Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

L’AMF sanctionne 10 personnes dans l’affaire Swiss Life-Ovalto-Terreïs

Swiss Life-Ovalto-Terreïs

Rarement la commission des sanctions de l’AMF aura sanctionné autant de personnes pour des montant aussi important dans une affaire d’initiés.

Jusqu’à 1 million d’euros de sanctions

Dans sa décision du 30 janvier 2023, la Commission a infligé à dix personnes des sanctions pécuniaires comprises entre 5 000 et 1 000 000 euros pour des manquements d’initiés.

Elle a également prononcé une sanction de 350 000 euros à l’égard de la personne morale dont les titres ont fait l’objet des opérations d’initiés, pour avoir méconnu ses obligations de tenue et de mise à jour de la liste d’initiés.

Cette décision peut faire l’objet d’un recours.

[contactAvocatSimple]

Swiss Life voulait acheter Terreïs à Ovalto

En septembre 2018, le groupe Swiss Life s’est rapproché de la société Ovalto en vue d’acquérir l’une de ses filiales, la société Terreïs, foncière spécialisée dans l’immobilier parisien.

Il était reproché à dix personnes (deux personnes morales et huit personnes physiques) d’avoir commis divers manquements d’initiés sur la base de deux informations privilégiées se rapportant à l’acquisition par Swiss Life de la société Terreïs.

Le « caractère atypique des interventions litigieuses »

Après avoir retenu que les deux informations en cause étaient privilégiées, la Commission a examiné, pour chacun des mis en cause, plusieurs indices tenant notamment au caractère atypique des interventions litigieuses, au moment opportun de ces interventions, aux modalités de passage des ordres litigieux, à l’urgence à investir dans le titre Terreïs, à la grande confiance de ces mis en cause dans la possibilité d’une hausse du cours, ainsi qu’à l’existence de circuits plausibles de transmission de l’information privilégiée concernée.

Des sanctions de 1 million d’euros à 5 000 euros

La Commission a également pris en compte les explications apportées par les mis en cause pour justifier leurs interventions. Au terme de cette analyse, la Commission a considéré que :

  • la société THD et son dirigeant M. Thierry Decré avaient utilisé l’une des deux informations privilégiées en acquérant des titres Terreïs et a prononcé à leur égard des sanctions de respectivement 1 000 000 euros et 200 000 euros ;
  • la société Option 7 et son principal actionnaire usufruitier, M. Pascal Lorenzetti, avaient utilisé l’une des deux informations privilégiées en acquérant des titres Terreïs et a prononcé à l’égard de chacun d’eux une sanction de 400 000 euros ;
  • M. Jacques-Antoine Condat avait utilisé les deux informations privilégiées en acquérant ou en tentant d’acquérir des titres Terreïs et qu’il avait incité son frère, M. Jean-Roger Condat, et recommandé à sa compagne, Mme Ghania Begriche, de réaliser des opérations sur la base de l’une des deux informations privilégiées, et a prononcé à son égard une sanction de 350 000 euros ;
  • M. Jean-Roger Condat avait utilisé l’incitation formulée par son frère en acquérant des titres Terreïs et a prononcé à son égard une sanction de 100 000 euros ;
  • Mme Ghania Begriche avait utilisé la recommandation formulée par son compagnon en acquérant des titres Terreïs et a prononcé à son égard une sanction de 75 000 euros ;
  • M. Benjamin Pariselle avait utilisé les deux informations privilégiées en acquérant ou en tentant d’acquérir des titres Terreïs et a prononcé à son égard une sanction de 250 000 euros;
  • MM. Christophe Mombet et Kilian Heim avaient utilisé l’une des deux informations privilégiées en acquérant des titres Terreïs et a prononcé à leur égard des sanctions de respectivement 30 000 euros et 5 000 euros.

La société Terreïs elle-même sanctionnée

Enfin, la Commission a retenu que la société Terreïs n’avait pas respecté ses obligations relatives à la tenue et à la mise à jour de la liste d’initiés commune aux deux informations privilégiées précitées et a prononcé à son égard une sanction de 350 000 euros.

Retrouvez les décisions de la commission des sanctions de l’AMF dans cette rubrique dédiée.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin