Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

L’AMF sanctionne l’Association Nationale des Conseillers Financiers-CIF

ANACOFI-CIF

La commission des sanction du gendarme financier sanctionne l’ANACOFI-CIF pour des manquements à ses obligations professionnelles

250 000 euros et un avertissement

Dans sa décision du 5 septembre 2023, la Commission des sanctions a prononcé à l’égard de l’Association Nationale des Conseillers Financiers-CIF (ANACOFI-CIF), association professionnelle agréée de conseillers en investissements financiers, une sanction pécuniaire de 250 000 euros assortie d’un avertissement. Elle a également prononcé à l’encontre de son président à l’époque des faits, M. Patrick Galtier, une sanction pécuniaire de 20 000 euros assortie d’un avertissement.

Cette décision peut faire l’objet d’un recours.

Vous cherchez un avocat ?
Vous avez besoin de conseil juridique ?

Si vous êtes concernés par ce genre de problèmes, nous pouvons vous mettre en relation avec un avocat partenaire qui fait de la publicité sur notre site.

Etre mis en relation avec un conseiller juridique

Manquements lors de l’examen des demandes d’adhésion

La Commission des sanctions a considéré que l’ANACOFI-CIF avait commis plusieurs manquements lors de l’examen des dossiers de demande d’adhésion de conseillers en investissements financiers. A cet égard, elle a notamment retenu que l’association ne s’était pas assurée de la qualité des dossiers présentés par les candidats et qu’elle n’avait pas respecté les termes de sa procédure encadrant leur adhésion. 

Défaut de contrôle et de sanction de ses membres

La Commission a également constaté que l’association n’avait pas respecté les procédures en matière de contrôle et de sanction de ses membres et n’avait pas assuré le correct archivage des dossiers de contrôle de ses adhérents.

Les règles de prévention des conflits d’intérêt pas respectées

Par ailleurs, la Commission a retenu que l’ANACOFI-CIF n’avait pas respecté les termes de son règlement intérieur en matière de conflits d’intérêts.

En revanche, le manquement à l’obligation d’apporter son concours avec diligence et loyauté à la mission de contrôle de l’AMF a été écarté par la Commission.

La Commission a retenu que les manquements de l’association étaient imputables à M. Galtier, dirigeant responsable à l’époque des faits.

Retrouvez les décisions de la commission des sanctions dans cette rubrique.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.