Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

Le salon de coiffure racheté par Kevin Papon et Elie Kouka fait faillite au bout d’un an

Kevin Papon elie kouka

Espérant pérenniser son commerce, le coiffeur avait accepté de financier lui-même la reprise par ces derniers grâce à un crédit vendeur.

Un coiffeur prend sa retraite, un salon à vendre

Début 2022, Prosper Alain Levy cherche des repreneurs pour son salon de coiffure. Pendant 34 ans, il n’a jamais été déficitaire. A 65 ans, il aspire à prendre une retraite bien méritée et tirer un bon prix de son commerce. Il entre en négociation avec deux repreneurs, Kevin Papon et Elie Kouka.

Elie Kouka Kevin Papon
Kevin Papon et Elie Kouka sont tous les deux d’anciens mannequins.

Les deux présentent bien. Le premier a 32 ans. Il est originaire du Creusot. Le second est un Congolais de 26 ans résidant à Saint-Malo. Ils ont tous les deux été mannequins. Elie Kouka se décrit comme « serial entrepreneur », une expression forgée à partir de l’expression « serial killer » (tueur en série en français) pour promouvoir ses qualités d’entrepreneur. Il est vrai que pour la seule année 2022, il a créé près de 6 structures avec son associé.

Vous réclamez justice?
Vous cherchez d’autres utilisateurs de ce service ?

KEVIN_PAPON_OU_ELIE_KOUKA ne vous satisfait pas et vous cherchez des moyens de vous défendre ? Vous cherchez d’autres personnes dans cette situation ? Remplissez ce formulaire pour être mis en contact avec d’autres clients insatisfaits et accéder une offre de conseil juridique.

Mise en relation avec d’autres utilisateurs

Un crédit vendeur de 60 000 euros

Les négociations aboutissent à un accord. Monsieur Levy vend toutes les parts qu’il détient directement ou indirectement à Papon et Kouka. Pour permettre aux acquéreurs de financer leur acquisition, Prosper Levy accepte de leur concéder un crédit-vendeur. Ainsi Elie Kouka et Kevin Papon pourront régler leur achat en 60 traites mensuelles d’un millier d’euros environ représentant 60 000 euros d’une part et un pourcentage convenu à l’avance du chiffre d’affaire d’autre part. L’opération est supposée se terminer en 2027.

crédit vendeur kouka papon
Extrait de l’acte de cession.

La transaction est actée. L’acte de vente précise que « l’acquéreur s’engage à faire enregistrer le transfert des parts sociales cédées auprès des services administratifs fiscaux, à procéder à toutes les formalités requises dans le cadre du changement de dirigeant de la société ».

Aucun enregistrement aux fisc ou au registre du commerce

Mais les mois suivant, Prosper Levy s’aperçoit que ses co-contractants ne procèdent pas à l’enregistrement, « malgré de nombreuses relances, et une mise en demeure ». Formellement, Prosper Levy continue d’être gérant de la société au regard du registre du commerce et des services fiscaux…

Un an après la vente, il fait assigner son ancienne société pour l’obliger à procéder à ces formalités. A l’audience, le nouveau propriétaire ne se présente pas ni ne se fait représenter. Il est condamné à y procéder sans délais et sous astreinte de 200 euros par jour de retard, ainsi qu’à payer à Monsieur Levy 5000 euros.

Kouka papon
Extrait de la décision du tribunal de commerce.

Nous avons contacté Elie Kouka et Kevin Papon. Ils ont prétendu tout ignorer de cette procédure judiciaire et avoir tout régularisé depuis lors. Pour expliquer cet oubli, Elie Kouka pointe la complexité de l’administration française et une erreur de coordination avec son conseil juridique.

Deux explications possibles pour expliquer cette faillite

Kevin et Elie réalisent cette transaction a travers la société E&K. Ils ont manifestement créé celle-ci pour l’occasion, en février 2022 avec un capital de 1000 euros abondé pour moitié par chacun d’entre eux. Elie Kouka dirige la société depuis son siège de Saint-Malo.

« Ces messieurs m’ont planté de 95 000€ (…) par leur incompétence » accuse Prosper Levy. A l’en croire, le duo se serait lancé dans les affaires en ignorant totalement le fonctionnement de ce secteur et le management d’un commerce. Ils auraient proposé un service de barbier, ce qui aurait rapidement fuir la clientèle féminine. Pour l’ancien coiffeur ils auraient mal choisi le nouvel encadrement du salon et n’auraient embauché que des apprentis manquant de pratique.

Elie Kouka Kevin Papon
Extrait du profil Linkedin d’Elie Kouka.

Interrogé sur les raisons de leur échec, Elie Kouka et Kévin Papon reconnaissent des erreurs de débutants et accusent l’ancien propriétaire de leur avoir dissimulé des stocks de produits périmés, du matériel dégradé ou des charges salariales à venir. L’ancien propriétaire récuse ces arguments. Kouka et Papon prétendent avoir du réinjecter plusieurs dizaines de milliers d’euros pour maintenir le salon de coiffure. En vain.

Ils enseignent « la fusion-acquisition 2.0 »

Elie Kouka et Kévin Papon se présentent pourtant comme des professeurs de fusion acquisition. Ils proposent des formations pour « Devenir expert de la Fusion Acquisition ». Ils ont mis au point une méthode qui permet de racheter des entreprises « sans aucun apport personnel ». Cette méthode serait « scalable » (Sic) et permettrait des « itérations » (Sic). En empruntant de l’argent au vendeur donc, sur lequel repose tout le risque.

Kouka et papon
Extrait d’un publireportage publié sur BFM TV

Au moment où ils rachetaient un salon de coiffure dans la région lyonnaise, ils en rachetaient également un autre dans la région parisienne. Cette reprise aurait également posé quelques difficultés comparables.

En 2022, Kevin et Elie créent 7 entreprise

Kevin Papon et Elie Kouka se sont lancé dans le conseil en « fusion-acquisition 2.0 » il y a tout juste un an. Ils se sont associés dans d’autres entreprises:

  • Le Faire Savoir, créée en 2022 dans la vente de formation
  • Eticscability, créée en 2022 dans le domaine du conseil.
  • System Success, une holding créée en 2022.
  • La soif d’apprendre, créée en 2022 dans le domaine de la formation.
  • Esthetix, créée en 2022 dans le domaine des soins esthétique et qui fait déjà l’objet d’une procédure collective
  • L’apprentissage, créé avec 200 euros de capital en 2022 dans le domaine de la formation.
Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
duke

Ils ont aussi créé « success infinity » dans laquelle le Ponzi winworld a investi plusieurs centaines de milliers d’Euros.
https://www.facebook.com/watch/?v=1951263298399975

Levy prosper

A la suite de cet article je reprends les arguments de ces messieurs Papon et KOUKA qui ne sont que des prétextes à leur incompétence que je réaffirme .
-Ils parlent de matériels défectueux :changer des tuyaux souples d évacuation de bacs de lavage est à la portée d un amateur
-une machine à laver peut se réparer si on relève ses manches
-quand au stock soi-disant périmé je les renvois à la législation sur les produits cosmétiques (stock d ailleurs qu ils ne m ont pas réglé ( 37000€).
Ils ont aussi largement profité des aides pour les apprentis qu ils ont finalement laissés sur le carreau
Monsieur Papon nouveau gérant ne. s’est présenté que deux fois en 1 an au salon, la deuxième fois passant son temps à la salle de sport à proximité .
Le chiffre d affaire a chuté de plus de 50% grâce à leurs erreurs de gestion et leur choix de personnel non professionnel, le management ne s invente pas cela se travaille et malgré nos conseils lors de la vente de notre commerce l inverse de ce qu il fallait faire a été mis en place.
Ils affirment ne pas être au courant du référé , je les invite à regarder dans leur boîte aux lettres de temps en temps afin de relever leur courrier ( lettres recommandées multiples qui nous sont revenues)ils affirment aussi que tout a été régularisés, je les invite a allé sur le site du greffe où aucune régularisation n a été inscrite depuis la vente .( ce sont des menteurs) quand au prétexte des charges sociales cachées ( messieurs les forts en gestion ) j avais épuré avant la vente par une avance de 10 000€ sur salaire ce qu’ils avàncent.
De tout cela je peux fournir toutes les preuves par de réels documents et non par des vils paroles lâchées sur l instant.
Nous avions proposé de les accompagner dans leur développement mais leur «  science infuse » a pris le dessus …… voilà le résultat .

Roger Delangre

Bonjour, le repreneriat avec crédit-vendeur permet de s’affranchir du circuit bancaire et d’effectuer une acquisition sans apport, ou presque.

Certains se sont engouffrés dans la formation d’apprentis millionnaires en faisant miroiter la facilité de mise en œuvre de ce concept.

Je pense notamment à Sébastien Cerise, ex-roi autoproclamé du e-commerce français, qui après avoir piteusement clos toutes ses activités, tente de se relancer via le site http://www.reprenariat.com et la vente de formations dont le point d’orgue est ce fameux crédit vendeur.

Que dire de son accroche « Rachetez une entreprise en 6 mois. Sans débourser 1 € et sans vous endetter ! »

A 996 € la formation, les candidats sont légion, et les déceptions possiblement tout aussi nombreuses…

Sachez que Sébastien Cerise est un partenaire historique de Laurent Chenot, qui a récemment eu les honneurs de l’AMF et de la presse financières, ainsi qu’un article sur Trading Warning.

Ensemble, ils ont fait croire qu’ils avaient racheté la société Financière Saint-Honoré spécialisée dans le refinancement des PME/PMI. Tout ceci n’était que mensonge, ce qui semble être une caractéristique du duo.

reprenariat 1 euro.png