D’après une association de consommateurs britanniques, les victimes d’escroqueries sont abandonnées par les banques

Enquêtes et Décryptages Philippe Miller Publié le 4 octobre 2021 à 11:51    Temps de lecture: 3 min
banques

Outre-Manche également, les arnaques font des ravages. Au point que la célèbre association de consommateurs Which? accusent les banques de ne pas respecter leurs obligations de restitutions des fonds.

Une action forte et urgente est nécessaire

Selon Which ?, une association de consommateurs anglaise, de nombreuses victimes d’escroqueries par virement bancaire sont “abandonnées” par les banques lorsqu’elles tentent de récupérer leur argent.

Le groupe de consommateurs a déclaré qu’une action forte et urgente était nécessaire pour garantir que les banques fassent davantage pour protéger les consommateurs et les traiter de manière équitable et cohérente.

479 millions de livres de “fraude au paiement automatique” en 2020.

Des mesures telles qu’un code de remboursement volontaire ont échoué à plusieurs reprises à protéger adéquatement les consommateurs et à assurer le remboursement des victimes, selon Which ?

Les pertes dues à des escroqueries dans lesquelles une personne est amenée à transférer de l’argent à un fraudeur – connues sous le nom de fraude au paiement automatique (APP) – ont grimpé en flèche pour atteindre 479 millions de livres en 2020.

Des taux de remboursement scandaleusement bas

Mais Which ? a déclaré que les taux de remboursement restent scandaleusement bas, les banques trouvant les victimes au moins partiellement responsables de leurs pertes dans 77 % des cas évalués au cours des 14 premiers mois du code.

Les chiffres du Financial Ombudsman Service (FOS) indiquent également que les banques prennent de nombreuses décisions erronées, 73 % des plaintes concernant la fraude APP ayant été confirmées en faveur des consommateurs en 2020-21, ajoute Which ?

Et ce, malgré le code de remboursement qui stipule que les victimes doivent être remboursées, sauf si l’entreprise peut établir que le client n’avait pas de base raisonnable pour croire que la personne ou l’organisation à laquelle il envoyait de l’argent était authentique.

Jenny Ross, rédactrice en chef de Which ? Money, a déclaré : “La fraude peut avoir un impact dévastateur sur les victimes, et il est inacceptable que tant d’entre elles soient abandonnées lorsqu’elles se tournent vers leur banque pour tenter de récupérer leur argent.”

Une cliente de 70 ans se voit refuser un remboursement de 180 000 £

Which ? a mis en lumière un cas dans lequel un client de First Direct âgé de 70 ans s’est vu refuser le remboursement intégral des 180 000 £ qu’il avait perdus à cause d’une fraude à l’investissement.

First Direct a déclaré qu’elle avait “toute sa sympathie” pour la situation du client, mais qu’elle n’avait pas pu lui créditer la totalité des fonds car il avait autorisé les paiements à débiter son compte.

Dans un autre cas, Which ? a déclaré qu’un client de Lloyds âgé de 60 ans s’était vu refuser le remboursement de 64 000 £ après avoir reçu un SMS d’un fraudeur prétendant être de sa banque et lui demandant de vérifier une transaction.

Le fraudeur l’a persuadée de télécharger une application d’accès à distance pour “sécuriser son compte”. Le fraudeur a effectué 14 paiements et seulement 4 057 £ ont été réclamés aux banques destinataires.

Plus d’information sur la lutte contre les arnaques sur cette page.

Print Friendly, PDF & Email
Philippe Miller

Cet article a été écrit par Philippe Miller
Journaliste professionnel, télé et web, carte de presse n°115527, depuis 2010, spécialiste des arnaques financières, des paradis fiscaux et des mafias.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Publicités

Du lundi au vendredi
de 8 à 11h et de 13h à 17h
09 77 21 82 78
Appel non-surtaxé. Coût d'une communication ordinaire depuis la France
+33 9 77 21 82 78
Coût d’une communication internationale depuis l’étranger
Devenez Contributeur - Warning Trading
Traitement des données en cours
Merci de bien vouloir patienter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x