

fundsolidarity connect
Interface de connexion à fundsolidarity

Ce temps sera utilement mis à profit par l’escroc pour inspirer la confiance de sa victime et l’engager à investir, et perdre, toujours plus d’argent. Une fois connectée à fundsolidarity.com, la victime peut suivre son faux investissement et se voir proposer d’autres arnaques dans un espace coupé du monde qui essaye d’avoir l’air authentique et sérieux. Si elle voit que son investissement initial croit comme promis, elle abaissera sa méfiance et sera disponible pour investir plus et sur d’autres supports.

L’avis de Warning-Trading: fundsolidarity.com est une escroquerie

Compte-tenu de ce qui précède, aucun doute possible, fundsolidarity.com est une arnaque financière.

L’escroquerie financière en ligne est devenue une industrie florissante et cette entité en emprunte manifestement les modes opératoires: illégalité, tromperie, anonymat, usurpation d’identité…

Si vous hésitez à leur faire confiance, passez votre chemin. Et si vous êtes l’une de leurs victimes, vous trouverez des conseils ci-dessous.

Quelques conseils pour les victimes de fundsolidarity.com

Si vous êtes victime de fundsolidarity.com, ne vous laissez pas faire ! Vous trouverez une aide précieuse grâce à cette page conçue spécifiquement pour vous.

Les victimes de fundsolidarity.com doivent s’attendre à être de nouveau démarchées par d’autres offres frauduleuses d’investissement. Les arnaques sur internet sont une véritable industrie désormais organisée en sous-traitance. Chacun a sa spécialité. L’une d’elle consiste à recruter des victimes via des publicités, généralement illégales, sur internet ou par mail. Si vous remplissez un formulaire pour manifester votre intérêt pour une offre d’investissement, vos données personnelles sont vendues à différents escrocs qui s’empressent de vous démarcher.

Sachez donc que si vous avez été démarché par fundsolidarity.com, il est pratiquement certain que votre nom et vos coordonnées circulent car vous êtes considéré comme une cible possible pour plusieurs arnaques. Si vous avez envie de prendre les escrocs à leur propre jeu, il suffit de faire semblant d’être intéressé pour leur sous-tirer un maximum d’informations. Ensuite, contactez-nous pour nous envoyer ces informations et nous écrirons un article à ce sujet afin d’éviter à d’autres de se faire avoir.

Attention si vous avez transmis des documents d’identité à fundsolidarity.com. Ce genre d’équipe n’a pas vraiment besoin de ces documents. Ils les demandent pour avoir l’air crédible. Mais il leur arrive de s’en servir ensuite pour usurper votre identité à des fins frauduleuses. Vous devez donc impérativement porter plainte.

Si on vous appelle de la part de Warning-Trading.com, méfiance!

Warning-Trading.com fait régulièrement l’objet d’usurpation d’identité de la part d’escrocs que nos actions et publications dérangent. Ces usurpations d’identité prennent des formes différentes pour nous nuire de plusieurs façons. Pour savoir ce qu’il en coûte de s’en prendre aux escrocs, vous pouvez lire cet article.

Certains escrocs appellent leurs victimes en se faisant passer pour Warning-Trading.com pour leur faire croire que nous sommes une agence de récupération de fonds. Certains réussissent à faire payer leurs victimes une deuxième fois en leur faisant croire qu’ils ont les moyens de récupérer leur argent. C’est ce que l’on appelle la « retape », l’ « arnaque à la récupération de fonds », les « recovery room » ou encore l’ « arnaque dans l’arnaque ».

Donc si quelqu’un vous contacte de cette manière, ne donnez pas suite. C’est une arnaque. Nous sommes un site de presse qui se rémunère essentiellement par la publicité. Quand nous contactons des victimes, c’est toujours pour écrire des articles.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin