Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Ballzy (Kevin Julien Duarte) cerné par ses victimes

Ballzy Kevin Julien DUarte

Fin de partie pour Ballzy. Déjà condamné pour escroquerie, est accusé d’extorsion de fonds et de nouveau d’escroquerie.

Résumé :

Dans l’univers complexe et souvent impitoyable du trading et des cryptomonnaies, l’histoire de Kevin Julien Duarte, alias Ballzy, se détache comme un récit chargé de leçons sur la recherche de justice, la prudence dans l’investissement et l’importance de la sécurité dans le domaine numérique. Cette affaire, marquée par des actions dignes d’un roman punk, souligne la nécessité de rester vigilant et informé, surtout dans une communauté où la confiance peut être aussi précieuse que l’argent investi.

Kevin Julien Duarte, plus connu sous son alias, Ballzy, est au cœur d’une série d’arnaques qui ont ébranlé la communauté crypto. Avec une expérience qui semblait légitimer son expertise dans le domaine du trading, Duarte a lancé plusieurs projets crypto qui ont attiré l’attention et de milliers de personnes. Ces projets, tels qu’Impulse, Wetrade, Nosta, et Ballzytrading, ont promis aux investisseurs des ROI alléchants, créant une atmosphère d’enthousiasme et d’anticipation autour de leur lancement. Cependant, la réalité de ces initiatives a été tout autre, entraînant des pertes substantielles en euros pour de nombreux investisseurs et soulevant des avertissements (warnings) sur les pratiques d’escroqueries dans l’espace crypto.

Le cas de Duarte est également marqué par une accusation grave d’extorsion de fonds, révélant une facette encore plus sombre de son action dans le milieu crypto. L’expérience cérébrale et émotionnelle vécue par les victimes de ses arnaques révèle les risques inhérents au trading peu sécurisés, menés par des individus aux intentions douteuses. Ce cas met en lumière l’importance cruciale de la sécurité et de la diligence raisonnable dans le domaine des cryptomonnaies.

Au-delà des pertes financières, le cas Ballzy soulève des questions profondes sur la justice et la réparation pour les victimes d’escroqueries crypto. Le recours, bien que nécessaire, s’avère complexe dans un domaine où les acteurs peuvent facilement se dissimuler derrière des pseudonymes et des structures d’entreprise opaques. Pourtant, la communauté des victimes s’organise, cherchant à obtenir réparation et à prévenir de futures arnaques par le partage d’expériences et d’avis.

L’histoire de Kevin Julien Duarte est un avertissement pour la communauté crypto. Elle rappelle l’importance de l’honneur, de la transparence et de l’intégrité dans le trading. Alors que le marché des cryptomonnaies continue de croître, attirant de nouveaux investisseurs séduits par la promesse de gains rapides, l’expérience de Duarte et de ses victimes souligne le besoin impératif de prudence, d’éducation et de vigilance.

En conclusion, la supercherie Ballzy, avec ses multiples facettes d’escroqueries, d’extorsion et de manipulation, met en évidence les défis et les dangers du trading crypto. Elle incite à une réflexion plus large sur les valeurs de justice, de sécurité et de communauté dans un espace où l’argent et l’innovation se rencontrent souvent sans les garde-fous nécessaires. Cette histoire sert de rappel poignant que, dans l’univers volatile de la crypto, la prudence et l’engagement envers des pratiques éthiques ne sont pas seulement souhaitables, mais indispensables.

Ballzy victime ou complice d’une tentative d’extorsion de fonds

L’étau se resserre autour de Ballzy, alias Kevin Julien Duarte. Les investisseurs floués par ses nombreux projets de cryptos commencent à se rebeller. Et récemment une vidéo publiée par Christophe Camborde accuse Ballzy de ce qui ressemble à une invraisemblable tentative d’extorsion de fond.

Ballzy lyon Mamar
Extrait montrant des images de vidéosurveillance montrant Ballzy arrivant à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry en provenance du Portugal.

Dans les jours qui ont suivi le 22 novembre, Ballzy prétend avoir été séquestré par un groupe de quatre hommes et transporté de force entre le Portugal et la France dans le coffre d’une voiture. Nicolas Brait, qui participe à la vidéo, raconte avoir eu la surprise d’être pris à parti par un certain « Mamar », le chef d’un groupe de quatre hommes dans un bar à chicha lyonnais. Mamar affirmait que de l’argent lui appartenait aurait été confié à Ballzy, Ballzy l’ayant confié à une société liée à Christophe et Nicolas. Objectif de l’opération: obtenir en remboursement un virement de 650 000 euros de la part de Nicolas et Christophe.

Dès la fin de cette entrevue, Nicolas et Christophe se sont empressés d’en rendre compte à la police. L’enquête aurait été confiée à la Brigade de répression du banditisme de Lyon déjà saisie d’une enquête sur Ballzy, Mamar et leurs comparses. Les policiers permettent à Nicolas et Christophe de comprendre que Ballzy leur ment éhontément et que sa mauvaise foi donne à penser qu’il a organisé ces événements avec Mamar à des fins d’extorsions de fonds.

Vous réclamez justice ?
Vous cherchez d’autres victimes ?

BALLZY-KEVIN JULIEN DUARTE vous a causé un préjudice, vous considérez que vous êtes une victime et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Remplissez ce formulaire pour être ajouté à la liste des victimes de cette arnaque. Vous serez automatiquement mis en relation avec d’autres victimes et vous aurez accès à des offres de services juridiques personnalisées. Si la police ou la gendarmerie nous contactent, nous les mettrons en relation avec vous.

Mise en relation

Une petite dizaine de projets cryptos échoués ou en cours d’échec

L’équipe de Mameur n’est pas la seule à se plaindre de Ballzy. Ce dernier est l’auteur d’une petite dizaine de projets cryptos qui auraient reçu les investissements de plusieurs milliers de personnes:

  1. Impulse, un token créé par FDR (pour French Digital Reserve). fdreserve.com est un site anonyme sans mentions légales permettant d’identifier son propriétaire.
  2. Wetrade, qui utilise un canal Discord et un compte Twitter qui n’a rien publié depuis le 27 octobre.
  3. Nosta, un token dont le site, nostatoken.com est en maintenance…
  4. Wehodl, dont le site a été créé en 2020.
  5. Ballzytrading dont le site, ballzycrypto.com a été créé il y a moins d’un an. Ce site ne comporte aucune mention légale. Il renvoie à des groupes de discussions dont un lié à un numéro de téléphone portugais. Ballzytrading proposait un service de copytrading via un dépôt de fond sur FTX. Ballzytrading, c’est aussi un compte Twitter qui n’a rien publié depuis le 19 novembre.
  6. Nostrading (copy) canal Telegram et site internet deux site internet nostatrading.wehodl.io et nostatoken.com (créé il y a moins de deux ans). Deux sites internet anonymes, dont les mentions légales ne permettent pas d’identifier le propriétaire et responsable éditorial.
  7. Immobycrypto.com, dont l’URL, créée en 2020, renvoie automatiquement à l’un de ses comptes Twitter, « ₿allzy #NFT $Solana early investor ».
Ballzy Duarte
(tentative) d’infographie expliquant l’intégration du système de Ballzy.

La plupart de ces projets se sont effondrés ou seraient en cours d’effondrement. La faillite de FTX aurait pu précipiter la déconfiture de Ballzy, qui se serait retrouvé sans ressources et tenté de trouver de l’argent frais rapidement, y compris en extorquant de l’argent.

Inscription FTX Ballzy
Extrait d’un tuto de Ballzy expliquant comment ouvrir un compte chez FTX.

En effet, Ballzy a été apporteur d’affaire de la plateforme d’exchange installée aux Bahamas. « Nous sommes market-maker pour FTX.com et nous faisons +/- 200x le volume de notre capital chaque mois » expliquait-il sur l’une de ses publications. Il s’est entouré dans ses affaires d’un certain Rachid Fadlou.

Si l’on se fie aux listes de membres des différents canaux de cryptos, plusieurs milliers de personnes auraient investi dans ses projets.

Un garçon qui s’expose mais qui ne montre jamais sa tête

Ballzy, qui dispose également d’un profil Youtube Milla Ballzy et d’un site personnel, prend soin de ne jamais montrer sa tête. Ce dernier site se présente comme « communauté à but pédagogique, l’un de nos membres fondateurs « Ballzy » a décidé de financer les traders issus de notre communauté pour démontrer que le parcours autodidacte est possible en trading ».

Ballzy profils publics
Extraits de plusieurs profils publics de Ballzy.

Ses initiatives sont de longue date la cibles de la communauté cryptos et des chasseurs de « scameurs ». Impulse a été accusée d’être un « Ponzi ». Le compte Twitter Crypto Duck 14 lui a officiellement déclaré la guerre (ainsi qu’à xsl-labs.io, Slashcoin et Mickalamasse)

Crypto Duck Ballzy
Compte Twitter dédié à la critique des offres de Ballzy.

Officiellement, Ballzy, alias Kevin-Julien Duarte, est « trader pro depuis 2009 ». Il aurait commencé chez Finotech en 2009 à Londres avant de prolonger à Nice chez jusqu’en 2014 avec BSI. Son CV Linkedin comporte un trou entre 2014 et 2019. Il aurait été de 2014 à 2017 « Risk-Manager & main-trader chez Golden Roads Capital » et bien évidemment « trader pour compte propre » (puisqu’il indique cette activité de 2009 jusqu’à aujourd’hui).

Kevin Julien Duarte a déjà un casier judiciaire

Plus prosaïquement, ce trou semble correspondre à une activité pour laquelle il a été condamné pour escroquerie. En effet, en novembre 2014, le tribunal correctionnel de La Rochelle a condamné Ballzy a de la prison ferme.

Ballzy Kevin Julien Duarte
Extrait d’un article paru dans Sud Ouest en 2014

Kevin Julien s’était présenté comme « conseillers en investissement » auprès de 128 épargnants. Il avait réussi à collecter de cette manière 650 000 euros. Il se faisait (déjà) déjà passer pour un, trader. Dépassé par les événements et les sommes récoltés, il aurait confié ces fonds à un autre professionnel irlandais, qui aurait a son tour gardé l’argent.

Kevin-Julien ne disposait d’aucun agrément et sa société était immatriculée aux Îles Vierges Britanniques, un pays classé 9eme plus gros paradis fiscal du monde, véritable trou noir de la finance mondiale, qui met à disposition tout un arsenal législatif et réglementaire pour faciliter la dissimulation d’actif et le blanchiment.

Ballzy Kevin Julien Duarte
Extrait d’un article paru dans Sud Ouest en 2014

Un « mythomane sans scrupule » raconte un proche

Plombé par ce casier judiciaire, Ballzy a sans doute choisi de s’installer avec femmes et enfants dans son paye d’origine, le Portugal, pour mener à bien ses affaires avec son frère Mike, embrigadé par des promesses mirobolantes. Cela explique peut-être aussi qu’il ait choisi de prendre un pseudonyme. Nous pensons qu’il a également utilisé le pseudo de Julien Da Cruz, en prenant le nom de sa mère. Depuis sa condamnation judiciaire, il n’a plus travaillé que pour ses propres projets, c’est-à-dire, si l’on s’en tient à son profil Linkedin, Immobycrypto.com pour le crowdfunding immobilier et Wehodl.io.

Un ancien proche parle de lui comme d’un « mythomane sans scrupule ». Il a mouillé une partie de sa famille dans ses fraudes. « Il n’a jamais été trader pro, ni chez Finotec à Londres ni ailleurs » nous a précisé la même source.

Kevin-Julien a grandi à La Rochelle et à Nanterre. Il a fait peu d’étude et s’est formé pratiquement tout seul en informatique. En 2009 il habitait dans un appartement en centre ville, Quai Valin, où il a installé ses bureaux en 2010 lorsqu’il a commencé New solutions trading et Blue Star Investment. Il a passé quelques mois au RSA avant de se lancer dans le « conseil en investissement » sans autorisation et le trading.

FAQ de Prévention contre les Arnaques

Comment détecter une arnaque dans ce domaine ?
Pour identifier une arnaque, surveillez les signes suivants : un lancement trop prometteur sans avis de sécurité crédible, des promesses d’action rapide sur votre placement, et des récits cérébraux sur l’expérience du soi-disant expert. Des warnings d’autres investisseurs ou la mention d’affaires douteuses passées doivent éveiller votre vigilance. La transparence est clé : méfiez-vous des auteurs qui utilisent des alias et vérifiez toujours les dates de création des projets et l’honorabilité des personnes impliquées.

Quelles mesures prendre pour sécuriser mes investissements ?
Pour sécuriser vos investissements, approfondissez votre recherche sur l’auteur du projet et son expérience dans le domaine. Cherchez des avis, soyez sceptique envers les projets sans historique clair ou ceux lancés avec des promesses d’action rapide et d’enrichissement. Vérifiez toujours la date de lancement et l’authenticité des témoignages. L’honorabilité et la transparence sont essentielles pour éviter les escroqueries.

Comment réagir si je suis victime d’une arnaque ?
Si vous suspectez d’être victime d’une arnaque prenez immédiatement des mesures d’action. Signalez l’affaire aux autorités compétentes pour réclamer justice et partagez votre expérience avec les autres pour vigilance. La sécurité de vos investissements futurs dépend de la sensibilisation autour des pratiques douteuses. Considérez l’assistance d’un conseiller juridique pour naviguer dans les démarches de réclamation, en vous appuyant sur des preuves et des avis légaux.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
far

« Un garçon qui s’expose mais qui ne montre jamais sa tête »
L’ensemble de l’article me parait correct mais cette partie est à revoir car il se montrait bcp sur les reseaux sociaux, instagram, telegram, discord et autres.. ou il était très actifs. Il faisait fréquemment des lives pour parler de ces projets à sa communauté. Par ailleurs c’est aussi par le fait qu’il était visible que les gens lui faisaient confiance. Son visage était connu de tous, ainsi que son nom et son prénom. Tous le monde savait qu’il habitait à Lisbonne avec sa femme et ses deux enfants. Bref il était très exposé et ne se cachait pas derrière un pseudo.

Jacques Raquame

Bizarrement une société au nom ressemblant étonnement à Golden Roads Capital immatriculée en Hollande(Golden Roads tout court) existait en France et faisait commerce de véhicules d’occasion (ah les fameuses Lamborghini de Ballzy !!!) et avait pour gérante …la compagne de Ballzy et le siège de la société à l’adresse ou habite Ballzy à La Rochelle…Quant à FDR , si vous cherchez bien sur google streetview , vous trouverez aisément un HLM dans un quartier de Toulouse ou habite le « CEO » de FDR

Dernière modification le 1 année il y a par Jacques Raquame