Déjà plus de 27 000 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

La plainte d’une texane contre Binance rejetée dans une arnaque à 8 millions de dollars

Divya Gadasalli

Divya Gadasalli affirme avoir été victime d’une escroquerie de 8 millions de dollars de la part d’un homme se faisant appeler Jerry Bulasa sur Tinder.

Draguée par un certain Jerry Bulasa sur Tinder

Binance, le géant des cryptomonnaies, a réussi à faire rejeter la plainte déposée contre lui par Divya Gadasalli, une Texane qui prétend avoir été escroquée de 8 millions de dollars par un individu se faisant passer pour Jerry Bulasa sur Tinder.

Divya Gadasalli est tombée victime de l’arnaque connue sous le nom de « ig butchering », une pratique de plus en plus répandue dans le domaine des cryptomonnaies. Cette forme de vol se déroule sur les réseaux sociaux, impliquant une fausse relation amoureuse établie par l’escroc afin de gagner la confiance de sa victime et de l’inciter à lui envoyer des fonds.

Nous avons régulièrement raconté dans nos articles ces arnaques aux sentiments qui prennent place sur les réseaux de rencontre.

Tinder
Page d’accueil du site de Tinder.

De faux investissements dans les cryptos

En mai 2021, Divya Gadasalli rencontre Jerry Bulasa sur Tinder, et selon la plainte, ils développent une relation romantique qu’elle pense authentique. Cependant, au fil du temps, l’amour de Bulasa se transforme en demande financière.

[contactAvocatSimple]

Au total, Divya Gadasalli transfère 8 millions de dollars à son escroc qui prétendait investir dans les cryptomonnaies. Malgré les affirmations de Jerry Bulasa selon lesquelles les comptes d’investissement atteignaient une valeur d’environ 10 millions de dollars, Gadasalli ne peut retirer aucun de ces fonds de son compte, comme le mentionne la plainte.

Après avoir réalisé la supercherie, Divya Gadasalli dépose plainte en mars 2022 contre l’homme en question, ainsi que contre certaines entités financières, et les deux bourses de cryptomonnaies Poloniex et Binance, les accusant d’avoir « aidé et encouragé » l’escroquerie.

Binance mis hors de cause

Cependant, la plainte déposée par Divya Gadasalli contre le géant des cryptomonnaies Binance a récemment été rejetée. Le juge du district américain, Amos Mazzant, a estimé que Divya Gadasalli n’avait pas suffisamment d’informations pour démontrer que Binance avait des liens avec le Texas dans le cadre de cette affaire.

Le juge a conclu que Divya Gadasalli ne pouvait pas fournir de preuves de l’implication de Binance dans cette affaire, car la bourse internationale et sa filiale n’ont pas d’activité au Texas. Cependant, malgré le rejet de la plainte, le procès intenté par la plaignante devrait se poursuivre, selon les informations rapportées par Bloomberg.

Le gendarme boursier saisi

Le jugement intervient alors que fin mars, la Commodity Futures and Trading Commission (CFTC), un organisme de régulation américain des marchés financiers, a déposé une plainte contre Binance, alléguant de « nombreuses violations » du Commodity Exchange Act (CEA) et des réglementations de la CFTC. Selon la CFTC, le PDG de Binance, Changpeng Zao (CZ), exploite une bourse illégale de produits dérivés d’actifs numériques.

Malgré les affirmations de Binance selon lesquelles elle a mis en place une stratégie de conformité, la CFTC affirme que Binance a proposé et exécuté des transactions de dérivés de matières premières pour des clients américains de juillet 2019 à aujourd’hui, incitant certains employés et clients à contourner les règles de conformité.

La plainte souligne les pratiques de Binance aux États-Unis et le lien étroit entre Binance International et sa filiale Binance US, qui sont censées être deux entités distinctes.

Pour en savoir plus.

Retrouvez d’autres articles dans notre rubrique Police et Justice.

Philippe Miller

Philippe Miller

Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x