Le Royaume-Uni devrait légiférer pour empêcher les publicités frauduleuses en ligne – FCA, législateurs

Police et Justice Philippe Miller Publié le 27 octobre 2021 à 15:30    Temps de lecture: 4 min
publicités frauduleuses
| Warning Trading

Outre-Manche, le gouvernement de sa majesté serait déterminé à contraindre Facebook et Google à faire le ménage dans les publicités frauduleuses qu’ils relayent pour des arnaques. Sur les 6 premiers mois de 2021, 1 milliard d’euros auraient déjà été extorqués à des épargnants anglais.

Le rôle de Facebook et Google dans les publicités frauduleuses enfin pris en compte

La Grande-Bretagne devrait légiférer pour mettre fin aux annonces d’escroquerie en ligne, afin d’aider à lutter contre la recrudescence des attaques frauduleuses contre les consommateurs. C’est ce qu’ont déclaré jeudi des régulateurs et des législateurs anglais

La Financial Conduct Authority a déclaré que les publicités payantes promouvant les escroqueries devraient être incluses dans le projet de loi du gouvernement sur la sécurité en ligne, qui ne couvre actuellement que le contenu généré par les utilisateurs.

L’organisme de surveillance a déclaré que la fraude devrait être classée comme contenu illégal “prioritaire”, ce qui obligerait les plateformes en ligne telles que Google et Facebook à surveiller et à prendre des mesures préventives.

Récemment, nous avons signalé une vague de publicité pour des arnaques sur les réseaux Facebook et Instagram (Instagram apparient à Facebook) et édité une liste noire des comptes anonymes qui relayent ces publicités. Le rôle joué par les réseaux sociaux dans les arnaques doit être rapproché des problèmes qu’ils posent dans d’autres domaines, comme le confirme le témoignage de la lanceuse d’alerte Frances Haugen.

1 milliard de dollars volés sur les 6 premiers mois de 2021

Mel Stride, président de la puissante commission parlementaire du Trésor, a fait écho à cet appel dans une interview accordée à Reuters.

“Le comité est profondément déçu que certaines de ces plates-formes en ligne continuent simplement à prendre des livres publicitaires de particuliers et d’escrocs sans suffisamment de diligence raisonnable”, a déclaré Stride.

Les législateurs, les banques et les groupes de consommateurs s’alarment de plus en plus d’une épidémie de fraude en Grande-Bretagne, après que les criminels aient volé un montant record de 754 millions de livres (1 milliard de dollars) par le biais d’escroqueries au cours des six premiers mois de 2021.

Stride a déclaré que l’enquête en cours de la commission sur la fraude au Royaume-Uni comprendrait des recommandations sur le renforcement des lois pour policer la “culpabilité et les responsabilités” des plateformes en ligne.

Des publicités contre les arnaques à coté de publicités pour des arnaques…

“Nous sommes dans une situation absurde où Google a été payé par la FCA pour des publicités, en essayant d’avertir les gens de diverses publicités qui apparaissent sur leur site, pour un montant d’environ 600 000 livres l’année dernière”, a déclaré Stride.

Google a commencé à interdire les annonces d’investissement qui ne sont pas autorisées par la FCA à partir du 6 septembre de cette année et a déclaré précédemment avoir offert à la FCA 1,5 million de dollars en crédits publicitaires pour des campagnes de sensibilisation à la fraude.

La FCA a formulé sa recommandation dans le cadre de son “rapport sur le périmètre”, un examen annuel de ses attributions.

L’organisme de surveillance a également réitéré son appel à combler les lacunes des règles qui permettent actuellement de promouvoir les investissements à haut risque auprès des consommateurs.

“Nous constatons que la publicité en ligne et les personnes qui utilisent des exemptions pour vendre des produits à des clients ordinaires présentent des risques réels pour les consommateurs en dehors de notre champ d’action”, a déclaré Nikhil Rathi, directeur général de la FCA.

“Le changement est nécessaire et nous continuerons à faire pression pour obtenir des pouvoirs là où nous en avons besoin” a-t-il ajouté.

Philippe Miller

Cet article a été écrit par Philippe Miller
Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Les dessous de l'arnaque

Comment vérifier qu'un site internet n'est pas une arnaque ? Pourquoi les sites de Forex et de CFD sont presque toujours une
arnaque Pourquoi le Marketing Multiniveau ou MLM est-il si souvent
assimilé à des arnaques ?

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
La vengeance des escrocs
L'industrie des arnaques sur internet - Warning Trading
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x